dimanche 10 novembre 2019

Histoire de Maîtres.

« La Tour de Bâle » est la première enquête sur l'institution financière mondiale la plus secrète au monde.



Sur la base de recherches approfondies d'archives en Suisse, en Angleterre et aux USA.

Extrait de "Tower of Basel : The Shadowy History of the Secret Bank that Runs the World".


De Adam LeBor.

Une source

Source 2, davantage.

8 commentaires:

  1. La BRI, État dans l’État, œuvre au rabaissement du concept d’État

    La BRI/BIS bénéficie de tous les privilèges d’immunités possibles et détient la capacité diplomatique.

    D’un point de vue juridique, donner à une institution bancaire tous les privilèges et immunités possibles signifie que cette institution est structurellement élevée au même rang qu’un État.

    La fonction essentielle d’un État est d’être un organisme politique qui s’occupe de réguler la vie en société sur un territoire donné. Un organisme bancaire dont le rôle, purement économique, se limite à imposer les intérêts particuliers de ses principaux propriétaires ne répond à aucun intérêt public entendu au sens politique et organisationnel du terme, il ne répond qu’à l’intérêt de groupe – collectivement homogène – de ses principaux propriétaires. La mise sur un pied d’égalité, au moyen d’un statut international, d’un État et d’un organisme financier réalise en conséquence l’abaissement structurel du rôle de l’État, dont la dimension politique est purement et simplement niée.

    Avec la BRI, c’est la première fois dans l’histoire du monde qu’une institution financière internationale acquiert un statut politique similaire à celui d’un État. Cette expérience, réussie, a eu une suite : l’avènement du système monétaire européen (SME). Ce dernier s’inscrit dans le cadre de la construction monétaire européenne passant, en premier lieu, par la création du système européen de banques centrales (SEBC).



    https://lesakerfrancophone.fr/decryptage-du-systeme-economique-global-17-geopolitique-du-systeme-banques-centrales

    P...B

    RépondreSupprimer
  2. "Tous les pays disposant d'une banque centrale à la tête de sa finance nationale sont sous entier contrôle de l'Elite du Pouvoir et appartient donc en propre, d'un point de vue moral et informel, à cette même Elite; les banques centrales appartenant majoritairement à la famille Rothschild [1]. La banque centrale qui représente le point de départ de leur circuit d'influence est la Federal Reserve aux Etats-Unis. La banque centrale des banques centrales où toutes les décisions politiques se prennent avec ordres de mise à exécution transmis à chaque chef d'Etat concerné, est la Bank for the International Settlement à Baal Bâle en Suisse. Pour la petite histoire, voici ce que l'on trouve au fond de l'océan Pacifique, à l'exact opposé géographique de la ville de Bâle, aux antipodes:"
    https://octp-news.blogspot.com/2015/10/syrie-usa-russie-une-histoire-de.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faux.
      Le point de départ est la city de Londres...

      P...B

      Supprimer
    2. Faux le point de départ est la Hollande.

      Supprimer
    3. L'ère Rothschildienne c'est la city de Londres...

      Et nous sommes toujours à cette ère...

      P...B

      Supprimer
  3. La BIS est un organisme discret, réputée pour son biais pro nazi lors de la 2e guerre mondiale, et sous l’influence des Rothschild.

    https://investisseurpro.com/banque-des-reglements-internationaux/

    P...B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon alors!il y a quoi de faux,la BIS ou BRI,c'est Rothschild.L'organisme qui gère toutes les banques de nos jours.Ce qui n'était pas le cas avant.Tout bouge, rien n'est jamais statique ni chez les bons comme chez les mauvais,l'univers fonctionne ainsi.

      Supprimer
  4. l'histoire de la BIS : blog algarath phoenix
    (blog écrit par un financier et donc de qualité)

    https://algarath-phoenix.com/2018/11/10/la-banque-des-reglements-internationaux-bri-bis-en-anglais/

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.