mercredi 12 février 2020

Ils ont pris cher les vikings !



C’est tordant mais surtout c’est inquiétant.

Tous les schizophrènes ont un problème d’identité. Le stade du miroir. Toussa...

L’identité mondiale ne peut pas exister pour un humain. Parce que nous sommes nos propres instruments de mesure et que nous nous développons dans un environnement restreint. Sauf à être enfant de diplomate, et dans certaines limites.

C’est pour cette raison que la civilisation enseigne l’histoire et la géographie. Pour que nous puissions envisager l’entièreté et la complexité de la planète, nous situer dans le temps et l’espace.

Certains ont même eu l’idée de cartographier l’espace puis de créer des cadastres...

Ça permet accessoirement d’envahir des pays en ayant une idée de où on met les pieds. Ainsi que d’acquérir des terres... le droit à la propriété, inscrit dans notre constitution, sans cadastre est impossible.

L’absence de cadastre va de pair avec les sociétés tribales et nomades. C’est l’un des drames de l’Afrique de l’Ouest et Centrale, cette absence de cartographie facilite les corruptions.

La mondialisation des échanges a permis de spolier les africains de leur terre par simple échange de valises de $ sans que les paysans ne puissent se défendre d’une quelconque façon.

On en parlait il y a quelques années (2010-11) de ces gens qui se retrouvaient vendus à des fonds de pensions sans le savoir... aujourd’hui on n’en parle plus...

———

Qu'est-ce qu'un géographe ?
- C'est un savant qui connaît où se trouvent les mers, les fleuves, les villes, les montagnes et les déserts.
- Ça c'est bien intéressant, dit le petit prince. Ça c'est enfin un véritable métier ! Et il jeta un coup d'œil autour de lui sur la planète du géographe. Il n'avait jamais vu encore une planète aussi majestueuse.

- Elle est bien belle, votre planète. Est-ce qu'il y a des océans ?
- Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.
- Ah! (Le petit prince était déçu.) Et des montagnes ?
- Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.
- Et des villes et des fleuves et des déserts ?
- Je ne puis pas le savoir non plus, dit le géographe.
- Mais vous êtes géographe !
- C'est exact, dit le géographe, mais je ne suis pas explorateur. Je manque absolument d'explorateurs. Ce n'est pas le géographe qui va faire le compte des villes, des fleuves, des montagnes, des mers, des océans et des déserts. Le géographe est trop important pour flâner. Il ne quitte pas son bureau. Mais il y reçoit les explorateurs. Il les interroge, et il prend en note leurs souvenirs. Et si les souvenirs de l'un d'entre eux lui paraissent intéressants, le géographe fait faire une enquête sur la moralité de l'explorateur.
- Pourquoi ça ?
- Parce qu'un explorateur qui mentirait entraînerait des catastrophes dans les livres de géographie. Et aussi un explorateur qui boirait trop.
- Pourquoi ça ? fit le petit prince.
- Parce que les ivrognes voient double. Alors le géographe noterait deux montagnes, là où il n'y en a qu'une seule.
- Je connais quelqu'un, dit le petit prince, qui serait mauvais explorateur.
- C'est possible. Donc, quand la moralité de l'explorateur paraît bonne, on fait une enquête sur sa découverte.
- On va voir ?
- Non. C'est trop compliqué. Mais on exige de l'explorateur qu'il fournisse des preuves. S'il s'agit par exemple de la découverte d'une grosse montagne, on exige qu'il en rapporte de grosses pierres.
Le géographe soudain s'émut.
- Mais toi, tu viens de loin ! Tu es explorateur ! Tu vas me décrire ta planète ! Source et plus

10 commentaires:

  1. la mondialisation et le petit prince quel rapport?
    Tout et rien car les 2 restent à la surface des choses.

    Les 2 sont la couche intermédiaire où les zumains croient tout savoir.

    Au-dessus il y a ce qu'on veut bien nous faire croire.

    Au-dessous on ne sait pas vraiment.

    Le petit Prince est a l'image de l'homme du xxème et a cartographié notre pensée faite de croyances et d'émotions.

    Maintenant en ce XXIème siècle nous découvrons que nous ne savons rien de ce qui est au fond des océans . Tout comme l'espace nous sommes à peine conscient de ce qui s'y trouve.

    La mondialisation efface des données à vitesse grand V et personne ne s'en émeut. La stratégie fonctionne facilement puisque tout nouveau pouvoir commence par cela.
    Et nous en redemandons!

    RépondreSupprimer
  2. Perso je trouve cette vidéo plutôt sympathique. Si on prend le bête exemple de ce qui, pour un américain, est typiquement français comme le croissant ou le béret, on réalise bien vite que nos emprunts ont été assimilés comme faisant partie de notre identité culturelle. Certains emprunts à d'autres cultures, notamment dans le domaine des mathématiques, sont très largement partagés mondialement, favorisant le dialogue et le progrès. Ils ne nuisent pas à l'identité culturelle de quiconque. Je ne comprends pas le rapport entre cette vidéo, la schizophrénie, le géographe, les cadastres et la spoliation de l'Afrique. Vraiment pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nier l'existence d'un peuple, nier sa propre légitimité chez lui, c'est une des premières étapes de son futur génocide comme l'histoire nous l'apprend. Les gens ne s'y sont pas trompés et cette vidéo abjecte a provoqué un tollé bien au delà des frontières. Je ne parlerais même pas de qui a eu l'idée car c'est trop évident puisque c'est systématique.

      On a eu le cas en France avec les fameux bretons noirs, ce qui a valu des années de taule à BLL.

      Pas de chance, leur propagande passe de moins en moins. En attendant, les suédois qui ne sont plus que 70% chez eux doivent vivre avec les bombes et les violences quotidiennes des allogènes tout en continuant à chercher l'enrichissement. Jusqu'à ce que la vapeur s'inverse et que les négateurs se retrouvent à leur tour eux-mêmes niés. C'est bien parti d'ailleurs...

      https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/en-suede-la-fracture-populiste_2034101.html

      Une belle réussite tout ça...

      Supprimer
    2. Je ne vois rien dans cette vidéo qui nie l'existence des scandinaves ni leur légitimité à résider en Scandinavie. Il s'agit de communication d'entreprise, en l'occurrence de celle d'une compagnie aérienne emblématique. Je trouve leur mode de communication pertinent et efficace et leur message, bienveillant, est parfaitement valide. À moins d'aller au fin fond de l'Irian Jaya -et encore, plutôt sur les Sentinelles-, il vous sera difficile de trouver un groupe ethnique n'ayant pas eu des contacts avec au moins un autre et donc des emprunts culturels.

      Supprimer
    3. Mouuuais...

      https://www.zupimages.net/up/20/07/jj3q.jpg

      https://www.zupimages.net/up/20/07/f2ws.png

      On peut y voir un schéma qui se répète encore et encore... Et on en connait les buts. Géocédille l'a très bien expliqué dans un commentaire en dessous. ;)

      Supprimer
  3. merci pour le partage Wendy
    je ne sais plus qui disait " se qui se conçoit clairement, s'exprime aisément."
    il est clair que l'on veut nous vendre un produit.
    pour ma part, j'y croirais quand ils arrêteront de nous monter les uns contre les autres.

    Nûr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne nous montent pas les uns contre les autres. Ils utilisent les uns pour détruire les autres.

      Supprimer
  4. A rapprocher de la vidéo de la BBC ridiculisant les icônes de l'identité britannique, Victoria, le thé, le sucre...

    Il faut apprendre aux peuples à ses mépriser eux mêmes.

    Si t'es fier des accomplissement de ta civilisation t'es facho.

    Ce tour de passe passe n'est possible que par l'escamotage de la comparaison :

    Les Zôtres, ils ont fait quoi de mieux?

    L'Inde est un pays surpeuplé, pollué, gangréné par un systeme de castes et une violence misogyne crasse.

    Les pays musulmans sont bloqués dans un complexe de supériorité religieuse et sa pensée magique qui rend con.

    Les pays d'Afrique centrale n'arrivent pas à s'extraire d'une tribalité préhistorique.

    Les pays d'Amérique latine fonctionnent à deux vitesses, une élite européanisée qui s'enrichi et une population autochtone et métis qui ne parvient pas à dépasser les archaïsmes précolombiens.

    Rien de ce que je disn'est politiquement correct, mais la réalité s'en fout.

    Les Européens ont développé un modèle à eux, bien à eux, performant (trop) et avancé, dont ils n'ont pas à avoir honte.

    En Amérique latine ils ont mit fin à une civilisation violente, esclavagiste, à la religion cruelle. Les belles pyramides qu'on visite à Mexico etaient couverte du sang des sacrifices humains dont le prêtre tendait vers les cieux le coeur encore palpitant.

    En Inde, la GB a unifié le pays, créé les lignes de chemin de fer (1er employeur du pays), généralisé l'instruction.

    L'Europe à ouvert ses portes aux migrants venus du Maghreb et d'Afrique noir et subit sans vraiment se plaindre les meutres des fanatiques mahométhans et la violence quotidienne des quartiers.

    J'évite de parler du Japon, qui a été l'un des pays ayant commis les pires atrocités de guerre sur le globe, après les Mongols. De la Chine communiste, spécialisée il y a peu dans les famines et aujourd'hui dans la répression assistée par ordinateur.

    Bref. Quand on compare, il y a de quoi se sentir fier.

    Mais comme disait H. G. Wells dans "The New World Order" :

    "A ce moment (de la mondialisation) il (l'occidental) fera référence à cette désagréable dystopie qu'est le Meilleur de Mondes d'Aldous Huxley. Ignorez le et continuez de faire pression sur lui."

    Les idéologues du mondialisme savent depuis le début que lesseuls obstacles à leurs ambitions ce sont les peuples occidentaux, car ils ont un conscience politique et ethique évoluée.

    Il faut donc, pour imposer un pouvoir mondial, détruire leur capacité à prévaloir, comme disait Kissinger.

    RépondreSupprimer
  5. Fatma Bisounours ben couscous16 février 2020 à 13:46

    On en parle des indiens d'Amérique, de l'apartheid, et de l'Allemagne nazie ?
    Toutes les civilisations ont plus ou moins fauté à un moment de son histoire, personne n'est tout à fait blanc ou tout à fait noir.
    Toute l'Humanite a du sang sur les mains.
    A rechercher la vérité soyons véridiques.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.