samedi 21 décembre 2019

Pas une ride !

44 ans.


Il est tellement beau et dynamique, il aime les vieilles et la philo ainsi que les hommes d’Afrique et de nos îles.

Né dans une bonne famille, sa carrière fut éclatante dès ses plus jeunes années.

Il s’engage pour le climat et soutient le combat méritoire de Greta.

Que voulez-vous de plus ? 

33 commentaires:

  1. "Les gens se vengent des services qu'on leur rend."
    Céline _Voyage au bout de nuit.
    Il a tout compris !

    RépondreSupprimer
  2. Comme disait Maryline
    Happy birthday mister président 🎵🎵🎶

    RépondreSupprimer
  3. On n'est pas bien dans son bunker? Hein?

    RépondreSupprimer
  4. il aime aussi les jeunes trans en haut talons et bas resilles , bien bronzés et bien huilés !! vivement la prochaine fête de la musique !!

    RépondreSupprimer
  5. Fatma Bisounours ben couscous21 décembre 2019 à 03:14

    Mila l'argent conserve aussi

    RépondreSupprimer
  6. beau...C'est vite dit! Je lui trouve une tête de reptilien sous couvert de peau humaine

    RépondreSupprimer
  7. J'ai trouvé ça sur facebook. Je le mets la.
    J'ai compris pourquoi des copains cheminots sont partis vivre dans le Jura après avoir pris leur retraite à 52 ans

    Regard de la Presse Suisse sur la période que nous en France, traversons....
    Attention, ça déménage !!!



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. presse suisse inintéressante ; les suisses passent leur temps à cracher sur les français ne supportant pas les transfrontaliers ; ils crachent aussi sur toues les nations vivant en autarcie et méprisant le monde qui les entoure; ils ont une très haute opinion d'eux même; pour ceux qui ont déjà eu l'occasion d'aller à Genève, la parodie de marie s'installe est savoureuse.
      https://www.youtube.com/watch?v=YGDuhprHjg8

      Supprimer
    2. Il n'en reste pas moins que l'opinion des suisses rejoint celle de beaucoup d'autres pays

      Supprimer
  8. « Il n’existe pas de société sereine sans discipline et respect.

    Le contrat social a volé en éclats avec les Gilets jaunes, mais la tradition de la casse n’est pas nouvelle en France !

    Le père Noël risque cette année de s’habiller en jaune. Si l’insurrection populaire est une tradition française, le mouvement des Gilets jaunes est inquiétant.

    Les analyses des médias français passent malheureusement à côté de l’essentiel.

    La crise actuelle est avant tout celle d’un système et d’un mode de pensée périmés. C’est la raison pour laquelle elle risque de se prolonger.

    LA BAISSE DU POUVOIR D’ACHAT VIENT D’UN DÉFICIT DE TRAVAIL

    Quel politique aura le courage de le dire ?

    On ne crée pas de la richesse — et donc du pouvoir d’achat — en regardant le foot à la télé.

    La crise de la France est celle de la paresse.

    64 % de la population âgée de 15 à 64 ans travaille dans votre pays,

    Contre 79 % en Suisse, 75 % au Royaume-Uni ou en Allemagne.

    Vous travaillez également 15 % d’heures en moins par an par rapport à la moyenne de l’OCDE.

    En contrepartie, vous achetez plus à l’étranger que vous ne lui vendez !

    Résultat déficit énorme de la balance des paiements ! (66 milliards/an !)

    Un commerçant qui ferait de même serait en faillite !

    Et votre fonction publique, largement sous productive, occupe près de 20 % de la population active.

    Soyons concrets :

    L’essence et les produits alimentaires coûtent plus cher car vous vous disputez ces biens

    Avec des pays qui travaillent davantage que vous.

    Leur pouvoir d’achat s’accroît et le vôtre diminue.

    L’IGNORANCE DES RÉALITÉS ÉCONOMIQUES CRÉE DE LA VIOLENCE

    Vous êtes le bonnet d’âne en matière de connaissance économique selon l’OCDE.

    Les Gilets jaunes reflètent cette inculture, leur programme étant une somme d’aberrations, un concours Lépine de l’ignorance.

    Les insurgés veulent tout et son contraire.

    - Moins de taxes et plus de dépenses publiques avec par exemple le maintien de lignes de chemin de fer non rentables.

    Plus d’écologie et du diesel moins cher.

    Davantage de jobs mais le droit de casser l’appareil productif.

    Un smic à 1300 euros et des emplois pour tout le monde.

    L’équation économique de la France est malheureusement simple à comprendre :

    - Peu de gens travaillent car le travail est lourdement taxé.

    Les taxes sont lourdes.

    Le plus effarant est qu’une majorité de la population soutient les Gilets jaunes.

    Si l’école enferme les esprits dans l’ignorance, les médias ne joue pas leur rôle d’information. À quelques rares exceptions, les chroniqueurs ne posent jamais les bonnes questions et ne fournissent aucune donnée de contexte.

    Personne ne recadre les inepties économiques d’un Mélenchon.

    Le peuple français s’est enterré dans ignorance. Son absence de perspective est avant tout intellectuelle.






    RépondreSupprimer
  9. L’EFFICACITÉ DES SERVICES PUBLICS DÉCROÎT ET NE VA PAS S’AMÉLIORER

    Une lettre met presque une semaine pour arriver d’un point à un autre en France, contre 2 jours dans les années 1980.

    Les performances de la SNCF sont en chute libre malgré des coûts exorbitants.

    Les causes de cet enlisement sont multiples.

    Les fonctionnaires ont vieilli. Les organisations se sont empâtées et elles sont centrées sur leur propre finalité plutôt que sur les clients-citoyens.

    Quelle entreprise survivrait sans se réformer ?

    Sans licencier des salariés sous- performants ?

    Sans réallouer les effectifs d’un service à l’autre quand la technologie permet des gains de productivité ?

    Aucune,

    - Mais c’est le chemin que l’administration française a choisi depuis 30 ans.

    L’État français, contrairement à ses concurrents anglais ou allemands a raté la transformation digitale.

    Le service aux administrés a encore empiré avec les tentatives de digitalisation.

    De par son poids, l’administration entraîne l’économie française vers le bas, et avec elle le pouvoir d’achat.

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Le jeune disciple fonctionne à l’instar de son maître, avec un système d’exploitation étatiste conçu au XXe siècle. Le service militaire nouvelle formule, la réforme des 80 km/h, le prélèvement à la source sont des exemples de réformes technocratiques, frustrantes et inutiles.

    On a laissé de côté la réforme de l’État et de l’assistanat, ces 2 points concentrant les blocages de la France.

    LES FRANÇAIS VIVENT DANS UN MONDE VIRTUEL

    Le temps passé devant les écrans augmente en permanence.

    Les Français vivent dans un monde virtuel fait de rêves, d’argent facile, de jolies filles et de fake news.

    Le capitalisme n’est pas exempt de critiques dans ce divorce avec la réalité.

    La publicité traditionnelle et numérique est d’une efficacité redoutable pour créer des frustrations et susciter l’acte d’achat.

    Avec l’extinction des idéaux, qu’ils soient religieux ou politiques, le consumérisme n’a plus de contrepouvoir.

    Symptomatiquement, les casseurs ont pillé des boutiques de luxe. Même les casseurs d’extrême gauche rêvent de s’habiller en Chanel et en Vuitton.

    Une autre promesse mensongère existe, celle que l’État promeut depuis des années.

    Avec plus de 50 chaînes de télévision, des millions investis dans les campagnes de publicités diverses et variées, des écoles républicaines fortement politisées, l’État est le premier émetteur d’idéologie dans ce pays.

    Il faut ajouter à cela la presse écrite largement subventionnée et les artistes qui vivent payés par l’État grâce au régime des intermittents.

    Ce fantastique dispositif de propagande nous décrit un État ultra protecteur, tout-puissant, garantissant la paix et le bonheur du citoyen, de la naissance à la mort.

    Une vision imaginaire qui ne peut que décevoir cruellement.

    L’ABSENCE DE SANCTION MÈNE À LA VIOLENCE

    Il n’existe pas de société sereine sans discipline et respect.

    Le contrat social a volé en éclats avec les Gilets jaunes, mais la tradition de la casse n’est pas nouvelle.

    Depuis longtemps, on a supprimé les sanctions à l’école, on ne punit plus les délits mineurs.

    L’absence de discipline est la résultante directe de l’effondrement des services publics, que ce soit l’éducation et la justice.

    Il s’est développé une idéologie permissive, notamment vis-à-vis de l’extrême gauche.

    Les syndicats ont légitimé des pratiques ultra-violentes, en toute impunité et dans le silence médiatique.

    Les Gilets jaunes constituent une version low-cost et 3.0 du syndicalisme, ils ont été formés à leur école. En plus stupides et en plus violents.

    L’exacerbation des frustrations nourries dans la virtualité allume un incendie majeur mais les pompiers n’ont pas le droit d’agir, par crainte, par inefficacité et par choix politique.

    Un prince doit prendre les bonnes décisions, celles qui créent de la richesse en minimisant les mécontentements du peuple.

    Il doit aussi savoir imposer le respect grâce à la force. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il faut dire aussi qu'on est passé au début des GJ de Ryssen qui fait la une de Paris Match à Fly-Rider le rouquin low-QI et le RIC. Ceci expliquant cela.

      Maintenant l'analyse libérale du type est juste. Il oublie simplement de dire que le gâteau mondial à partager n'est pas extensible à l'infini et que le libéralisme (au sens large) a plus que sa part de responsabilité dans ce bordel généralisé qu'est devenu la France... La France pourrait jouer à fond le jeu du libéralisme et éventuellement y gagner quelque-chose. Ou pas. En tout cas, c'est ce que les zélites veulent. Je propose qu'elles montrent l'exemple en terme de sacrifices nécessaires pour se faire.

      Pendant ce temps dans le pays européen le plus enfoncé dans la mouise par pure idéologie libérale, j'ai nommé la Suède :

      https://sputniknews.com/europe/201912201077662210-swedish-communists-launch-new-workers-party-without-multiculturalism-lgbt-greta-thunberg/

      "Swedish Communists Launch New Workers' Party Without Multiculturalism, LGBT, Greta Thunberg

      Not only do the defectors regard these phenomenons as having been “rammed down workers' throats” by the establishment, but they also want to discard the name “Communist” as “drawn down to the dirt”.

      Almost half of the members of the Communist Party in Malmö are resigning. Instead, they plan establish a new workers' party that doesn't put as much emphasis on things like multiculturalism, LGBT issues and climate alarmism, which have become the staples and rallying calls of today's left..."


      Coucou le national-bolchévisme antichambre du national-socialisme ! o/

      Très efficace le libéralisme. Vraiment.

      Supprimer
  10. La question initiale concernant mes copains cheminots partis très près de la Suisse c'est travailler jusqu'a 65 ans maisur en gagnant 8000 € après leur retraite 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ont paye la mentalité française au travail " doucement le matin et pas trop vite le soir "

      Supprimer
    2. C'est long mais il me semble très vrai finalement

      Supprimer
  11. Fatma Bisounours ben couscous21 décembre 2019 à 08:02

    " le père Noël risque cette année de s'habiller en jaune" MDR

    RépondreSupprimer
  12. Fatma Bisounours ben couscous21 décembre 2019 à 08:02

    " le père Noël risque cette année de s'habiller en jaune" MDR

    RépondreSupprimer
  13. WENDY ?!? Tu nous caches des choses ?!? :O

    Miss Wendy OFFICIEL

    https://www.youtube.com/watch?v=7dNLjoteI4c

    RépondreSupprimer
  14. Cramon ne touchera pas sa retraite de Président, il y renonce pour montrer l'exemple. Quel grand homme, quand même merde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous attendons la réaction de nos eX présidents.
      Vont il donner l'exemple eux aussi ?

      Supprimer
    2. Oui, surtout qu'il aurait pu payer l'Ehpad de Brigitte avec ! Giscard l'utilise pour payer les domestiques, Sarko pour les frais de ses nombreux procès et Hollande pour faire les pleins de son scooter !

      Supprimer
    3. N'empêche, on attend toujours son mariage gay. Il traine. Il traine. C'est la vieille qui s'accroche...

      Supprimer
  15. Au fait Wendy, pourquoi 44 ans ?! Il a 42 ans depuis hier !

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.