jeudi 2 janvier 2020

Mali, la guerre absorbe 24% des ressources budgétaires.

...Mais vous le savez, c’est parce que la paix est la première des infrastructures, celle qui conditionne toutes les autres, a déclaré le chef de l’Etat malien.

«A une échelle sans précédent, des localités entières de chez nous, qui furent jadis havres de paix et de tolérance, ont vu la haine tuer et brûler. Les heurts intercommunautaires, les violences motivées par la vengeance ou par le calcul d’installer la stratégie paralysante de la peur, nous ont confronté à des barbaries d’un autre âge, à des horreurs que nous ne croyions possibles que chez les autres



«Mais il y a ce qui ne peut être attaqué. Il y a ce qui ne peut être ni cédé ni concédé : c’est notre identité fondée, entre autres valeurs, sur la gratitude et le respect de l’hôte, à fortiori l’hôte venu se battre à nos côtés, pour notre liberté et pour la liberté du monde. Certains sentiments exprimés via les réseaux sociaux, certains articles de presse, ou par des voix connues, demeurent préoccupants car il est essentiel, voire vital, de ne pas se tromper d’ennemis ». (il parle des très forts sentiments anti-français.)

«Mais le Mali a une constitution et un territoire. Son combat doctrinal est qu’on lui permette de mettre en œuvre sa démocratie laïque, laïque, sans compromission aucune, je dis bien une laïcité sans compromission aucune. Son combat existentiel est qu’on lui permette de garder son intégrité territoriale, toute son intégrité territoriale. Parce que le Mali lui-même est ébranlé dans ses fondements, parce qu’il faut tout faire pour empêcher l’effondrement de notre Etat, une proportion de plus en plus importante du budget est consacrée à l’équipement, au recrutement, à la formation et la montée en puissance de nos forces de sécurité et de défense, face à des adversaires qui gagnent redoutablement en efficacité ».

source

...un discours qu'on pourrait attribuer à M.... curieux, non ? 

3 commentaires:

  1. Le sultan Erdogan va venir bientôt leur faire un petit coucou avec ses djihadistes pour les sauver des vilains fronçais.

    https://www.voltairenet.org/article208731.html

    RépondreSupprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous2 janvier 2020 à 02:44

    "ses mercenaires"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a plus que des mercenaires partout. "Ils" doivent bien s'amuser en coulisses...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.