lundi 17 février 2020

Une thèse un peu trop confidentielle.

La France, cette république bananière !

Source : qui est ce monsieur à qui on a donné un diplôme suite à une soutenance de thèse qui n’était que copiés-collés à 68% ?

Dans une démocratie d'Europe du Nord, ce dossier serait déjà sur le bureau du procureur...

N'oublions pas que cette thèse a permis à son auteur d'accéder à la profession réglementée d'avocat.

Source, sa thèse. Réécriture jaugée à 5%.

NB : L'accès à sa thèse de doctorat a été bloquée à la lecture par l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne jusqu'en 2047.

Il pourra s’en enorgueillir jusqu’à cette date, au moins. 

Source : « une thèse de complaisance ». À lire et découvrir les membres du jury...incroyable !

Vous vous souvenez des « faux diplômes chinois » dans les années 2000 ? 
Les gens achetaient de faux diplômes pour immigrer et pour pouvoir travailler dans leur pays d’accueil. On s’indignait à l’époque.



Maintenant on peut acheter des vrais.

Cool ! Corruption partout ! Le milieu universitaire rejoint les mafias politico-financiaro-mediatique.

Allô, le procureur ? Rien à battre ! Gangrène...