mardi 28 janvier 2020

Virus et élections.

Expulsion mise à l’abri :


Les migrants des camps sur le périphérique sont partis en banlieue ce matin. Sauf ceux qui sont en situation irrégulière et qui se sont perdus dans les rues... « en même temps » on comprend :


Les migrants, une population à risque +++


L’isoloir déserté en mars ? Qui va se mettre en danger le dimanche matin si l’avancée du virus n’est pas maîtrisée ? 

Nous pourrions avoir des gens élus avec 12% des citoyens.... misère ....

Un peu comme en 2017 mais, cette fois-ci, on pourrait comprendre. Je m’égare, les municipales c’est encore loin. 

D’ici là on sera tous morts. Rassurez-vous ! 

Pour attendre l’apocalypse que tout le monde voit partout, devant Netflix. 

Ceux qui attendent l’apocalypse, vraiment, vous z-êtes pas nets ! Ça vous suffit pas de vivre chaque jour des trucs pénibles ? Vous en voulez plus ? Le ciel qui s’ouvre, les sauterelles...?

En parlant de sauterelles, il semblerait qu’elles soient passées sur Paris, les rayons vides des supérettes se multiplient. On mange ce qu’on trouve. :) 

Les pénuries tournantes dans les pharmacies c’est depuis longtemps ...mais ...quid aujourd’hui des médicaments ou produits qui viennent tous de Chine et d’Inde ? 

Bref... le virus masque bien la misère. Je rappelle que les gens n’ont plus un radis le 06 de chaque mois. 

C’est un regime bio ! Moins consommer, la décroissance, restez chez soi, c’est bon pour la planète !

Ceux qui resteront respireront mieux.