vendredi 5 juin 2020

De l’harmonie du territoire à l’urbanisation.



D’un peuple de paysans à une population employée dans les services.

D’une dispersion harmonieuse de la population sur un territoire à la surpopulation nocive par « cluster » d’accumulation de richesses.

Sachant que l’économie de services du tertiaire n’est viable que lorsque le secteur 1 et 2 l’abondent de fonds issus chacun de leur production.

L’urbanisation est allée avec la construction de foyers de travailleurs interchangeables, donc mal payés, ainsi que de bullshit jobs dans l’encadrement dont la seule justification aux fiches de paie était justement de consommer du service.

Mais sans denier disponible quid de tout cela ?

Est-ce qu’Uber et Deliveroo sont essentiels et depuis quand ? Pourquoi ?

Leur seule raison d’existence réside dans le fait qu’ils emploient à bas coût une main d’œuvre non qualifiée mais pléthorique.

Pour ne prendre qu’eux, ils participent à un semblant de paix sociale mais au prix d’une grande perte d’éducation et de compétences pour les humains concernés qui resteront inemployables sauf à suivre une formation.



J’en profite pour questionner le niveau des formations dispensées par ces organismes opaques mi-publics, mi-privés.

Mais c’est un autre sujet.