jeudi 11 juin 2020

Demain c’était aujourd’hui.





Ou...Un-e autre artiste-eu contemporain-e :



Tout ça ne tient qu’à peu de choses, au final.

Ce n’est qu’un problème de surpopulation dans un monde sans pétrole et sans eau....

(Cf : l’étude sur les rats qui se mangent entre eux en cas de manque d’espace).

Le déséquilibre racial démographique mondial nous alerte depuis tant d’années, nos yeux et nos oreilles ne nous ont servi à rien.

Le monde d’après c’est maintenant.

À suivre...