mercredi 18 décembre 2019

Ébol-eau ?

Wesh, je donne dans le complot đŸ‘đŸ»đŸ˜‰đŸ§

Les guerres de l’eau dans le temps et l’espace :




OĂč sont les derniĂšres ressources en eau douce et potable ?



Ici. En RDC. 



MĂȘme la France dont l’hydrographie est gĂ©nĂ©reuse commence Ă  souffrir du manque d’eau douce potable.

Tout le moyen orient et maintenant le Maghreb et l’Arabie sont en stress hydrique profond depuis les annĂ©es 2000, l’Asie souffre de l’empoisonnement systĂ©matique du grand fleuve jaune mais aussi des riviĂšres en IndonĂ©sie, etc...le Japon ? Je ne sais pas mais...c’est le Japon ...la Californie est Ă  sec, le plateau australien central aussi... la NZ, gĂątĂ©e en eau, refuse les entrĂ©es sur son territoire...les russes ne sont pas trĂšs Ă©colos non plus, cf SibĂ©rie.

Il nous reste le grand rĂ©servoir des Grands lacs...et, Ă  part Ébola personne n’y entre...sauf les USA qui « gĂšrent la maladie ». 

En sus de l’eau, des richesses en sous-sol encore mal exploitĂ©es.

Donc...mais...quelle coĂŻncidence !!!! 

Ébola un outil de colonisation et de spoliation des ressources ? J’exagĂšre...je m’Ă©gare...

NB : J’ai cherchĂ© une carte du Congo d’ÉlisĂ©e Reclus, incroyable je n’en ai pas trouvĂ© ! 





Le foyer des Grands Lacs, entre les deux Rifts, est habitĂ© en 2010 par 116 millions d'individus. La population est estimĂ©e Ă  22 millions en 1960. 

La densitĂ© moyenne, hors surface en eau est aujourd'hui de l'ordre de 300 habitants par km². Un niveau comparable au Benelux ou Ă  l'Inde. 

La population rurale est largement majoritaire avec 91,5 millions d'habitants en 2010 pour 22 millions en 1960. Elle reprĂ©sentait 96 % de la population totale Ă  la fin de la colonisation et aujourd'hui encore 84 %. (Quand tu as de la terre et de l’eau douce, forcĂ©ment c’est plus facile ;)

Le niveau de population urbaine est traditionnellement faible : 0,8 millions, soit 3,3 % de la population en 1960. Le Foyer des Grands Lacs dispute au Foyer Ethiopien la premiĂšre place du foyer de peuplement le moins urbanisĂ© de la planĂšte. En 2010, les urbains sont estimĂ©s Ă  24 millions soit 21 % de la population.