vendredi 6 mars 2020

Nucléaire, le coût dangereux de la dépendance.

https://www.agenceecofin.com/centrale/0603-74551-zimbabwe-le-coronavirus-ralentira-les-travaux-de-rehabilitation-de-la-centrale-de-hwange



Au Zimbabwe, les restrictions appliquées aux ressortissants chinois en raison de l’épidémie de Coronavirus, pourraient retarder la réhabilitation de la centrale thermoélectrique de Hwange selon Fortune Chasi, le ministre de l’Énergie.
« Les rénovations à Hwange sont en cours, mais elles sont affectées par l’épidémie du Coronavirus. Un nombre significatif de membres du staff de l’entreprise en charge des travaux est encore en Chine, mais nous n’avons aucun doute sur le fait que cette situation rentrera bientôt dans l’ordre et que nous pourrons achever le projet ».



6 commentaires:

  1. Que font de telles infrastructures au zimbabwe ? C'est la seule question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est effectivement la seule question ! :)

      Les chinois construisent du nucléaire chinoise pour produire chinois en Afrique chinoise.

      Supprimer
  2. La centrale de Hwange est à charbon, pas nucléaire.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_thermique_de_Hwange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et selon ton lien :

      "La première étape de la construction commença en 1973, mais fut suspendue en 1975 à cause des sanctions économiques qui furent prises contre la Rhodésie."

      En gros, sans les blancs, plus de centrale... Un peu ce qui arrive de plus en plus en Afrique du Sud. De l'art de se tirer une balle dans le pied.

      Supprimer
    2. T'as 1 train de retard, le blanc vec.

      Supprimer
    3. Mouais...

      https://www.youtube.com/watch?v=OLecB9bN96w

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.