lundi 9 mars 2020

Élections et corruptions.


Au moins, lui, se donnait à corps perdu dans sa compagne campagne.


À quelques semaines des élections municipales, la Mairie de Paris abreuve de subventions diverses associations. En tout, 28,5 millions d’euros d’argent des contribuables saupoudrés entre 602 associations selon les délibérations du Conseil de Paris des 3 et 4 février 2020 :
  • associations sportives : 5 millions pour 190 associations
  • crèches : 4,8 millions pour 24 crèches
  • arts : 2 millions à 113 associations
  • écologie : 0,36 million à AIRPARIF et 0,3 million à l’ADEME
  • santé : 6,8 millions à 27 associations
  • HLM : 1,1 million pour la RIVP
  • emploi : 0,9 million pour 18 associations
  • maires francophones : 1,6 million. LOL, c’est quoi, ça ? À Paris ? 😂
  • ludothèques : 0,7 million pour 8 associations
  • Mémorial de la Shoah : un million
  • restauration d’un local 7 Villa Saint-Jacques (14e) : 0,5 million
  • ordre des Avocats au Barreau de Paris : 0,3 million
  • divers : 5,6 millions pour 196 associations telles que Paris Gay Metropole (« Objectif : faire de Paris une capitale du tourisme LGBTQI+),  l’Association des Professionnels de la Mode et du Design de la Goutte d’Or, le Printemps des cimetières, la Société d’Agriculture Urbaine Généreuse et Engagée, etc. 1 😂
Ceci n’est pas propre2 à Paris. Si vous vous penchez sur les comptes de toute grande municipalité, vous retrouvez une pluie de subventions clientélistes : sports, logements, aides à l’enfance, à l’éducation mais aussi antennes syndicales locales, associations artistiques remplies de parasites, fromages culturels où se sont recasés d’anciens élus virés, squats, etc.
Dans le cas de la municipalité de Nantes c’était, par exemple, plus de 15 % du budget en 20183.
Est-il normal que l’argent de nos impôts soit dirigé vers des associations sans notre consentement ? En réalité, il ne s’agit rien d’autre que de clientélisme pour caresser telle ou telle frange d’électeurs dans le sens du poil. 
Rappelons que les impôts sont prélevés avec le concours de la force légale. Je ne connais personne qui court ventre à terre à la perception déposer son obole dans la joie et l’allégresse. Source
L’impôt est un « vol légal » qui nous prive d’une partie de notre propriété. Pour qu’il soit justifiable et consenti, il faut qu’il soit au service de l’intérêt de chacun : riche ou pauvre, jeune ou vieux, homme ou femme et pas au service d’intérêts ciblés ou minoritaires.

6 commentaires:

  1. Rien pour les éborgnés nécessiteux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au royaume des aveugles les borgnes sont rois.

      Supprimer
    2. Au royaume des éborgnés, Macron est roi.

      Supprimer
    3. L'être humain est un monstre dans 98% des cas.

      Supprimer
  2. Pas grave pour Griveaux, il a été remplacé par une candidate visionnaire :

    https://twitter.com/LPLdirect/status/1236429257447964673

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.