lundi 17 février 2020

Une thèse un peu trop confidentielle.

La France, cette république bananière !

Source : qui est ce monsieur à qui on a donné un diplôme suite à une soutenance de thèse qui n’était que copiés-collés à 68% ?

Dans une démocratie d'Europe du Nord, ce dossier serait déjà sur le bureau du procureur...

N'oublions pas que cette thèse a permis à son auteur d'accéder à la profession réglementée d'avocat.

Source, sa thèse. Réécriture jaugée à 5%.

NB : L'accès à sa thèse de doctorat a été bloquée à la lecture par l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne jusqu'en 2047.

Il pourra s’en enorgueillir jusqu’à cette date, au moins. 

Source : « une thèse de complaisance ». À lire et découvrir les membres du jury...incroyable !

Vous vous souvenez des « faux diplômes chinois » dans les années 2000 ? 
Les gens achetaient de faux diplômes pour immigrer et pour pouvoir travailler dans leur pays d’accueil. On s’indignait à l’époque.



Maintenant on peut acheter des vrais.

Cool ! Corruption partout ! Le milieu universitaire rejoint les mafias politico-financiaro-mediatique.

Allô, le procureur ? Rien à battre ! Gangrène...




1 commentaire:

  1. 17 ans pour rendre un copié-collé ! :))) Les membres de la diaspora iranienne sont généralement plus brillants. Au début des années 90, quand on était motivé, pas trop "vide du haut", raisonnablement bosseur et que ses directeurs de thèse ne se tiraient pas dans les pattes on pouvait boucler et soutenir deux thèses, dans deux domaines différents, en cinq ans. Que la fac mentionnée ait des problèmes récurrents d'organisation, voire du personnel parfois incompétent c'est de notoriété publique. Je ne pensais pas que ça puisse aller jusqu'à la compromission :(. Ne serait-ce pas plutôt un simple loupé de leur part ? À moins qu'il ne s'agisse de mansuétude :))). Parfois les mailles du filet sont bien larges dans certains domaines de l'enseignement supérieur ;).
    Marie

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.