mercredi 13 mai 2020

Ultra crépi d’arianisme ? 🤔

Au temps pour moi !






Bonjour mes amis,

J’ai ouvert ce blog il y a des années afin de pouvoir partager toutes les opinions et tous les avis, pas pour me faire insulter ou lire des injures en direction des commentateurs ou, pire, parler toute seule.

Pour ça, j’ai mes plantes vertes.

Je prends quelques jours de pause. Pas forcément pour éviter de devoir modérer mais parce que déconfinement rime avec empressement !

C’est fou toutes les obligations réelles ou fantasmées qui voient le jour ! Ça commence avec la déclaration d’impôt et ça finit avec tous les entretiens « obligatoires » pour mettre en place les organisations matérielles afin d’éviter la transmission du Coronavirus.

Les réunions in situ sont remplacées par les « conférences téléphoniques ». Les responsables se déresponsabilisent, c’est un mille feuille d’assurances et au final, rien n’avance. C’est une perte de temps pour un gain que je ne discerne pas.

Toute cette usine à gaz pour se prémunir d’une éventuelle plainte au pénal, à chaque niveau d’intervention, tous corps de métier, tous les acteurs sont concernés en pyramide de responsabilités, est chronophage. Je ne sais même pas si c’est utile. C’est une autre question.

Ce n’est pas le « jour d’après » c’est la gestion du « jour d’avant » mais après.

Les gens sont partagés. Travail ou santé ? Santé au travail ? Travailler c’est dangereux, ne rien faire c’est l’aventure.

La double contrainte en direct live.



Ce que je constate ? Seule la population d’origine subsaharienne fait tourner la machine. Seule ou presque. N’allez pas me sortir les exceptions !

Tant que l’état se substitue aux entreprises et que des salaires amputés sont versés, tout va bien.

Ceux qui bénéficient de ce dispositif ne veulent plus retourner au travail. On les comprend.

Qu’est-ce que ça prouve pour nos dirigeants ? Que le niveau des salaires était trop élevé ? Que le travail n’est pas une réalisation personnelle ? Qu’on peut vivre avec un smic moins 20% ? Moins 30%, moins 40% ?

Que les minima sociaux sont trop élevés aussi ?

Au niveau santé publique, j’ai enfin récupéré une boîte de masques chez mon pharmacien.

À la livraison il avait déjà tout pré-vendu...depuis le 13/03, sur Paris, nous attendions ces masques fournis le 13/05. 2 mois en pleine pandémie ! Non, rien.

Le pharmacien est incapable de dire quand, ou même si, il aura une nouvelle livraison dans la région la plus rouge de fr-nce. Toujours pas de gants.

Je vous parle d’une ville dans laquelle un quartier vivant bénéficie d’au moins 6 pharmacies sur un rayon de 500 m.

Dans les supérettes, l’approvisionnement est meilleur sans être du tout revenu à la normale. Tout est plus cher, les premiers prix fleurissent, la qualité baisse ou se paye beaucoup plus cher. Logique.

Je pense que c’est mieux en province ou en banlieue.

Le virus est toujours inconnu. On en voit les effets sur les personnes de plus de 60 ans (50% des hospitalisés. Et les autres ???).... et maintenant sur les enfants mais on n’en parle pas trop.

Source : ces enfants malades dont le nombre augmente.

Source : les enfants hospitalisés, une variante du covid ?

Source : les enfants transmetteurs du Coronavirus.

Parce que les enfants sont plus précieux que les vieux ? Source : les retraites et le Coronavirus.

Nous n’avons pas non plus le décompte des décès de soignants en maison de retraite.

En fr-nce nous n’aurons pas de statistiques fines. Il faudra attendre celles des USA et du RU pour avoir une idée plus précise de la circulation de la maladie.

La seconde vague ? Encore faut-il dépasser la première ! Une source sans plus.

Source images de la première vague qui avance toujours.









Si Raoult a raison, c’est super ! Magnifique ! Chapeau bas et bravo ! Légion d’honneur et prix Nobel.

Sinon... attendre et surveiller les effets retards de la contamination. Une source sur l’immunité collective encore lointaine.

À part ça on m’a dit que les banques espagnoles vendaient de la terre en Amazonie pour pas cher, si ça intéresse quelqu’un...

Source  pour acheter.

Un hectare en Amazonie ? 100€ ! 



(Attendez la mise en vente de terres dans la région des Grands Lacs. La banque mondiale va faire un appel aux investissements très bientôt ;) 


Avec le chômage qui s’en vient mettront-ils un revenu universel en place ? C’est pas déjà fait avec le RSA ?

Sables mouvants.

Rien ne changera, la concentration du kapital continue, les peuples divisés et morts de peur ne bougeront pas, le remplacement de population est féroce, les esclaves sont au nombre de 8 milliards, le prix de la vie de chacun est donc très bas.




Seul ce qui est rare est cher.

À force de jouer aux lapins cretins on a attrapé la myxomatose.