mardi 4 février 2020

Temps moyen de lecture par jour en Europe.

Average minutes spent reading books per day, 2015.

Estonia: 13
Finland: 12
Poland: 12
Hungary: 10
Greece: 9
Germany: 7
Luxembourg: 7
Turkey: 7
Belgium: 6
Spain: 6
Netherlands: 6
UK: 6
Serbia: 6
Italy: 5
Romania: 5
France: 2

(Eurostat) @spectatorindex.


Nouveaux émojis 2020.

11 commentaires:

  1. Pourquoi je ne suis pas étonnée 😕
    Le temps de lecture facebook ça compte ou pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis posée la même question...😏

      Supprimer
    2. Je pense que c'est inclus. On ne compte pas youtube puisque tu écoutes seulement
      Navrant

      Supprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous5 février 2020 à 05:49

    On devrait calculer aussi le temps de lecture numérique. Et comparer les deux supports.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne sont pas les mêmes type de lecture.

      Il n’y a qu’à voir le niveau de grammaire et d’orthographe !

      Je pense qu’ils comptabilisent les lectures numériques d’articles ou les livres sur tablettes ou kindle.

      Je suis ok, pas si clair.

      Supprimer
    2. Sujet ???? Est-ce que chaque personne ferme les yeux devant les écrans?
      Nous savons que les ventes de livres sont en chute libre mais quand même? Quelqu'un qui a lu lira d'une façon ou d'une autre. Sur écran ou sur papier un lecteur normal lit toujours 1h/jour à minima et 2 à 3 pour les vrais lecteurs , sans parler des goinfres qui sont 6 à 8 heures quotidiennes le nez dans le bouquin.
      Ce qui a changé c'est le détournement d'attention. Les cerveaux se déstructurent et passent en permanence d'une sollicitation à une autre.
      Les réseaux sociaux ne sont pas de la lecture mais du captage d'attention. Ils suivent ce même papillonnement.
      Reste à voir le nombre de vrais lecteurs par rapport à différentes époques. Je pense que le chiffre est resté stable malgré l'invasion des bandes dessinées qui est compromis pour les non lecteurs.
      A voir aussi les conditions environnementales qui font qu'un habitant d'un pays nordique a beaucoup de mal à jardiner quand les journées sont courtes.Ceci explique que la lecture peut être privilégiée . Mais pour autant un habitant à l'équateur n'a pas forcément plus d'envie de lire!
      Pas de panique , même si nous connaissons tous des personnes qui n'ont aucun livre chez elles.

      Supprimer
    3. Je suis d'accord. Lire, oui, mais quoi ? Si ce n'est rien de signifiant, ça ne change pas grand chose. J'ai presque tous mes livres en .pdf sur pc, tablette et liseuse. Certains articles intéressants sur internet font l'équivalent de 50 pages d'un livre. Je ne garde en papier que ce qui est vraiment important si jamais un jour on n'a plus accès au numérique.

      Pensée pour une de mes tantes qui a toute la collection Harlequin en papier. Elle lit beaucoup. :)

      Supprimer
    4. Que ce soit Harlequin ou pas n'a aucune importance. Ce n'est pas le signifiant qui prime . C'est la perspective , l'élan créé par l'imaginaire qui est le moteur de tout être humain.C'est un guide de sa vie , de ses créations
      Lorsqu'on reprend un livre déjà lu longtemps auparavant il y a parfois la surprise de ne pas avoir "planté" le même décor .
      L'imagination évolue avec le temps et les situations.
      Un bon lecteur a des livres dans chaque pièce de la cave au grenier , y compris aux toilettes et dans la salle de bain.
      Le but de la lecture est de partir d'une base de données codée en lettres sur papier , granit ou sur écran peu importe.
      On voit tous les jours des gens qui marchent dans la rue et qui ne lisent plus puisque leur imagination a été piégé par les images des écrans portatifs. Les signaux informatifs des sms ont délité les restes de compréhension écrite acquise à l'école primaire. Les paroles prononcées ont pris une allure et un débit rapide et robotisé. La pensée n'a plus le temps de se structurer et l'imagination est réduite à sa plus simple expression.
      Avoir des milliers de livres en pdf sur pc ?Pourquoi pas! Mais le principal est de pouvoir lire partout à son rythme au calme ou bien en ambiance perturbée. Chacun peut choisir son lieu du métro à la plage , au milieu d'une cour de récréation ou en voyage.
      Il y a 2 mondes qui se côtoient, le Playmobile et le Lego . Le playmobile fait du copier-collé , de l'imitation , et le Lego fait travailler l'imagination . C'est absurde puisque l'un est basé sur le rond alors qu'il n'est que de la copie et l'autre est à base carrée pour l'imaginaire. C'est une inversion de la psychée humaine .
      Pour certains ça ressemble à un "piège" de la matrice?
      Un monde à l'envers? Une Djinnstory ?

      Supprimer
    5. Harlequin ouvre vers l’imaginaire et pour cela je soutiens les lecteurs d’Harlequin à 100%.

      Rien à voir avec des photos de chats debiles ! Ou des photos de son assiette :)

      Supprimer
    6. Pas touche aux chats ! C'est tabou ! :3

      Oui, bon, je comprends, je disais Harlequin comme ça, c'est mignon ces trucs à l'eau de rose. Mais ça ne m'intéresse pas trop. Ça ne me flatte pas l'imagination. ^^

      Pour les livres en numériques, c'est surtout la possibilité de ne pas avoir à payer 20 balles à chaque fois. Je n'ai pas les moyens de tous les avoir en papier et ils sont introuvables à la médiathèque du coin.

      Sinon, je suis d'accord sur les écrans. C'est bizarre de regarder tous ces jeunes (et moins jeunes) les yeux collés à leurs portables, avec écouteurs sur les oreilles, même quand ils marchent en pleine campagne. Qu'on veuille se couper du monde dans le métro, je comprends, mais à la cambrousse ? Sans parler des SMS en plein repas. C'est de la zombification.

      Supprimer
    7. Tout à fait d'accord. La photo du chat,de l'assiette ou du string dernier modèle ...n'empruntent pas le même circuit . Ils passent par la fenêtre des yeux mais vont directement dans le réseau du cerveau reptilien. Ensuite direction l'estomac ou les organes sexuels et puis retour au cerveau classique.
      Tandis que "anticonstitutionnellement" écrit en toutes lettres n'a pas vraiment vocation à se retrouver dans la culotte .
      Harlequin s'adresse bien au contraire au stock des émotions qui est le premier produit de l'imagination avant que toute création se réalise.
      L'élan amoureux et son contraire le romantisme sont des vecteurs , des missiles gonflés par l'imagination. L'amour qui donne et le romantisme du manque sont le + et le - de cette énergie.
      La lecture est une source et une ressource .

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.