mercredi 27 mai 2020

Coronavirus, concept du Big Data sans data.


Alors que la pandémie de coronavirus s'installe, nous prenons des décisions sans données fiables.


À une époque où tout le monde a besoin d’ informations, des modélisateurs des épidémies aux gouvernements jusqu'aux personnes mises en quarantaine ou simples citoyen, nous manquons de preuves fiables sur le nombre de personnes infectées par le SRAS-CoV-2 ou qui continuent de l'être.

Cette absence de preuves crée une énorme incertitude quant au risque de mourir de Covid-19. Les taux de létalité signalés, comme le taux officiel de 3,4% de l'Organisation mondiale de la santé, provoquent l'horreur - et n'ont aucun sens.

En projetant le taux de mortalité de Diamond Princess sur la structure d'âge de la population américaine, le taux de mortalité parmi les personnes infectées par Covid-19 serait de 0,125%. Mais comme cette estimation est basée sur des données extrêmement minces - il n'y a eu que sept décès parmi les 700 passagers et membres d'équipage infectés - le taux de mortalité réel pourrait aller de cinq fois plus bas (0,025%) à cinq fois plus élevé (0,625%). Il est également possible que certains des passagers infectés décèdent plus tard, et que les touristes aient des fréquences de maladies chroniques différentes que la population générale. En ajoutant ces sources supplémentaires d'incertitude, les estimations raisonnables du taux de létalité dans la population générale des États-Unis varient de 0,05% à 1%.

Un taux de létalité de 0,05% dans l'ensemble de la population est inférieur à celui de la grippe saisonnière. Si tel est le véritable taux, enfermer le monde avec des conséquences sociales et financières potentiellement énormes peut être totalement irrationnel.

....certains coronavirus dits de type léger ou à rhume commun qui sont connus depuis des décennies peuvent avoir des taux de mortalité pouvant atteindre 8% lorsqu'ils infectent des personnes âgées dans des maisons de soins infirmiers. En fait, de tels coronavirus «bénins» infectent des dizaines de millions de personnes chaque année et représentent 3 à 11% des personnes hospitalisées aux États-Unis pour des infections des voies respiratoires inférieures chaque hiver.

Si nous supposons que le taux de létalité parmi les personnes infectées par le SRAS-CoV-2 est de 0,3% dans la population générale - une estimation moyenne de l’analyse Diamond Princess - et que 1% de la population américaine est infectée (environ 3,3 millions de personnes ), cela se traduirait par environ 10 000 décès. (Peanuts).


L'information la plus précieuse pour répondre à ces questions serait de connaître la prévalence actuelle de l'infection dans un échantillon aléatoire d'une population et de répéter cet exercice à intervalles réguliers pour estimer l'incidence de nouvelles infections. Malheureusement, ce sont des informations que nous n'avons pas.
En l'absence de données, un raisonnement de préparation au pire conduit à des mesures extrêmes de distanciation sociale. Malheureusement, nous ne savons pas si ces mesures fonctionnent.
De :

John PA Ioannidis est professeur de médecine et professeur d'épidémiologie et de santé de la population, ainsi que professeur avec l'aimable autorisation de la science des données biomédicales à la Stanford University School of Medicine, professeur avec l'aimable autorisation des statistiques à la Stanford University School of Humanities and Sciences, et codirecteur du Meta-Research Innovation Center à Stanford (METRICS) à l'Université de Stanford.

Source





C’est pareil pour tout ce qui est essentiel, démographie, mesures des radiations, pétrole, production agricole par continent, etc...

Le Big Data n’est que le reflet de l’idéologie dominante.


Heureusement que les géographes ont cartographié le monde au 19°, sinon nous ne saurions même pas nous orienter, nous situer, tracer notre chemin.


[le GPS, issu des data te conduit où il veut, les cartes te conduisent où tu veux.]

L’absence de chiffres fiables c’est la dictature. Tous les chiffres sont faux.


Non seulement cela organise la confusion mais organise la main mise du pouvoir en interdisant toute analyse contradictoire.

Well Done 👍🏻 !