mercredi 5 février 2020

J.O. 2020, athlètes et Geiger.


Une bannière de Tokyo 2020.


Les autorités japonaises disent qu'une décision sur la manière de traiter l'eau radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima pourrait être prise avant le début des Jeux olympiques de Tokyo en juillet.

Les responsables de TEPCO ont récemment guidé un journaliste de Reuters autour de l'usine, qui couvre environ 3,5 millions de mètres carrés dans le nord-est du Japon. Le journaliste a décrit de grandes grues utilisées pour briser la majeure partie de la structure de l'usine. Le journaliste a également décrit des opérations visant à retirer le combustible usé d'un réacteur.
Dans l'ensemble, environ 4 000 personnes participent à l'effort de nettoyage, a rapporté Reuters. Certaines épreuves olympiques devraient avoir lieu à moins de 60 kilomètres de l'usine détruite.
Une partie importante du nettoyage a consisté à traiter et à stocker l'eau contaminée de la région. TEPCO a prédit que Fukushima n'aura plus d'espace de stockage d'eau d'ici 2022.

À la centrale nucléaire détruite de Fukushima Dai-ichi est stockée dans environ 900 énormes réservoirs, y compris ceux que l'on voit sur cette photo prise lors d'une visite d'usine à Fukushima Daiichi Nu

Un groupe gouvernemental étudiant les futures solutions de stockage a déclaré le mois dernier qu'il avait décidé de deux principales solutions possibles. 
-Une solution consiste à traiter l'eau puis à contrôler sa libération dans l'océan Pacifique.
-L'autre serait de laisser l'eau s'évaporer.
Ils appellent ça des solutions...
Ces deux processus devraient prendre des années. (2011-6789 ?) 😤😤😤
Reuters a indiqué que des athlètes d'au moins un pays - la Corée du Sud - ont déclaré qu'ils prévoyaient d'apporter leurs propres détecteurs de rayonnement et de la nourriture pendant les Jeux olympiques.

Des réservoirs de stockage d'eau radioactive.

Des matchs olympiques de baseball et de softball auront lieu dans la ville de Fukushima, à environ 60 kilomètres de la centrale nucléaire.
La flamme olympique passera par un centre sportif appelé J-Village. Le centre a servi de base d'opérations pour la centrale nucléaire de Fukushima pendant les premières années après la catastrophe. La torche passera ensuite à travers des zones proches de la centrale électrique détruite en route vers Tokyo.
Le mois dernier, le groupe environnemental Greenpeace a déclaré avoir trouvé des «points chauds» de radiation à J-Village, à environ 18 kilomètres au sud de l'usine.



1 commentaire:

  1. Vivement que les Russes développent des vaisseaux spatiaux et qu'on balance tout ça dans l'espace

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.