mercredi 25 mars 2020

Coronavirus, le faible impact de l’ hydroxychloroquine.

Davantage de données sur l’impact de la chloroquine dans le traitement du coronavirus.

Une autre étude portant sur un trop petit nombre de patients en Chine. Il n’y a actuellement que deux études, la chinoise et la française. D’autres sont en cours.

Ces études ne nous donnent que des informations limitées. Dans le rapport de Shanghai on apprend que l’hydroxychloroquine n'a pas eu d'impact positif sur la santé des malades.

Source


Les études françaises et chinoises portent respectivement sur 26 et 30 malades. Autant dire que c’est très loin de suffire pour juger de la pertinence de l’administration ou non de cette molécule.


18 commentaires:

  1. J'attends avec impatience la fin des deux essais. Celui fait à Marseille sur des malades au début de l'infection et l'essai européen Discovery.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. Les chinois ne sont pas convaincus. Mais une étude chinoise sur 30 patients ne fait pas le printemps.

      Attendre... le pic arrive, le peuple est nu...

      Supprimer
    2. Sans compter que 47,7% de groupe O+ en Chine contre 36% en France et 27,8% de A+ chez eux contre 37% ici. On devrait avoir plus de cas graves qu'eux.

      Supprimer
    3. J'ai oublié de signer :).
      Marie

      Supprimer
    4. Oui. Mais encore faut-il comparer avec des chiffres... que nous n’avons pas. On ne pourra modéliser qu’après.

      🙄

      Supprimer
    5. En plus génétiquement les asiatiques sont différents.

      Ils ne prennent pas les mêmes chimiothérapies que les blancs, par exemple.

      On retrouvera de différentes réponses génétiques.

      Ce n’est que le début des études et la Russie, par exemple et comme d’habitude n’est pas transparente.

      L’Irak est il en mesure de comptabiliser correctement ? Je ne pense pas...

      Etc....et tous ces facteurs n’aident pas les études.

      Supprimer
    6. Modéliser quoi ? Je n'ai pas compris.
      Marie

      Supprimer
    7. Une source qui vaut ce qu'elle vaut sur une chaine amerloque bien connue (Hannity's show on Fox) :

      A NY Doctor shared with Hannity his Hydroxy Chloroquine/Azithromycin results.
      200mg 2x daily Hydroxy Chloroquine
      500mg 1x daily Azithromycin
      220mg 1x daily Zinc sulfate

      350 patients
      • Breathing restored 3-4 hours
      • Zero deaths
      • Zero hospitalizations
      • Zero intubations

      A force, il y aura des retours. On en arrive bien à traiter les gens avant que cela ne tourne mal comme le dit Saint-Raoult. Et il faudrait donc tester un maximum de gens...

      Sauf que j'ai peur qu'on ne soit que dans ce scénario :

      https://www.zupimages.net/up/20/13/a79c.jpg

      J'espère que non. ;)

      Supprimer
    8. Je n'avais pas vu le second message. D'accord sur les différences de performance de traitements selon l'origine ethnique et d'accord aussi sur le défaut de transparence des divers états, nous y compris. Quant aux États-Unis, question minimisation, n'en parlons même pas !
      Marie

      Supprimer
    9. (Quand je dis Saint-Raoult, c'est ironique, hein.)

      Supprimer
    10. À Larie, je suis ok. :)

      Supprimer
    11. Du poison cette chloroquine comme tout médicament. Cherchez dans la nature tout y ai au lieu de courir auprès des laboratoires pharmaceutiques.

      Supprimer
    12. tout à fait d'accord.
      toute la nature.
      les plantes, les terres, les minéraux....
      les médicaments sont issue à la base sur des éléments de la nature.
      problème, qu'est-ce qu'il y a d'autre dans ces médocs.
      je n’ai aucune confiance en big farma. a-t-il jamais travaillé pour notre bien ?

      Nûr très sceptique

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Tiens un poète ...

    Sur la chroroquine, zerohedge a écrit cet article :

    https://www.zerohedge.com/health/bahrain-belgium-report-covid-19-treatment-touted-trump-working-patients

    Pulsar.

    RépondreSupprimer
  4. décret autorisant l'utilisation de la chloroquine et des antiviraux pour le covid dans les établissements de santé et en médecine libérale ; gain de la partie par Raoult et touché coulé pour big pharma.

    Décret n° 2020-314 du 25 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041755775&categorieLien=id

    https://francais.rt.com/france/73191-decret-encadre-hydroxychloroquine-professeur-didier-raoult-se-felicite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Chapitre 7 « Dispositions relatives à la mise à disposition de médicaments
      « Art. 12-2. - Par dérogation à l'article L. 5121-8 du code de la santé publique, l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.
      « Les médicaments mentionnés au premier alinéa sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l'article L. 5123-2 du code de la santé publique.
      « Ils sont vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées et pris en charge conformément aux dispositions du deuxième alinéa de l'article L. 162-17 du code de la sécurité sociale. Le cas échéant, ces dispensations donnent lieu à remboursement ou prise en charge dans ce cadre sans participation de l'assuré en application des dispositions de l'article R. 160-8 du même code. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d'élaborer un protocole d'utilisation thérapeutique à l'attention des professionnels de santé et d'établir les modalités d'une information adaptée à l'attention des patients.

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.