jeudi 16 janvier 2020

Sourires.




Programme M. 2017.




12 commentaires:

  1. La réponse à ces harpies :

    https://www.youtube.com/watch?v=HUF8LsimxbE&feature=emb_logo

    Tof

    RépondreSupprimer
  2. un rabbin orthodoxe soupçonné d’avoir réduit en « esclavage » 50 femmes !

    Qui dit mieux ? Tu peux en parler Wendy c'est dans le parisien et on attend l'analyse de l'expert en géozizanie ;

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/israel-un-rabbin-orthodoxe-soupconne-d-avoir-reduit-en-esclavage-50-femmes-13-01-2020-8235396.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est publié. Merci.

      Et ?

      Supprimer
    2. Mon analyse? Il a dû se prendre pour Mahomet.

      Je ne vois que ça comme explication.

      Et toi?

      Supprimer
    3. MDR ! Géocedille 😂😂😂

      Supprimer
  3. On imagine que si cette affaire concernait un imam, elle aurait eu droit à beaucoup plus de couverture médiatique. Bernard Henry Botul serait déjà sur place en train de demander au monde libre de bombarder le plus vite possible afin de libérer ces pauvres femmes du joug de l’islamisme…

    RépondreSupprimer
  4. Pour en revenir à ton post initial Wendy je vous informe que quand il m'arrive d'avoir ce genre de remarque, de plus en plus rarement je le reconnais volontier, avant de dire va te faire foutre je dis merci.
    Je suis d'une génération ou un compliment n'était pas forcément synonyme d'agression sexsite mais était simplement un compliment
    Il est vrai que les temps changent mais pour autant je j'imagine pas non plus que chaque homme qui me sourit ou regarde mes jambes veut forcément me mettre dans un lit sans mon consentement.
    De mon temps ça s'appelait la drague.
    Le va te faire foutre et éventuellement une bonne baffe est réservé au gros lourds et ça par contre c'est pas nouveau.
    Bon il est vrai aussi que je ne vis pas à Paris et que je ne prends pas le métro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ChelouDuSlipBCBG17 janvier 2020 à 00:24

      La racine du propos, ce n'est pas l'insulte, c'est l'idée que tous les hommes seraient chelou du slip alors que se ballader déguisée en vagin géant serai un comportement sain et émancipateur.

      Comme si les deux genres étaient deux espèces différentes.

      Le féminisme actuel pousse les femmes à vivre dans une névrose totale dans laquelle elles perdent tous repères de vie, tous les repères de la décence, tous les repères du bien et du mal, tous repères de la civilité et évidemment tous les repères de la rationnalité.

      Cette dinde s'en prend aux hommes BCBG qui draguent de façon courtoise parce qu'elle ne s'autorise pas à penser que la réalité des agressions de rue qui ne sont evidemment pas causés par des hommes BCBG galants en costard.

      Elle élargit donc le champs des persécuteurs des femmes aux hommes galants pour bien éviter d'avouer que le problème ne réside pas dans le comportement spécifique des zivas mais dans ce qu'il y a dans le slip des hommes en général.

      Et dénigrer les hommes blancs pour ce que leur a attribué la nature et qu'ils ne peuvent changer, que ce soit leur pigentation ou le contenu de leur slip, c'est hallal. Même, et surtout s'ils ont développé une culture galante pour encadrer leurs instincts bestiaux.

      Je lui souhaite de mettre son endoctrinnement en pratique toutes ces cruches qui vont en Afghanistan pour demontrer à tous les chelous du slip que nous sommes qu'on est aussi galants et civilisés à Peshawar qu'à Paris.

      Supprimer
  5. Faut la comprendre, la Peltier, l'ironie c'est difficile à supporter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus je rajoute que la galanterie ça me va 😊

      Quelle cruche celle là 😈

      Supprimer

Modération pour un temps.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.