mardi 14 avril 2020

Obscurité.


Le 15 avril 2019.

Symbole de la situation présente.

Pour un résumé concret, se reporter au commentaire de Géocedille, ici.

Batailles d’experts, bataille de chiffres, bataille d’options, bataille dans les supérettes, bataille claniques, flou artistique, absence de consensus scientifique, nous marchons dans l’inconnu, y compris ou surtout économique.

Le futur est obscur, le présent anxiogène, la projection est rendue impossible.

Les Ténèbres se sont étendues sur la Terre avec une terrifiante vélocité, tel un étrange et stupéfiant couperet.

Revivre c’est prendre le risque de mourir, selon le discours des autorités, approximatif en toute autre matière.

Pas de masque, refus de généralisation du seul traitement possible, pas de gant, pas de gel, pas de travail, pas d’enseignement, pas de promenade, pas d’enterrement, pas de mariage, pas de travaux, pas de réunion avec ses proches, pas de salaire complet, pas de moyen....

Pas, pas, pas, moins, moins moins, non, non, non, rien, rien, rien...

En contrepartie ? La vie, peut-être, si tout va bien, sans assurance aucune.

La Grande Loterie, la loi des grands nombres, la martingale cosmique.

On nous demande d’avoir « la Foi ».

Rien d’innovant. C’est le règne de la déraison.

Je note, sans plus.

———

S’il s’avérait que le Professeur Raoult détenait la solution depuis plus de 6 semaines je propose la révocation de notre gouvernement.


34 commentaires:

  1. "Tout ce que l'on apprend dans le regard des femmes, Ni le feu ni le fer n'y pourront jamais rien Car l'amour - et lui seul - survit parmi les flammes."
    Bernard Dimey poète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au courant de l'amour lorsque je m'abandonne,
      Dans le torrent divin quand je plonge enivré,
      Et presse éperdument sur mon sein qui frissonne
      Un être idolâtre.

      Je sais que je n'étreins qu'une forme fragile,
      Qu'elle peut à l'instant se glacer sous ma main,
      Que ce cœur tout à moi, fait de flamme et d'argile,
      Sera cendre demain ;

      Qu'il n'en sortira rien, rien, pas une étincelle
      Qui s'élance et remonte à son foyer lointain :
      Un peu de terre en hâte, une pierre qu'on scelle,
      Et tout est bien éteint.

      Et l'on viendrait serein, à cette heure dernière,
      Quand des restes humains le souffle a déserté,
      Devant ces froids débris, devant cette poussière
      Parler d'éternité !

      L'éternité ! Quelle est cette étrange menace ?
      A l'amant qui gémit, sous son deuil écrase,
      Pourquoi jeter ce mot qui terrifie et glace
      Un cœur déjà brisé ?

      Quoi ! le ciel, en dépit de la fosse profonde,
      S'ouvrirait à l'objet de mon amour jaloux ?
      C'est assez d'un tombeau, je ne veux pas d'un monde
      Se dressant entre nous.

      On me répond en vain pour calmer mes alarmes !
      « L'être dont sans pitié la mort te sépara,
      Ce ciel que tu maudis, dans le trouble et les larmes,
      Le ciel te le rendra. »

      Me le rendre, grand Dieu ! mais ceint d'une auréole,
      Rempli d'autres pensers, brûlant d'une autre ardeur,
      N'ayant plus rien en soi de cette chère idole
      Qui vivait sur mon cœur !

      Ah! j'aime mieux cent fois que tout meure avec elle,
      Ne pas la retrouver, ne jamais la revoir ;
      La douleur qui me navre est certes moins cruelle
      Que votre affreux espoir.

      Tant que je sens encor, sous ma moindre caresse,
      Un sein vivant frémir et battre à coups pressés,
      Qu'au-dessus du néant un même flot d'ivresse
      Nous soulève enlacés,

      Sans regret inutile et sans plaintes amères,
      Par la réalité je me laisse ravir.
      Non, mon cœur ne s'est pas jeté sur des chimères :
      Il sait où s'assouvir.

      Qu'ai-je affaire vraiment de votre là-haut morne,
      Moi qui ne suis qu'élan, que tendresse et transports ?
      Mon ciel est ici-bas, grand ouvert et sans borne ;
      Je m'y lance, âme et corps.

      Durer n'est rien. Nature, ô créatrice, ô mère !
      Quand sous ton œil divin un couple s'est uni,
      Qu'importe à leur amour qu'il se sache éphémère
      S'il se sent infini ?

      C'est une volupté, mais terrible et sublime,
      De jeter dans le vide un regard éperdu,
      Et l'on s'étreint plus fort lorsque sur un abîme
      On se voit suspendu.

      Quand la Mort serait là, quand l'attache invisible
      Soudain se délierait qui nous retient encor,
      Et quand je sentirais dans une angoisse horrible
      M'échapper mon trésor,

      Je ne faiblirais pas. Fort de ma douleur même,
      Tout entier à l'adieu qui va nous séparer,
      J'aurais assez d'amour en cet instant suprême
      Pour ne rien espérer.
      Paroles d’un Amant
      Louise Ackermann

      Supprimer
    2. Et toc !

      Le Bossu de NDDP

      Supprimer
    3. Poésie Vivre d'Amour.
      Par Sainte Thérèse

      1. Au soir d'Amour, parlant sans parabole
      Jésus disait : «Si quelqu'un veut m'aimer
      Toute sa vie, qu'il garde ma Parole
      Mon Père et moi viendrons le visiter.
      Et de son coeur faisant notre demeure
      Venant à lui, nous l'aimerons toujours!
      Rempli de paix, nous voulons qu'il demeure
      En notre Amour!...»

      2. Vivre d'Amour, c'est te garder Toi-Même
      Verbe incréé, Parole de mon Dieu,
      Ah ! tu le sais, Divin Jésus, je t'aime
      L'Esprit d'Amour m'embrase de son feu
      C'est en t'aimant que j'attire le Père
      Mon faible coeur le garde sans retour.
      O Trinité ! vous êtes Prisonnière
      De mon Amour !.....

      3. Vivre d'Amour, c'est vivre de ta vie,
      Roi glorieux, délice des élus.
      Tu vis pour moi, caché dans une hostie
      Je veux pour toi me cacher, ô Jésus !
      A des amants, il faut la solitude
      Un coeur à coeur qui dure nuit et jour
      Ton seul regard fait ma béatitude
      Je vis d'Amour !...

      4. Vivre d'Amour, ce n'est pas sur la terre
      Fixer sa tente au sommet du Thabor.
      Avec Jésus, c'est gravir le Calvaire,
      C'est regarder la Croix comme un trésor !...
      Au Ciel je dois vivre de jouissance
      Alors l'épreuve aura fui pour toujours
      Mais exilée je veux dans la souffrance
      Vivre d'Amour.

      5. Vivre d'Amour, c'est donner sans mesure
      Sans réclamer de salaire ici-bas
      Ah ! sans compter je donne étant bien sûre
      Que lorsqu'on aime, on ne calcule pas !...
      Au Coeur Divin, débordant de tendresse
      J'ai tout donné.... légèrement je cours
      Je n'ai plus rien que ma seule richesse
      Vivre d'Amour.

      Supprimer

    4. 6. Vivre d'Amour, c'est bannir toute crainte
      Tout souvenir des fautes du passé.
      De mes péchés je ne vois nulle empreinte,
      En un instant l'amour a tout brûlé.....
      Flamme divine, ô très douce Fournaise !
      En ton foyer je fixe mon séjour
      C'est en tes feux que je chante à mon aise :
      «Je vis d'Amour!...»

      7. Vivre d'Amour, c'est garder en soi-même
      Un grand trésor en un vase mortel
      Mon Bien-Aimé, ma faiblesse est extrême
      Ah je suis loin d'être un ange du ciel !...
      Mais si je tombe à chaque heure qui passe
      Me relevant tu viens à mon secours,
      A chaque instant tu me donnes ta grâce
      Je vis d'Amour.

      8. Vivre d'Amour, c'est naviguer sans cesse
      Semant la paix, la joie dans tous les coeurs
      Pilote Aimé, la Charité me presse
      Car je te vois dans les âmes mes soeurs
      La Charité voilà ma seule étoile
      A sa clarté je vogue sans détour
      J'ai ma devise écrite sur ma voile :
      «Vivre d'Amour.»

      9. Vivre d'Amour, lorsque Jésus sommeille
      C'est le repos sur les flots orageux
      Oh ! ne crains pas, Seigneur, que je t'éveille
      J'attends en paix le rivage des cieux....
      La Foi bientôt déchirera son voile
      Mon Espérance est de te voir un jour
      La Charité enfle et pousse ma voile
      Je vis d'Amour !...

      10. Vivre d'Amour, c'est, ô mon Divin Maître
      Te supplier de répandre tes Feux
      En l'âme sainte et sacrée de ton Prêtre
      Qu'il soit plus pur qu'un séraphin des cieux !...
      Ah ! glorifie ton Eglise Immortelle
      A mes soupirs, Jésus, ne sois pas sourd
      Moi son enfant, je m'immole pour elle
      Je vis d'Amour.

      11. Vivre d'Amour, c'est essuyer ta Face
      C'est obtenir des pécheurs le pardon
      O Dieu d'Amour ! qu'ils rentrent dans ta grâce
      Et qu'à jamais ils bénissent ton Nom.....
      Jusqu'à mon coeur retentit le blasphème
      Pour l'effacer, je veux chanter toujours :
      «Ton Nom Sacré, je l'adore et je l'Aime
      Je vis d'Amour !... »

      12. Vivre d'Amour, c'est imiter Marie,
      Baignant de pleurs, de parfums précieux,
      Tes pieds divins, qu'elle baise ravie
      Les essuyant avec ses longs cheveux...
      Puis se levant, elle brise le vase
      Ton Doux Visage elle embaume à son tour.
      Moi, le parfum dont j'embaume ta Face
      C'est mon Amour !....

      13. «Vivre d'Amour, quelle étrange folie!»
      Me dit le monde, «Ah! cessez de chanter,
      Ne perdez pas vos parfums, votre vie,
      Utilement sachez les employer!...»
      T'aimer, Jésus, quelle perte féconde !...
      Tous mes parfums sont à toi sans retour,
      Je veux chanter en sortant de ce monde :
      «Je meurs d'Amour!»

      14. Mourir d'Amour, c'est un bien doux martyre
      Et c'est celui que je voudrais souffrir,
      O Chérubins ! accordez votre lyre,
      Car je le sens, mon exil va finir !....
      Flamme d'Amour, consume-moi sans trêve
      Vie d'un instant, ton fardeau m'est bien lourd !
      Divin Jésus, réalise mon rêve :
      Mourir d'Amour !...

      15. Mourir d'amour, voilà mon espérance
      Quand je verrai se briser mes liens
      Mon Dieu sera ma Grande Récompense
      Je ne veux point posséder d'autres biens.
      De son Amour je veux être embrasée
      Je veux Le voir, m'unir à Lui toujours
      Voilà mon Ciel.... voilà ma destinée :
      Vivre d'Amour !!!...

      Supprimer
    5. Et toc anonyme.
      Le fou de Notre Dame

      Vidéo d'amour fou: https://m.youtube.com/watch?v=BkSRNDM4Z7E

      Supprimer
  2. "Le futur est obscur, le présent anxiogène, la projection est rendue impossible."
    Choisir les hypothèses suffisantes les plus simples :). (principe du rasoir d'Ockham)
    Marie

    RépondreSupprimer
  3. Toutes les cathédrales ont eu des soucis à chaque époque.Maintenant nos cerveaux en flammes cherchent des symboles à chaque désastre. Le retour sur soi n'est peut-être pas évident pour ceux qui ne connaissent pas. L'esprit se divertit en restant à l'extérieur , en loisirs , en occupations.
    Tout bascule en cet instant de "camp de concentration mondial".
    Qui a inventé cette contrainte? Des guerriers ou des idiots? Que nenni ce sont des stratèges , des génies de l'intrusion mentale.
    Dans la pratique il y a la notion de punition financière (pour les plus addicts) mais les ignorants ont droit aux coups de bâtons . Si la force de persuasion ne suffit pas un tour en zonzon achève l'histoire .
    Qui a imaginé une telle contrainte?
    Les logisticiens français sont tous là pour nous donner les chiffres des + et des - . Nous apprenons ainsi que les zopitos sont démunis, que les personnels soignants sont des zéros des temps modernes!
    La grand séance d'applaudissement du 20 torts va se transformer en concert de casseroles quand les croyances vont basculer.
    Les perdants commenceront à mettre des bouquets de fleurs accrochés aux balcons pour compter leurs morts.
    Pas leurs morts à l'ephad mais au contraire aux morts des anciennes croyances.
    Enfin nous verront fleurir des messages comme "merci à ce nouveau monde qui m'apprend à me séparer de ma vie futile"
    Les églises resteront vides , chacun embrassera son voisin chaque nouveau jour de ce nouveau monde.
    La peur d'être seul au monde aura disparu comme un mauvais rêve.
    Le cauchemar des mesures de distanciation aura été la plus grande révélation de la manipulation.
    Plus jamais ça !

    Sortons tous et tapons sur des casseroles , tous les soirs à 20h !!!!

    Tocsin des consciences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'y pensais depuis un moment. Faut peut-être un déclencheur pour réveiller les gens?
      J'en connais qui sont pas sortis depuis la 1/2 mars!!! Ils se croient protégés dans leur bunker-appart ?
      La connerie n'a pas de limite.
      José

      Supprimer
    2. A 20h ils sont devant la grand messe du 20h .
      Le prêche de Cramon a fait un score l'autre soir!
      C'est la "Nouvelle Église" qui se flagelle en signant son accord à chaque sortie.
      La secte a pris la planète en otage.
      Si elle déclare le game over tout le monde va se suicider sur ordre.

      Supprimer
    3. "J'en connais qui sont pas sortis depuis la 1/2 mars!!!"

      Pareil, et pourtant ils sont à la campagne loin de tout avec un grand jardin dans une région presque pas touchée. lolilol

      Supprimer
  4. "nous marchons dans l’inconnu, y compris ou surtout économique"

    Y'a que toi pour y croire et les autres gourdasses. C'est plutôt un plan qui se déroule sans accrocs,mais ça dépasse votre entendement.
    Encore 37440 minutes jusqu'à l'hypothétique sortie de confinement.
    J'adore vous savoir enfermés et j'espère que ça durera encore plus longtemps.
    Que vous deveniez fous, et si le confinement n'y parvient pas, la crise économique s'en chargera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui est en crise .
      Il y a 2 niveaux de jeu. Tu joues ou tu reste dans les gradins.
      Toi tu es dans les gradins avec ta trompe ou ta queue qui crache son truc .
      Moi je bosse et je vois le désastre . Oui la peur crée du désastre et tu es toi aussi un désastre à ta façon.
      Il y a d'autres façons de voir mais là tu nous la joues mauvais joueur.
      Josepha

      Supprimer
    2. Voilà une nouvelle harpie.
      Y'a pire que moi comme mauvais joueur.
      "ta trompe ou sa queue qui crache son truc"
      LOL, Une femen sûrement.

      Supprimer
    3. Ta haine des femmes est vraiment pathologique Anonyme

      Tu veux qu'on en parle ou tu préfère continuer à déverser ton venin

      C'est toi qui voit 😉

      Supprimer
    4. Des infâmes tu veux dire

      Supprimer
    5. Les femmes regardent avec respect quand un vrai mec leur en met plein la figure de sa semence
      Les femmes qui mouftent ici c'est celle qui en veulent mais qui ose pas le dire

      Anonyme secret

      Supprimer
    6. https://youtu.be/VELdFasPxk0

      Supprimer
    7. Quand on voit les remarques de la Marie, on voit tout de suite que c'est elle qui a un problème avec les hommes. Pas assez de succès peut-être ? Ou alors elle n'a pas dû naitre avec le bon sexe. Il est toujours temps de devenir camionneuse à la limite... On n'était pas touchés par le féminisme ici, maintenant c'est fait.

      A quoi on reconnait un troll ? Il arrive comme par enchantement. Aussi, par exemple, il clive une communauté. Hommes/femmes. Pour/contre. Etc. Tout en se faisant passer pour la victime. Ça peut être par amusement, par méchanceté, ou pour imposer un message et parasiter les discussions. Les chinois avaient plein d'agents sur les RS pour faire taire les gens au moment du confinement. On a même les papiers officiels avec la marche à suivre pour eux. Le même genre que shareblue quand il s'agissait de torpiller Trump. Généralement, ils sont tellement nuls qu'ils procurent l'effet inverse escompté.

      Mais pour l'instant, ici, ça passe crème. mdr

      Supprimer
    8. Anonyme 04:28
      Lol! :))) C'est bien. Vous avez une idée fixe et vous y tenez. Elle vous évitera de voir vos certitudes se désagréger. Vous risqueriez de ne pas vous en remettre équipé comme vous semblez l'être.
      Marie

      Supprimer
    9. Chut on t'a dit. Retourne lire les citations de Pelosi plutôt.

      Supprimer
    10. Marie la seule femme qui ri quand on lui met plein la figure

      Supprimer
  5. Un peu d'humour
    https://twitter.com/RoseDeBerne/status/1249818521984536576
    Marie

    RépondreSupprimer
  6. Tout est dit. Beaucoup pleureront lorsqu'il sera trop tard.

    https://m.youtube.com/watch?feature=emb_title&v=kKeA_SOkO_A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’Église a créé une institution pour avoir une liberté. Et c’est à travers l’institution qu’elle est avec le peuple. L’Église, avec ses écoles, ses œuvres d’art, son travail, a toujours veillé à ce que le peuple devienne une élite, qu’il puisse comprendre les Écritures et, à partir des Écritures, arriver à son développement intégral.

      C’est une Église qui a travaillé pour que le peuple fasse partie de la classe dirigeante, afin que les gens puissent comprendre les erreurs des « Pharisiens » et créer un monde plus juste. Un monde où la dimension spirituelle va de pair avec la dimension pratique, car au fond l’homme est corps et âme.

      Supprimer
    2. Pas de chance que les pharisiens en aient pris le contrôle depuis bien longtemps maintenant. Les vrais chrétiens sont retournés dans les catacombes...

      Supprimer
    3. ben mon pôvre Kirikou on voit que ta paire de lunettes est filtrante!
      Ta compréhension de l’Église est un peu le "service minimum".
      Si comme moi tu passais ton temps à démonter les magies démoniaques de ton Église tu sortirais de ton monde bisounours!
      Le monstre qui a pris la direction de cette secte à la faveur d'un coup d'état est un gros morceau qui n'arrive pas à décrocher. Pourtant il savait que les foudres du "ciel" ne lui donnait pas 3 ans avant la fin. C'est un malin au service du "Malin" donc il a fait venir des renforts pour accentuer la prédation .
      Les bisounours qui attendent un sauveur sur son nuage ont oubliés les prédateurs de l'espace.
      Kirikou est le font de commerce du reptilien en place à Rome.
      Pointu De La Rivière

      Supprimer
    4. Tu t'es fait avoir par la propagande du nouvel ordre mondial Antéchrist :
      La croyance aux extraterrestres reptilien n'est qu'une émanation d'une branche de cette croyance mondialiste : le scientisme.

      Les démons existent par contre :
      https://signe.retraitedanslaville.org/le-troupeau-de-porcs

      Supprimer
  7. Le meilleur des mondes est celui ou les esclaves sont HEUREUX de l'etre .(ne s'en rende pas compte)
    Pas besoin de paniquer,le bonheur est dans le VACCIN.
    jsp
    jsp

    RépondreSupprimer
  8. Voyons Wendy tu as sûrement eu des parents/grand parents qui ont vécu la seconde guerre mondiale. Si j'en juge à ce qu'on m'a raconté dans mon enfance nous sommes loin d'être dans la merde.

    Nous n'allons pas nous coucher tous les soirs en nous demandant si on va se faire bombarder dans la nuit. Les occidentaux du 21ème siècle quelle bande de fragiles :)

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.