vendredi 13 mars 2020

L’UE offre 2000€ par migrant pour quitter la Grèce.






La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, l’a annoncé jeudi à Athènes. 

Elle a déclaré que 5 000 migrants seraient éligibles au "retour volontaire".

Beaucoup de migrants sont des Syriens fuyant la guerre civile, mais il y a aussi des Afghans, des Pakistanais et des Africains de l'Ouest. Le nombre de personnes pouvant prétendre au statut de réfugié n'est pas clair.

Les agences humanitaires considèrent que la Syrie est trop dangereuse pour que les migrants y soient renvoyés, mais certains autres pays d'origine, comme le Pakistan, sont considérés comme suffisamment sûrs.

La Turquie, qui accueille déjà 3,7 millions de réfugiés syriens, accuse l'UE de ne pas faire assez pour aider.

Mme Johansson a déclaré que sept États membres de l'UE avaient accepté d'accueillir au moins 1 600 enfants non accompagnés des camps, considérés comme particulièrement vulnérables.

Le porte-parole d'Oxfam a salué l'annonce de l'UE sur la relocalisation des enfants non accompagnés comme "une bonne première étape".

Il y aurait 14 000 enfants dans les camps  (MSF).

Source



Des migrants attaquent la frontière grecque ...



18 commentaires:

  1. Hors sujet mais même le transit est interdit à Singapour à partir de lundi:((
    https://www.moh.gov.sg/news-highlights/details/additional-precautionary-measures-to-prevent-further-importation-and-spread-of-covid-19-cases
    Marie

    RépondreSupprimer
  2. Djihad migratoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le grand mamamouchi le revendique.
      C’est une réussite !

      Supprimer
    2. Etrangement cette partie des discours du Grand Mamamouchi est coupée au montage dans les médias occidentaux. On a juste le bout de phrase qui traite les Grecs de Nazis.

      Un peu comme si en 39 on avait coupé tout ce qui concerne les Juifs et les revendications territoriales dans le discours d'Hitler.

      Les habitants de Lesbos et Chios ont obtenu quelque chose avec les distributions de baffes :

      Le gouvernement grec annonce l'évacuation des migrants parqués dans les îles.

      10000 devraient partir avant la fin du trimestre.

      Il ont été plus discrets sur ce qu'ils vont devenir. On sait que 5000 enfants pourraient être acceuillis au sein de 5 pays volontaires de l'UE, y compris la France.

      Il y a une offre de retour avec un peu d'argent pour ceux qui acceptent de retourner au pays.

      Le reste? Vraissemblablement comme le million qui est passé par la Grèce depuis 2014. Ils finissent par se faufiller à travers les frontières fermées des pays voisins pour rejoindre les capitales du nord.
      Il y a un business de passeurs qui se met en place dans chaque pays des Balkans ayant fermé ses frontières, en particulier ceux ou sévissent des mafias. Il y a aussi une volonté de groupes radicaux dans des pays musulmans des Balkans (Bosnie, Albanie et la province du Kosovo) de favoriser l'infiltration djihadiste en Europe.

      Sur le million, il n'en reste que 100000 en Grèce (estimations à la louche).

      La pluspart des pays ont juste grillagé les postes frontières. Il est assez facile de passer en pleine cambrousse si on a un GPS et les bonnes infos. C'est une migration assistée par smartphone. C'est pourquoi tous les migrants en ont, parfois fournis par les "humanitaires" turcs qui les rechargent.

      En gros, si tu ne parviens pas à recharger ton smartphone tu reste coincé.

      Mais ce qui est étrange, c'est que les smartphones sont aussi ces traceurs permetant de géolocaliser les clandestins. Pourtant les êtats ne semblent pas utiliser cette possibilité pour les repérer et même es identifier : Un smarphone avec abonnement Turc qui se balade à travers champs dans la zone frontalière de la Thrace, c'est suspect.


      Supprimer
    3. @Geocédille
      C'est en effet très facile à tracer et ça fait un moment que je me pose la même question...
      Marie

      Supprimer
    4. Ils voulaient la paix à tout prix, ils détournaient les yeux.
      Surtout pour ne pas froisser les inclusifs qui votent.
      Ça sera la guerre. Comme prévu.

      Supprimer
    5. La Turquie a reconnu un premier mort lié au coronavirus mais cache son identité et sa localisation.
      Rien n'est publié concernant l'épidémie.
      Le gouvernement turc s'est réuni hier en urgence et a decreté la fermeture pour une semaine des ecoles primaires et l'arret des rencontres sportives.

      Il y a des desinfections en cours à Pazarkulé, la ville turque à proximité du poste frontière de Kastaniès.

      Les provocations de grand mamamouchi aux frontières grecque vont sûrement devoir s'arreter à cause de l'épidémie... lol

      Supprimer
    6. L'Etat de Genève s'exprime ce soir à 18h. Fermeture vraisemblable des crèches et établissements scolaires.
      Marie

      Supprimer
    7. Et en pleine crise, le nouveau président de la république hellénique est... une présidente.

      https://youtu.be/xXCol-Q7zVg

      Supprimer
    8. @Géocédille
      Elle qui a défendu les droits des réfugiés va avoir de quoi faire :))).
      Marie

      Supprimer
    9. Chios, Pazarkulé, Kastaniès... Tu régales aujourd'hui ! :))

      Supprimer
    10. Le président inaugure principalement les chrysanthèmes en Grèce.

      Cette crise migratoire montre à mon avis un point qui a échappé aux analystes :

      L'offensive d'Erdogan est consécutive au Brexit. Connaissant bien la mentalité turque, je pense pouvoir dire sans me tromper que le fait que la GB ai montré qu'elle ne veux plus rester dans l'UE et qu'elle est parvenue, in fine, à s'extraire des tenatcules de Bruxelles a été interpreté par Ankara comme un signe de faiblesse de l'UE.

      Or les Turcs fonctionnent uniquement sur des rapports de force et de soumission.

      L'UE leur semblait attirante car ils s'imaginaient qu'il fallait faire partie du club pour continuer à peser et avoir sa voix dans la région et le monde.

      Or la GB leur montre que non et que l'UE est en crise.

      Leur propre echec à devenir membre avait mis à mal leur projet et la sortie de la GB leur a mit l'eau à la bouche.

      Faiblesse = proie facile dans la mentalité turque.

      Les revers qu'Erdogan a essuyé en Lybie et Syrie l'obligent à chercher une diversion pour son opinion publique.

      Bref il n'a plus rien à perdre à se mettre à dos l'UE et a besoin d'humilier quelqu'un pour passer pour un vrai mamamouchi.

      Il tapes dont sur la Grèce (jeu electoral turc usuel) et cherche à escroquer Merkel Moonwalk qui est mal barrée depuis qu'elle a merdé en appelant les migrants à venir.

      C'est pourquoi il nous traite de Nazis, histoire de la mettre dans une situation intenable : soit elle soutient ces nazis de Grecs et elle perd les islamogauchistes et l'electotat turc, soit elle accepte d'ouvrir les frontières et elle se fait dégager par les souverainistes.

      Le tout en jouant la partition du djihad des ventres qui lui vaux la sympathie de tous les Mehmet de la turquie profonde.


      Supprimer
  3. 2000 euros ? quand on aura fini de se coucher devant les islamistes, on agira. 2000 euros non. Une balle et le lance-flammes OUI. L'iran vient demander de l'oseille à l'OMS ! Mais jusqu'à quand allons-nous entretenir l'islam ? L'immigration coûte 100 MD à la France chaque année. Et combien d'aides sont données aux pays arabes ???????????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!! STOP. Si ces pays ne servent qu'au mal, qu'on les vitrifie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais payer la balle aux familles ? Comme en Chine ?

      Supprimer
    2. Objectivement, de manière comptable les 2000 balles c'est tout bénéf. Un type comme ça qui rentre chez nous coûtera plus d'un million sans compter tous les autres traines-savates qu'il fera rentrer à sa suite.

      Supprimer
  4. C'est vraiment pour les faire venir et REVENIR.
    jsp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 5à6 Aller retours par Mois,un boulot au noir.
      jsp

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.