samedi 30 mai 2020

Émeutes en occident.


L’inégalité de traitement et la réaction des singes.

L’un nourri au concombre, l’autre nourri au raisin. Le premier se révolte.

Beaucoup de vidéos sur la source. Situation insurrectionnelle aux USA.

Portland. Couvre-feu.

Un survol de la situation dans les autres villes :


Detroit :




Paris, hier :



Rien à voir ? Vraiment ? 

La fin des dirigeants trop blancs



Incroyable ! Mais vrai. 


Devant la Maison Blanche il y a quelques heures.

Nos prochains dirigeants occidentaux devront être noirs, ou, pour le moins issus de la diversité, s’ils ne veulent pas finir lynchés ?

Possible. À suivre...

Paris, manifestation aujourd’hui des sans papiers :



P’tain de mégots !


Pareil pour Notre-Dame, les sites Seveso, le toit de l’ancienne centrale atomique hollandaise, les feux de forêts pour 90% d’entre eux...

Faut vraiment augmenter encore le prix du tabac !

Ou mettre davantage de cendriers.

L’idéologie du bonheur gratuit.



Nous disposons d’un point de départ très assuré : le capitalisme détruit les hommes, et il détruit la planète.
Nous en tirons immédiatement les impératifs directeurs d’une autre organisation sociale : 

1) dans le processus nécessairement collectif de la reproduction matérielle, les individus sont convoqués en égaux  : ils n’ont pas à être soumis à des rapports de subordination hiérarchique qui les maltraitent 

2) une organisation sociale digne de ce nom se donne pour devoir de relever chacun de l’inquiétude de subsistance et de lui garantir la plus grande tranquillité matérielle sur toute la vie 

3) la production globale est décrétée a priori ennemie de la nature, l’activité économique doit tendre à sa propre minimisationrelative. Source et davantage de bonheur.

———

Ben voyons ! C’est super l’idéologie de l’égalité ! Si la valeur ajoutée n’est plus une variable, quelle nécessité ou simple besoin trivial y aurait-il à s’enquiquiner ? 

C’est super de dire que la production globale est notre ennemie vitale, c’est vrai. Mais, du coup, on fait comment pour nourrir 8 milliards d’humains sans compter les animaux ? 


Tout ça c’est bien gentil mais à l’échelle du monde, inapplicable. 


La transition économique en cours, dont le fer de lance restent les directives de l’Agenda 21, ne va pas être une partie de rigolade ! 


Koike, je me marre aussi quand on m’explique que le niveau de vie de chacun devra baisser drastiquement pour le bien commun...


Tellement adapté à la nature humaine 😂 ! 





La saison des cerises... un appel à une jacquerie ? Le temps des cerises....

Des populistes sans peuple.


Très intéressant mais après une dizaine de phrases je gage que le « peuple » s’est réfugié chez Anouna, faute de comprendre un traitre mot ainsi que de connaître les auteurs cités en référence !

😂😂😂

Pour l’avènement du « populisme » encore faut-il qu’il y ait un peuple. Peuple dont ces messieurs donnent une définition : un territoire, une langue, une culture, une histoire, le tout relié par une religion fondatrice qui en assure la colonne vertébrale et la pérennité dans l’héritage.

Territoires divisés dans une nation dévouée à des instances supranationales autoritaires dont elle est le vassal dépendant économique.

Langue française dévoyée, oubliée, bafouée ce qui interdit toute compréhension de textes antérieurs à 1995.

Qui comprend, par exemple, aujourd’hui la subtilité désopilante du « Crime de Sylvestre Bonnard » ? (Anatole France. « Monsieur France » et son écriture ciselée ont disparu des mémoires, comme bien d’autres...)

La fr-nce était la patrie de la littérature. Qui s’en souvient ? Le français était la langue diplomatique.

Une histoire ? Laquelle ? Celle qui renie la révolution, les guerres de Bonaparte, l’érection des cathédrales, la Poule au Pot, la reddition allemande transformée dernièrement en armistice ?

Une religion ? Celle qui meurt ? Celle qui s’étend ? Les autres ? Puisque tout se vaut.

Un état captateur de revenus qui n’assure même plus ses fonctions régaliennes.

Le peuple est divisé en « clusters » de territoires, de revenus, de religions, de différentes cultures issues de lointaines autres nations.

Des populistes mais sans peuple, c’est le nouveau concept des zintellectuels, très propres sur eux, mignons et vraiment au coude à coude dans la bien-pensance.

Bien-pensance qui a tué, voire assassiné, la Bienveillance !

Car, je leur donne raison : les mots ont un sens.

Il n’y a plus de nation car il n’y a plus de peuple.

Parler de souveraineté nationale quand le pays n’existe plus, c’est juste pour flatter la croupe offerte du vieux dSouche lost in translation.

Le faire rêver du retour de l’Atlandide aurait, aujourd’hui, peut-être davantage de sens.

Faire rêver le contribuable voilà à quoi servent ces gens.

Alors ? Peut-on à présent parler sérieusement de Révolution ? Non, c’est Vilain.

Ce sont les vilains qui fomentaient les jacqueries, pas les serfs.

Les mots on vraiment un sens. Une jacquerie, c’est l’épée de *Dame Auclesse en lévitation sur la tête du pouvoir.

Mais gouverner c’est prévoir, avoir toujours un coup d’avance, étiqueter les données comme :
 « secret défense », répandre l’ignorance et interdire la liberté d’expression tout en éborgnant les mécontents.

(*nouvelle orthographe facilitant la prononciation pour ne pas stigmatiser les 30% de non lecteurs.)

———-

L’offre électorale parisienne pour le second tour : dati, buzin, hidalgo.

J’hésite, c’est fatal.

Fatal.





jeudi 28 mai 2020

« that’s all folks ! ».

Libérés, délivrés !

Tout ça pour ça ? Non, évidemment.

Quelque chose s’est passé, mais quoi ?



Perdons-nous en conjectures.

« L’essentiel est caché ». *Esther.

(*Pourim 2020. (9-10 mars). Non, rien... L’occident fut bouclé après la fête.

Caché, cacher, casher, cash...

On a enfermé les peuples sans rien savoir, on les libère sans en connaître davantage !

Ébouriffant, non ?

Rappel de la seule chose que nous n’ayons jamais comprise :



De la gestion de pénuries. Rien d’autre.

Hâ ! Si ! On a compris que nous étions ruinés collectivement et individuellement aussi parce qu’on ne peut s’extraire de son environnement.

On a perdu définitivement foi en la science qui nous a dit tout et son contraire et dans les chiffres issus des officines toutes corrompues par le pouvoir de la finance.

Quelqu’un avance masqué protégé par le voile de la confusion.

Bien... next ! ?

(Un article-archive du 09/03/20, au hasard, vraiment au hasard juré-craché. Parce que notre mémoire vive est totalement saturée et que notre disque dur vérolé monte en température.)


« Allez, croissez et multipliez ! ».

On vit une époque formidable !

[Le COVID-19 (Coronavirus) pourra-t’il disparaitre sans vaccin ? Les 
pandémies n'ont rien de nouveau. Dans l'Ancien Testament, les livres du 
Lévitique et des Nombres abordent la nature impure et contagieuse...

Epstein et sa pédophilie sur Netflic.


LOL !!!!!

Donc, stupeurs et tremblements, des jeunes filles de 17 ans en moyenne, voire 21 ou 22, se précipitaient à Palm Beach soutirer 200$ à J.E. en lui offrant un massage.

Massage qui, à ce prix là, tournait comme vous pouvez l’imaginer.

Vous visualisez grosso-modo (non renseigné) l’histoire, n’est-ce pas ? Mais, pas elles !

Des filles sans aucun intérêt particulier sonnent de leur plein gré à la porte d’un manoir pour recevoir 200$ sans rien donner en échange. Normal.

De leur plein gré, à 21 ans, elles montent dans un hélicoptère pour une destination de rêve, logée gratuitement dans un paradis... et...10 ans après elles se déclarent abusées... mouarffff....!

Parce que, par exemple, elles ont eu des rapports sexuels avec le prince Andrew. Consentis lors des faits puis non consentis une décennie plus tard.

Dans le « documentaire » il n’y a qu’une seule jeune fille-jeune de 14 ans. Mais, à 14 ans elle avait déjà subi tous les outrages en inter-familial. D’autres avaient déjà vécu dans la rue pendant deux ans...aucune oie blanche n’apparaît à l’image.

En fr-nce, avec la majorité sexuelle à 15 ans, l’affaire J.E. n’aurait même pas fait deux lignes dans un torchon quelconque.

Le monsieur vieillissant et richissime aimait les jeunes filles et les rémunérait grassement pour quelques faveurs sexuelles.

Comme c’est intéressant ! Comme c’est nouveau !

Voilà le résumé du « docu » qui se termine avec une ode à #MeToo et une critique de Trump, alors que Clinton apparaît bien davantage comme très proche de Jeffrey.

?

——— dans les interlignes :

Le gotha mondain qui joint l’utile (parler pognon) à l’agréable (tripoter de la chair fraîche).

Le vivier sans cesse renouvelé d’une cohorte de jeunes femmes qui pour 250€ sont prêtes à « donner d’elles-mêmes ».

C’est ce qui m’a emplie d’une certaine amertume. Il n’y a pas eu d’exploitation de petites filles innocentes mais une exploitation cynique de la misère. 

De mon point de vue, c’est pire. Ça dit beaucoup de notre société. Beaucoup de crasse et de souffrances.

L’avidité touche aussi les pauvres. Se faire un peu d’eurollars vite fait, « parce que je ne vaux rien ».

Accessoirement d’une part, quand un prince anglais est dans la sauce, tire-toi de là et, d’autre part : où est passé le pognon, la fraîche, l’oseille, le grisbi ?

Et, enfin : y a t il eu abus sur enfants ? Traffic d’enfants ? Pas un mot dans le documentaire.

Peut-être que l’esprit du prince planait sur les scénaristes, peut-être qu’il n’y en a jamais eu, peut-être que c’est la loi pudique de l’offre et de la demande...

Qui avait intérêt à monter cette histoire ?

Zahia, si tu passes par là, éclaire nous si tu le peux encore.

Conclusion, je n’ai pas mis de pouce vert sur Netflix mais je n’ai pas mis non plus de pouce rouge comme ça me démangeait ...

Je ne voudrais pas apparaître comme critique à l’égard de la pensée dominante, ça serait mauvais pour ma note de crédit. Here we are.




« Respect our privacy ».



Abonnés : 714k !

Ça va pas être simple ! 😉 La dame se présente comme influenceuse. (On n’est pas sorti des ronces ! 😂).

Après avoir adopté un enfant chinois, ils s’en débarrassent car il est autiste.

C’est l’effet quinoa ?

Ce couple a dédié sa chaîne au « manger sain », entre autres bien-pensances.

Je n’ai rien à ajouter. Bientôt on touche le fond, un coup de talon et hop ! Optimiste.

Ou... pessimiste : « on croupit »... On forme une couche sédimentaire...


Source





« Libérer les énergies », slogan et psychologie sociale.

Voilà d’où ça vient. La racine.

« Tu veux être un être de lumière ? »

« Libère tes énergies ».

Ce n’est pas pour rien que les USA /Canada et d’autres ont fait tant d’études comportementales dès l’après dernière guerre mondiale.

Si le but était de construire la paix à marche forcée par l’Europe et la mondialisation en s’appuyant sur l’ingénierie sociale c’est une grande réussite !

Tout est dans tout. Le devoir de mémoire karmique et le devoir de mémoire se rejoignent dans le haut astral, je n’en doute pas.

Mémoire perdue, du reste, diluée dans « le bien-mal », le on-off propagandiste et la baisse terrible du niveau de connaissance académique.

Au diable la raison pourvu qu’on ait le cœur !

Avoir du cœur ? C’est très relatif par rapport à l’exigence d’un théorème.
Mais on s’en fout du relatif !

On s’en moque ! L’essentiel c’est de se « ressentir » comme une « bonne personne » sans connaître les buts de ceux qui jugent, ni leurs critères de sélection !

C’est magnifique en plus d’être magique ! Avec 2 de QI, tu peux éclairer le monde de ton aura bienveillante !

Je subodore des redescentes d’acide (ascorbique) sévères !

« Parce que c’est notre projjjjeeeeetttt ». En même temps. C’est une emprise sectaire.

Pas de bourreau sans victime, pas de gourou sans adeptes. Allô, Nietzsche ?







[Les adeptes à 7:56.
La manipulation du comportement à 26:14.
Le vrai-faux gourou et ses adeptes, désopilant, cynique, cruel, et amer...: à 38:00 environ.
Netflix a fait au sujet de Vikram un documentaire Inquiétant...].






mercredi 27 mai 2020

Coronavirus, concept du Big Data sans data.


Alors que la pandémie de coronavirus s'installe, nous prenons des décisions sans données fiables.


À une époque où tout le monde a besoin d’ informations, des modélisateurs des épidémies aux gouvernements jusqu'aux personnes mises en quarantaine ou simples citoyen, nous manquons de preuves fiables sur le nombre de personnes infectées par le SRAS-CoV-2 ou qui continuent de l'être.

Cette absence de preuves crée une énorme incertitude quant au risque de mourir de Covid-19. Les taux de létalité signalés, comme le taux officiel de 3,4% de l'Organisation mondiale de la santé, provoquent l'horreur - et n'ont aucun sens.

En projetant le taux de mortalité de Diamond Princess sur la structure d'âge de la population américaine, le taux de mortalité parmi les personnes infectées par Covid-19 serait de 0,125%. Mais comme cette estimation est basée sur des données extrêmement minces - il n'y a eu que sept décès parmi les 700 passagers et membres d'équipage infectés - le taux de mortalité réel pourrait aller de cinq fois plus bas (0,025%) à cinq fois plus élevé (0,625%). Il est également possible que certains des passagers infectés décèdent plus tard, et que les touristes aient des fréquences de maladies chroniques différentes que la population générale. En ajoutant ces sources supplémentaires d'incertitude, les estimations raisonnables du taux de létalité dans la population générale des États-Unis varient de 0,05% à 1%.

Un taux de létalité de 0,05% dans l'ensemble de la population est inférieur à celui de la grippe saisonnière. Si tel est le véritable taux, enfermer le monde avec des conséquences sociales et financières potentiellement énormes peut être totalement irrationnel.

....certains coronavirus dits de type léger ou à rhume commun qui sont connus depuis des décennies peuvent avoir des taux de mortalité pouvant atteindre 8% lorsqu'ils infectent des personnes âgées dans des maisons de soins infirmiers. En fait, de tels coronavirus «bénins» infectent des dizaines de millions de personnes chaque année et représentent 3 à 11% des personnes hospitalisées aux États-Unis pour des infections des voies respiratoires inférieures chaque hiver.

Si nous supposons que le taux de létalité parmi les personnes infectées par le SRAS-CoV-2 est de 0,3% dans la population générale - une estimation moyenne de l’analyse Diamond Princess - et que 1% de la population américaine est infectée (environ 3,3 millions de personnes ), cela se traduirait par environ 10 000 décès. (Peanuts).


L'information la plus précieuse pour répondre à ces questions serait de connaître la prévalence actuelle de l'infection dans un échantillon aléatoire d'une population et de répéter cet exercice à intervalles réguliers pour estimer l'incidence de nouvelles infections. Malheureusement, ce sont des informations que nous n'avons pas.
En l'absence de données, un raisonnement de préparation au pire conduit à des mesures extrêmes de distanciation sociale. Malheureusement, nous ne savons pas si ces mesures fonctionnent.
De :

John PA Ioannidis est professeur de médecine et professeur d'épidémiologie et de santé de la population, ainsi que professeur avec l'aimable autorisation de la science des données biomédicales à la Stanford University School of Medicine, professeur avec l'aimable autorisation des statistiques à la Stanford University School of Humanities and Sciences, et codirecteur du Meta-Research Innovation Center à Stanford (METRICS) à l'Université de Stanford.

Source





C’est pareil pour tout ce qui est essentiel, démographie, mesures des radiations, pétrole, production agricole par continent, etc...

Le Big Data n’est que le reflet de l’idéologie dominante.


Heureusement que les géographes ont cartographié le monde au 19°, sinon nous ne saurions même pas nous orienter, nous situer, tracer notre chemin.


[le GPS, issu des data te conduit où il veut, les cartes te conduisent où tu veux.]

L’absence de chiffres fiables c’est la dictature. Tous les chiffres sont faux.


Non seulement cela organise la confusion mais organise la main mise du pouvoir en interdisant toute analyse contradictoire.

Well Done 👍🏻 ! 

Loi Avia, appel à la hène.



Musulmans, évolution 1945-2019 en nombres.



Vieil article Source. (2008)

mardi 26 mai 2020

Montagnier et Raoult, et si....?

Sur le South China Morning Post :

des études antérieures ont trouvé que le nouveau coronavirus avait une structure qui lui permettait d'entrer dans de nombreux types de cellules humaines et de s'y lier. La même structure a également été trouvée dans le VIH, mais pas dans d'autres coronavirus trouvés chez des animaux tels que les chauves-souris et les pangolins. "


Une autre étude menée par des chercheurs de New York et de Shanghai a également révélé que le Sars-CoV-2, parfois appelé «grippe Wu», pouvait tuer les lymphocytes T : « la découverte est survenue après que les autopsies en Chine ont trouvé une destruction du système immunitaire similaire à celle causée par le SIDA. "


Le coronavirus partage non seulement du matériel génétique avec le VIH, mais aussi paralyse le système immunitaire d'une manière similaire au VIH.
Quarante ans après l'émergence du VIH - un virus qui attaque le système immunitaire -, et qui a tué environ 32 millions de personnes dans le monde, il n'existe toujours pas de vaccin ou de médicament capable de guérir complètement la maladie.
Ce qui pose la question: 

"qui étaient les vrais théoriciens du complot - ceux qui ont rapporté les faits, ou toutes ces innombrables publications "grand public" qui ont cherché à étouffer les faits, en nous accusant de colporter des théories du complot. 

Pour la réponse, nous revenons à ce qu'a dit Montagnier en avril: 

«Les conspirateurs sont le camp opposé, cachant la vérité», a-t-il dit sans vouloir accuser personne, mais en espérant que les Chinois admettront ce qui est arrivé dans leur laboratoire. 

"En tout cas, la vérité sort toujours, c'est au gouvernement chinois de prendre ses responsabilités."
L'article scientifique chinois complet est en lien.

______OUPS !

J'ai écouté Raoult en rediffusion vers 4h ce matin.

Bien évidement, je n'ai aucune légitimité scientifique. Mais, comme tout citoyen, je peux reconnaître un discours cohérent d'un discours téléguidé. De plus je n’ai jamais idolâtré le P. Raoult.

Par contre je ne peux que constater que Raoult pose les bonnes questions, sur LCI.

Il questionne le monde occidental, les raisons de la pénurie, la légitimité des études publiées, la mondialisation du K qui bénéficie à l'Asie...

à travers l'étude des épidémies, il construit un discours sanitaire. La gestion sanitaire restant un marqueur politique de choix pour évaluer un système.

Tout est faux, tous les chiffres sont faux, les études sont biaisées, les méthodologies sont incomparables d’une étude à une autre ce qui les rend inutiles, ce qui brouille la vision d’ensemble et interdit toute analyse globale.

Le complexe militaro-industriel dicte sa loi. (Lire : chimie, laboratoires, financements opaques, dirigeants supra-nationaux, OMS, ONU, ARS, conflits d’intérêts, allégeance idéologique, propagande, etc...)

L’occident s’effondre rongé par la corruption, comme nos revenus, notre espérance de vie en bonne santé, la qualité de nos scientifiques.

Il ne reste qu’à tout reconstruire ou à laisser la place. 

Avec le temps, s’il s’avérait que Montagnier et Raoult avaient raison, cela signifierait clairement que tous les organismes rattachés de près ou de loin aux états ne sont que des officines de placements de produits. 

J’espère que ces questions sans réponse feront réfléchir les votants aux municipales.

Car poser la question c’est souvent y répondre. 

Il n’y a pas de complot, tout est sous nos yeux.


Douste, ancien médecin et ancien ministre, ce grand complotiste ! 


Et, accessoirement et comme de coutume : tous les chiffres sont faux.






Onfray sur la presse...😉

lundi 25 mai 2020

Vers un Max Max français ?



Je suis d’accord avec lui sauf que ce Mad Max se fera peut-être à vélo faute de carburant.



Rappel : 1 point de PIB en moins c’est 100.000 morts induites.

La fr-nce en a perdu 6...!

https://twitter.com/lereveildumidi/status/1261328979933507586?s=21



Chaos, droit devant ? Pas forcément. Je compte sur l’apathie, la peur, la division et la propagande. Tout reste néanmoins ouvert.


[NB : mon doigt a glissé et un commentaire validé a été effacé. Toutes mes excuses.]

samedi 23 mai 2020

« Alors, les terriens, elle se passe comment cette guerre ? »

Vous allez bien ?

Pétrole, virus, eau, effondrement des systèmes de redistribution, manque de terres, faillites et découverts bancaires.

Ça va ? Génétiquement vous vous sentez à l’abri ?

C’est le dernier choc pétrolier. La Grande Guerre du manque.

Heureusement que Goebbels a démontré la puissance de la propagande sinon on serait déjà en train de s’entretuer.

S’ils ont mis 3 jours à boucler la planète autant vous dire que tous les chiffres signifiants sont sous cloche.

Surtout, n’oubliez pas de nourrir vos chats et d’arroser vos plantes, d’allumer vos bougies et de tourner autour du totem de votre choix.

« Parce que c’est bien ».

Le mal s’étale sous nos yeux ? Qu’importe le réel pourvu qu’on ait l’ivresse de l’assentiment !

Vous aimez les dictatures molles des distributions gratuites de paniers repas ?

Vous allez adorer les tickets de rationnement !

Comme quoi l’effondrement organisé du QI était bien le préalable à l’effondrement du tout.

Maintenant c’est pop-corn. On attend le prochain incident.

Et tout peut arriver. Tout. Maintenant on le sait.

Je vois bien un accident incidentel concernant l’eau, pour ma part...

Et, surtout, surtout avancez masqués !


Le contexte.



La gripette.


Le taux de fécondité général us s’effondre.
Une source

Une source. Analyse.






jeudi 21 mai 2020

« La Bête de l’évènement est là ».


Encore une pensée trop complexe pour mes capacités ? Un message subliminal ? Métaphore ou méthadone ...

Ce virus encore inconnu.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/grand-paris/covid-19-deux-mois-apres-leur-infection-nombreux-patients-presentent-nouveaux-symptomes-1831164.html




Ils se croyaient parfois guéris. Mais plusieurs semaines voire plusieurs mois après l'infection au Covid-19, ils sont des centaines de patients à ressentir des symptômes. Des atteintes très polymorphes que les médecins peinent encore à expliquer. 


Réponse inflammatoire inadaptée ? Trouble de l’immunité qui contribuerait à déclencher d’autres maladies ? Pour l’heure, aucune hypothèse n’est exclue et dans chaque hôpital, des équipes de médecins commencent à s’y intéresser. 
C’est notamment le cas à l’hôpital Saint-Louis dont les recherches portent sur les atteintes cutanées. Un travail qui ici comme ailleurs ne fait que commencer. 
Au Royaume-Uni, le professeur Paul Garner, spécialiste des maladies infectieuses à Liverpool a notamment raconté sur le British Medical Journal ses sept semaines passées à lutter contre le Covid-19. Sept semaines "effroyablement longues" comparées à des montagnes russes. 
"Le virus est certainement la cause de beaucoup de changements immunologiques dans le corps, de pathologies étranges que l’on ne peut pas expliquer pour le moment. C’est une nouvelle maladie. Une maladie très agressive pour laquelle aucun manuel n’a encore été écrit."



?


On est quel jour ?

Fresque de l’Ascension par Ilario Casolani (1588-1661). Eglise Santa Maria dei Monti, Rome.



Je crains que cette fête soit aujourd’hui totalement oubliée...






mercredi 20 mai 2020

Le P. Raoult part travailler en Chine.




Très critiqué dans le monde médical pour ses travaux sur l’hydroxychloroquine, l’infectiologue marseillais aurait été recruté par la Peking University Health Science Center (PUHSC), la faculté de médecine de l’Université de Pékin, la plus réputée du pays. Il devrait intégrer ses nouvelles fonctions d’ici la fin de l’été.
Dans un courrier adressé à Robert Lafont, PDG du groupe de presse Lafont presse-Entreprendre, le scientifique justifie ainsi sa décision de quitter la France : 
« Il est devenu très compliqué d’entreprendre des projets de recherche dans le domaine de la santé en France, le secteur étant rongé par les querelles partisanes, la bureaucratie tentaculaire et le politiquement correct. »