samedi 14 mars 2020

Insolite : les migrants victimes du coronavirus.


(Archive, Grèce, Moria en 2018.)

Après l’apparition d’un premier cas de contamination par le coronavirus sur l‘île de Lesbos, en Grèce, les autorités du camp de Moria ont recommandé aux travailleurs humanitaires et aux ONG présents à l’intérieur du site de suspendre les activités impliquant plusieurs migrants, a-t-appris auprès de plusieurs acteurs sur place.
Le but de ces mesures est de prévenir une éventuelle propagation du virus dans le camp surpeuplé où s’entassent plus de 19 000 personnes dans une proximité extrême.  Source

Selon MSF, le camp de Moria est "l’endroit parfait pour que le coronavirus se propage". "Dans certains endroits du camp, il n’y a qu’un seul robinet d’eau pour 1 300 personnes et pas de savon", a alerté le coordinateur médical de l’ONG en Grèce.

 "Des familles de cinq ou six personnes dorment dans des espaces n’excédant pas 3 mètres carrés. Cela veut dire que les mesures recommandées, telles que se laver les mains fréquemment et observer des distances avec les gens pour empêcher le virus de se propager, sont tout simplement impossibles."

——- mais, vraiment ! Quelle surprise ! 

Voulez-vous dire que dans l’Est parisien ou à Aubervilliers, la population vit à une encablure d’un foyer d’épidémie ?

Non ?! Impossible ! Comment y croire ?

Demain, pourvu que les électeurs aient oublié....


11 commentaires:

  1. Fatma Bisounours14 mars 2020 à 04:35


    La migration est un problème...
    La migration en pleine pandémie mondiale est un double problème...

    RépondreSupprimer
  2. Le vrai probléme est de savoir qui à lâché cette saloperie sur l'humanité ! Vous pouvez toujours chercher un bouc émissaire , on est tous égaux face aux armes biologiques.

    RépondreSupprimer
  3. Gale, rougeole, tuberculose, salmonellose, typhus, SAMR et d'autres pathologies encore dans les camps de réfugiés. Comme les conditions d'hygiène sont mauvaises, l'alimentation parfois insuffisante et la couverture vaccinale faible, il est évident que la santé des réfugiés est impactée, parfois gravement. Un virus, quel qu'il soit, trouve des hôtes à profusion dans une telle promiscuité et peut y faire de gros dégâts. :(
    Marie

    RépondreSupprimer
  4. Hi HI HI HI HI fit la pouffiasse

    RépondreSupprimer
  5. Des migrants on n'en voit plus guère aux frontières greco turques.

    Les familles en particulier ne sont plus visibles.

    Par contre il y a maintenant des loups gris, la milice fasciste turque, qui s'exitent en lançant des caillasses contre les garde frontieres grecs.

    On le sait parce qu'ils font le signe des loups gris de la main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel est ce signe ? STP.

      Supprimer
    2. C'est ça :

      https://ahvalnews.com/recep-tayyip-erdogan/erdogan-makes-grey-wolf-sign-rally

      Les loups gris sont une milice paramilitaire fasciste dont l'un des membres les plus connu est Ali Agsa qui a tenté d'assassiner Jean Paul II.

      Ils ont servi de tueurs à gage au réseau Gladio pendant les années de plomb, en particulier en Italie.

      Les Loups Gris sont responssables d'innombrables meurtres politiques, religieux et racistes en Turquie et à Chypre.

      L'allusion au loup gris, c'est une légende selon laquelle un loup gris aurait conduit les Turcs hors des montagnes de l'Altaï pour les mener à conquerir l'occident.

      En termes symboliques ca illustre que l'occident est une proie à conquérir et que les Turcs sont ses prédateurs.

      Supprimer
  6. https://changera.blogspot.com/2020/03/oui-le-coronavirus-est-aeroporte.html#more

    RépondreSupprimer
  7. Vous êtes en train de me dire que les migrants ne sont pas confinés dans leurs maisons ?
    Ils ont le droit de parler à leurs voisins de se toucher et toussa ?
    France terre d'asile est considéré comme commerce ?

    Ras le bol de toute ces conneries

    Ne faites pas d'infarctus surtout et faites attention aux accidents hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben bon. C'est pas un camp de concentration. Y'a pas de kapo ni de miradors.

      Quand à l'autodiscipline... Comment dire... C'est pas précisément des Allemands qui sont majoritaires parmi les clandestins!

      Supprimer
    2. Pour info, au début du confinement en Italie, il n'y avait que les migrants qui pouvaient déambuler librement. Je ne sais pas maintenant.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.