jeudi 5 mars 2020

La Grèce prévoit une remigration.


Globalement, de samedi matin à hier matin, le constat est le suivant:
- L'entrée illégale dans le pays a été empêchée dans 36 649 cas
252 personnes ont été arrêtées

- l'origine des personnes arrêtées est la suivante:
  • Afghanistan, 64%
  • Pakistan, 19%
  • Turquie, 5%
  • Syrie, 4%
  • Somalie, 2,6%
  • Irak, Iran, Maroc, Éthiopie, Bangladesh, Égypte: 5,4


NB : c’est ce que j’ai constaté de visu devant les officines de France Terre d’Asile. La proportion de subsahariens est passée de 90% à 70% en 3 semaines environ.

Un nouveau mouvement de population est en marche et il a précédé les événements à la frontière turque.



Les migrants qui sont arrivés illégalement en Grèce après le 1er mars 2020 seront transférés vers la ville de Serres, située dans le nord du pays, a annoncé le ministre chargé des migrations, dans la soirée du 4 mars. Source

Les autorités grecques prévoient, dans un second temps, de renvoyer ces nouveaux arrivants vers leurs différents pays d’origine.