samedi 18 janvier 2020

Raciste !


Bien.

Je reviens sur le passé. Je suis née dans une France rurale arriérée, à une époque où l’étranger vivait dans le village d’à côté.

Un temps lointain qui ne connaissait ni les noirs, ni les arabes (mot bateau) sauf à ouvrir un livre ou aller au cinéma.
Pour ma grand-mère, l’islam c’était Shéhérazade, la danse du ventre et les langueurs des harems. Les noirs c’était les négresses à plateau, les pagnes et les sagaies.
Et le monde était parfait ainsi. Contrairement à ce que vous pourriez penser il n’y avait, en ces représentations, aucun jugement de valeur.
Tout le monde avait le droit de vivre comme il l’entendait chez lui et, au final, la plus grande indifférence régnait quant à ces cultures exotiques.

Ensuite, j’ai voyagé. Pas en Afrique, mais il y a des noirs ailleurs et je suis allée à leur rencontre. J’ai vécu au moyen orient. Vécu, pas « passé ». J’ai vécu en Amérique du Sud et du Nord. Vécu, pas « passé ».

Autant vous dire que j’ai vu toute la palette de couleurs de l’espèce humaine.

Dans notre espèce il y a des races différentes. Et ? Rien.
La couleur de peau des gens ne nous renseigne pas utilement sur leurs qualités individuelles.
Il y a des abrutis et gens intelligents absolument partout, de n’importe quelle couleur, de n’importe quelle race, sur tous les continents.

Cette focalisation sur la couleur de peau comme étalon de toutes choses c’est purement raciste et en 2020 le racisme se porte bien. Le doigt de Charles Manson a remplacé celui de la Chapelle Sixtine.

J’ai vécu dans des pays islamiques très tranquillement.

Le seul racisme systémique que j’ai noté c’est celui des USA. Je pense que celui d’Afrique du Sud était bien pire mais je ne l’ai pas vécu.
Aux USA, les noirs étaient ostracisés, c’est une réalité. Pas de blabla.

La première fois que je suis entrée aux USA, la police de l’immigration mettait en cage (en cage) les ressortissants jamaïcains, haïtiens, cubains, etc… à la descente de l’avion. Tellement bien que je me suis sérieusement demandée si je n’allais pas « changer de crémerie »…

Il y a un racisme affiché en 2020 qui n’existait pas au 20° siècle. C’est ma conclusion étayée par mon vécu.

En ce qui concerne l’islam. « Islamophobe », avoir peur de l’islam ? ça non plus, ça n’existait pas au 20° siècle. Qui a peur du grand méchant loup ?
Non, mais changez-moi ce mot valise ! Il n’a aucune signification ! Il ne vaut rien dire et c’est bien pour cela qu’il fut inventé !

On pourrait éventuellement craindre une attaque au couteau musulmane, ok. Mais la peur de l’islam en temps que religion, idéologie et politique, non.

On peut combattre une idéologie, ça ne serait pas la première ou dernière fois de l’histoire humaine. Pourquoi en avoir « peur » ?
C’est déjà un aveu de faiblesse.

C’est la loi du nombre de musulmans sur des territoires vierges d’islam, d’une part, et la première guerre en Afghanistan qui ont dévoilé la culture islamique au monde.

La démographie c’est des territoires. Les territoires c’est la culture, l’ancrage des transmissions.

La transmission en France sera musulmane dans les années à venir. 

Ça ne vous plait pas ? Dommage ! Le réel reste incontournable. Pour le moment on parle avec une pudeur qui force le respect de « territoires perdus » et de naissances allogènes majoritaires.

Logiquement, donc… Mais la logique n’intéresse personne !

Plutôt que d’en tirer des conclusions utiles à tous on parle race et religion. Débile.

Qu’est-ce que la race ou la religion ont à faire dans une lutte pour la terre ?

Les occidentaux sont allés chercher l’opium et le pétrole (c’est pareil) pourquoi les orientaux et les sudistes ne viendraient pas chercher l’eau courante et les hôpitaux?

Une guerre, c’est une guerre, les gars !


Je suis menacée de tout en privé(*) mais je ne suis pas la seule. Loin de là !

J’ai des ami-rtuels musulmans et métisses blanc/noir qui le sont encore davantage.
Ha, ben…si, si !!! Eux aussi, ils sont "racistes islamophobes".

Nous communiquons ensemble par des messages effacés immédiatement. N’importe quoi !!! En 2020 ! 

Pourquoi ? Je vous laisse deviner.

Une police s’est mise en place sur les rézoos. Elle peut faire de ta vie un enfer. Et, pour certains, c’est l’horreur.

Fermer les commentaires, pour moi, c’est un crève-cœur. Jamais je n’aurais pensé en arriver là quand j’ai commencé ce blog. 

Nous changeons d’époque sans le sentir.

Qui s’intéresse aux petits blogueurs forcés de se taire ou la raison qui les pousse à modérer (joli mot pour censurer)  ce qui casse la dynamique des échanges ?

Montrez-moi un espace 100% libre, il n’en reste presque plus, hormis les forums « entre-soi » communautarisés. De toutes communautés confondues.

Certains compatriotes veulent que 70 millions de français ne parlent que d’une seule voix ? 

Un chef, un peuple, un discours et le monde comme patrie ?
Oui.

Et sinon ? J’ai la réponse en messages privés, vous aussi en réfléchissant un peu.

---- je sors sans relire et je reviens pour continuer…inch’allah !






(*) la seule personne qui m’ait offert son aide est un vieil ami algérien. Merci encore à lui !!! Il fut le seul.