vendredi 5 juin 2020

Vers une augmentation des tarifs de l’eau.




Un risque de sécheresse touche de nombreuses régions en France. Il n'a pas beaucoup plu depuis le début du printemps et cela se ressent dans les nappes phréatiques. 

"Depuis quelques années, nous voyons bien des conflits d'usage de l'eau augmenter".

"On exacerbe les tensions à partir du moment où on n'est pas d'accord sur la quantité de volume prélevable et la quantité de la ressource en eau".

Une mission parlementaire propose une tarification de l'eau "qui soit progressive" et "sociale".

(Oui ? Cad ? Vous voulez dire « en fr-nce » ce pays autrefois gâté en fleuves, rivières et rus...? Non ? 70 millions de personnes doivent boire, cultiver et produire et un stress hydrique arrive ? Ici ? ... heureusement qu’il y a une décroissance en vue pour éviter le rationnement.

Blague à part, le prix de l’or bleu était prévu pour passer devant celui de l’or noir....C’est plus facile de décroître quand on n’a déjà plus rien.) 

Nos acquifères (nappe d'eau souterraine) sont déséquilibrés. On a des périodes de fortes précipitations qui provoquent des catastrophes naturelles, et puis aussi des sécheresses. Les conséquences sont parfois terribles en matière de gestion de l'eau pour les milieux, mais aussi pour les différents usages. 

Il faut savoir que l'alimentation en eau potable reste bien sûr la priorité, comme la salubrité, la santé, la sécurité civile. Mais les autres usages comme l'agriculture, l'industrie, les activités piscicoles ou conchylicoles ou les activités de loisirs, l'environnement lui-même, ont besoin d'eau. Et celles-ci ne sont pas hiérarchisées dans le droit et doivent être conciliées.
Source 😊

1 commentaire:

  1. Excellent article mais qui manque de précision.
    "Au 1er avril 2020, le BRGM note que la recharge des nappes phréatiques 2019-2020 « a été supérieure à la moyenne grâce à des pluies efficaces, précoces et conséquentes ». Si la situation est très satisfaisante sur de très nombreuses nappes, elle est plus compliquée à l'est et dans le Massif central.""

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.