jeudi 11 juin 2020

Demain c’était aujourd’hui.





Ou...Un-e autre artiste-eu contemporain-e :



Tout ça ne tient qu’à peu de choses, au final.

Ce n’est qu’un problème de surpopulation dans un monde sans pétrole et sans eau....

(Cf : l’étude sur les rats qui se mangent entre eux en cas de manque d’espace).

Le déséquilibre racial démographique mondial nous alerte depuis tant d’années, nos yeux et nos oreilles ne nous ont servi à rien.

Le monde d’après c’est maintenant.

À suivre...


8 commentaires:

  1. Il serait grand temps que le British Museum nous rende les marbres du Parthénon avant qu'un groupe de progressistes bien pensant ne trouve malin de s'en prendre au privilège blanc du marbre des oeuvres de Praxitèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à les remplacer par des statues sataniques.

      Supprimer
    2. C'est pourquoi je disais "trouve malin''... ;)

      Supprimer
  2. https://www.zerohedge.com/political/seattle-autonomous-zone-now-has-heavily-armed-warlord-governor-clueless

    Je raccourcis : des warlords tiennent le centre ville de Seattle.

    Séquence Mad Max.

    Si "on" laisse faire cela, c'est qu'"on" en attend qqe chose derrière.

    Mai 68 s'est terminé par la plus grosse manif réac de France.

    Entre déboulonnages et outrances, on "taquine" le blancos comme d'autres taquinent le goujon.

    Dans peu de temps, une fenêtre béante va s'ouvrir aux VRAIS régimes autocratiques orwelliens.

    Juste après la séquence "ventres creux" et avant COVID 2.0.

    Je fais la remarque que tous les plus gros pays de la planète ont suivi le scénario global d'est en ouest.

    Le vent mauvais est venu de l'est, et depuis un vortex fait le tour de la terre, déclenchant toutes sortes d'évènements, dont la géophysique n'est pas absente évidemment, totalement entreméléee.

    On a là les bras de la Croix, du Tau, les clous meurtrissant les poignets.

    L'humanité à l'arrêt, de Pekin à L.A, séquestrée, bafouée, fouettée, clouée au pilori.

    Done !

    Manque plus qu'à relever le crucifié en devenir.

    Un évènement ou une séquence nord-sud sera donc le bouquet final.

    En tout cas qqe chose qui ne sera pas du domaine est-ouest comme les épidémies ou les cracks boursiers.

    ça peut être un volcan islandais, un énorme mouvement de populations, que sais-je.

    A la fin 2019, je conseillais de faire le tour de son état de santé, dentiste, vue, trucs qu'on a laissé trainer en perspective d'un 2020 compliqué.

    J'avais pas vu ce COVID, mais j'avais bien identifié la santé.

    Je ne me jette des fleurs à pas cher.

    Mais dès fois je sens bien les choses.

    Tof

    RépondreSupprimer
  3. Fatma Bisounours11 juin 2020 à 14:02

    https://youtu.be/vQqILOtZC40

    Petite pause musicale " sa liberté de soigner" Ingrid Courrèges

    RépondreSupprimer
  4. c’est aussi aujourd’hui:
    « Il n’y a plus de nourriture au Cambodge. La frontière entre la Thaïlande et le Cambodge est fermée, donc il n’y a plus de nourriture qui soit autorisée à passer la frontière vers le Cambodge. Le côté Cambodgien (Hun Sen) a interdit le passage de la frontière pour affamer et tuer les gens. Nous devons interdire la loi sur le Covid-19. C’est très sérieux. Il s’agit d’un génocide perpétré contre le peuple Cambodgien ».

    « En quelques jours, les produits alimentaires importés sont devenus introuvables et le prix des produits alimentaires locaux a grimpé en flèche. La livre syrienne s’est effondrée sur le marché des changes. Elle est aujourd’hui échangée au marché noir au quart de sa valeur officielle.
    La présidence de la République a préparé un plan pour l’autosuffisance alimentaire, dont la mise en œuvre agricole demandera plusieurs années. La Russie sauvera la population à court terme, mais le temps compte pour éviter la famine à moyen terme.
    Des manifestations ont débuté le 9 juin pour réclamer de la nourriture. Dans certaines villes, des gens vont se nourrir dans les poubelles. La Syrie n’avait jamais connue de problèmes alimentaires durant la guerre, sauf dans les zones occupées par les jihadistes ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une horreur de plus :

      https://mirastnews.net/2020/05/20/confirme-trump-a-ordonne-que-la-recolte-de-ble-de-la-syrie-soit-brulee-pendant-la-pandemie-les-medias-russes-sont-etrangement-silencieux/

      Supprimer
  5. Et nous tolérons cela en attendant patiemment que cela se produise ensuite chez nous !

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.