mardi 5 novembre 2019

C’est officiel : les femmes à la cuisine !

Dans quel monde qu’on vit !?!

Limoges....😂😂😂


Ben, elle aura pas duré longtemps « la libération de la femme » !!!

Dire qu’il y a encore 15 ans Limoges Centre, c’était terrasses de café, commerces et vie étudiante !

La ville historique avait été toute rénovée pour conserver son cachet d’antan.

Bon, ben... elle s’est bien modernisée !

C’est quoi ce pays ? 😂😂😂 

12 commentaires:

  1. Limoges envahie de kosovars bulgares tchétchènes ... les joies de l'invasion multi culturelle ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, le problème c'est Meyer Habib qui se trimballe dans les rues de Limoges avec sa valise pleine de diamants et qui importune les femmes. Tu savez pas ? Les migrons y sont geontils eux !

      Supprimer
  2. Etape n°1 de la dhimmitude.

    RépondreSupprimer
  3. On vous avaient prévenues : ne divorcez pas !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. C’est tout ce qu’il nous reste à nous les femmes : le rêve ...

      Supprimer
    2. Force est de constater. Un pas en avant trois pas en arrière.
      😡😡

      Supprimer
    3. Les femmes sont depuis longtemps devenues les dindons de la farce politique. On les flatte, on les victimise mais surtout on les endoctrine à croire que tous les coups tordus qu'on porte à l'état de droit leur sera bénéfique, qu'il y aura des lendemains qui chantent du paradis féministe intersectionnel alors qu'en fin de compte elles sont de plus en plus malheureuses et que ce qui les attend au bout de la route c'est la sharia, la prolétarisation des utérus, le contrôle de la reproduction humaine par les multinationales, la fin de la démocratie et sur le plan personnel, l'uberisation et la solitude.

      La loi en débat sur le féminicide en est un exemple alarmant.

      Le féminicide c'est Orwell dans la réalité : Tous les animaux sont égaux, mais certains animaux sont plus égaux que d'autres.

      De quoi s'agit-il?

      Le terme a été forgé aux USA, mais on veut nous faire croire qu'il est issu des conclusions du Grenelle sur les violences conjugales qui s'est tenu récemment.

      Les promoteurs de cette loi nous expliquent :

      "Trop longtemps la société a nié la réalité des violences au sein de la famille », a rappelé le président du groupe Indépendants Claude Malhuret, pour qui « la peur, la honte et la culpabilité doivent définitivement changer de camp."

      Or c'est bien là le problème : en matière de criminologie, il n'y a pas de camps.

      Il y a des criminels.

      La violence familiale est déjà criminalisée. Que veulent donc la ministre ? «  lutter contre ces actes qui, en meurtrissant chaque jour des femmes, heurtent la société tout entière ».

      Il s'agit bien de différencier les violences faites par le mari à la femme de celles faites par la femme au mari.

      Ben si, ça existe. et comme le dit Claude Malhuret, pour l'homme victime de violences conjugales, la peur, la honte et la culpabilité sont particulièrement fortes, car cet homme est la risée de la société.

      Bref, cette loi ne doit pas se lire en effets positifs, il n'y en aura aucun. La police ne bénéficiera pas de moyens supplémentaires. Les meurtres de femmes ne seront pas prévenus. Et avec l'islamisation rampante du pays les violences faites aux femmes vont continuer de croitre et l'état de droit de reculer au profit d'îlot séparatistes où les femmes seront forcées à se conformer à la sharia par la violence.

      Ce qui va changer, c'est que la loi dira à la police, avant même qu'elle n'arrive sur place : "Le mari est le suspect, la femme est la victime."

      Aux USA, qui sont déjà sous ce régime de droit ça fait qu'il n'existe pas de centre d'accueil pour les hommes victimes de violences conjugales, que les centres d'appel sont fait uniquement pour recueillir les appels des femmes en detresse, que quand un homme appèle pour dire qu'il est victime de violences conjugale, le centre d'appel lui déconseille d'appeler la police car la loi stipule qu'en cas de violences, le mari doit être éloigné du domicile. Même si c'est lui la victime.

      Le résultat de cette discrimination légale est le mouvement MGTOW (Men Going their Own Way qu'on pourrait traduire Hommes traçant leur propre route.)
      De jeunes hommes ou des hommes ayant subit l'injustice de la loi matrimoniale US (en général des divorces dans lesquels ils ont tout perdu) qui constatent le rapport risques/bénéfices désastreux du mariage et des relation sentimentales aux USA pour les hommes et décident non seulement de rester célibataires, mais également de ne plus avoir à faire qu'à des prostituées.

      Et c'est bien le but de cette loi : dégouter les hommes du mariage. Faire passer les femmes comme un danger qui ne vaut pas la chandelle à leurs yeux.

      Supprimer
    4. J’ajoute que cette très nouvelle mode qui voudrait que les femmes soient des « sorcières » qui serait l’équivalent de « liberté » c’est simplement un retour au vieux : « la femme c’est le diable ».

      Juste lire entre les lignes et en tirer la conclusion suivante :

      « Bats ta femme comme ton âne. Elle, elle sait pourquoi ! »

      Vieil adage culturel :)

      La libération de la femme que certains nous balancent à la figure à tous bouts de champs... LOL !!!!!

      Bref, nous retournons aux ténèbres.

      Supprimer
    5. La famille patriarcale pour nos gouvernants devient la famille a-patriarcale.

      Il faut éliminer les hommes pour élever de bonnes sorcières.

      Les études pour les femmes ? Ridicule ! Les femmes « sont proches de la nature intuitivement » MDR !!!!

      Pas les hommes, sous entendu, qui sont des brutes sans cœur.

      J’en peux plus.

      Vive nos maris ! Vive nos fils ! Et que nos filles deviennent ingénieurs !

      Supprimer
  5. fake : c'est pour le tournage d'un film dans le centre de Limoges, vaurien

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/message-tres-inquietant-factice-affiche-limoges-1745401.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un film d'anticipation ou un film qui se passe dans une grande ville alors ?

      Non, fake. Tout va bien. Les trottoirs seront élargis et ensuite plus de soucis. :)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.