jeudi 31 octobre 2019

Quelles forces font bouger les plaques tectoniques ?




Les plaques tectoniques bougent-elles à cause des mouvements dans le manteau terrestre ou le manteau est-il entraîné par le déplacement des plaques ?
 Et si la question était mal posée ? C'est le point de vue qu'ont adopté des scientifiques de l'École normale supérieure - PSL, du CNRS et de l'Université de Rome 3 en considérant les plaques et le manteau comme un même système. D'après leurs simulations, publiées dans Science Advances le 30 octobre 2019, c'est majoritairement la surface qui impose son style au manteau, même si le rapport de force évolue au rythme des supercontinents.

Quelles forces font bouger les plaques tectoniques ? Cette question reste ouverte depuis l'avènement de la théorie de la tectonique des plaques, il y a 50 ans. Les extrémités froides des plaques qui coulent lentement dans le manteau terrestre au niveau des zones de subduction sont-elles à l'origine des mouvements observés à la surface de la Terre ? Ou bien le manteau agité de courants de convection entraîne-t-il les plaques ? Ce problème est devenu pour les géologues l'équivalent de l'histoire de la poule et de l'oeuf: le manteau ferait bouger les plaques qui elles-mêmes entraîneraient le manteau...

Pour révéler les forces à l'oeuvre, des scientifiques du Laboratoire de géologie de l'École normale supérieure (CNRS/ENS - PSL), de l'Institut des sciences de la Terre (CNRS/universités Grenoble Alpes et Savoie Mont Blanc/IRD/Ifsttar) et de l'Université de Rome 3 ont traité la Terre solide comme un seul et unique système indivisible et réalisé la modélisation la plus complète à ce jour de l'évolution d'une planète fictive très semblable à la Terre. Il leur a fallu s'armer de patience pour trouver les paramètres adaptés puis résoudre un système d'équations pendant 9 mois sur un supercalculateur, reproduisant 1,5 milliard d'années d'évolution de la planète.

Grâce à ce modèle, l'équipe a montré que les deux tiers de la surface de la Terre se déplacent plus vite que le manteau sous-jacent, autrement dit que la surface tire l'intérieur, et que les rôles sont inversés sur le tiers restant. Ce rapport de force évolue au cours de l'histoire géologique, en particulier pour les continents. Ceux-ci sont principalement poussés par les mouvements profonds du manteau lors des phases de construction d'un supercontinent, à l'image de la collision actuelle entre l'Inde et l'Asie: dans ces cas-là, les mouvements observés en surface peuvent donc nous renseigner sur la dynamique du manteau profond. Au contraire, lorsqu'un supercontinent se disloque, le mouvement est plutôt dicté par celui des plaques qui plongent dans le manteau.



Légende sur la source :) 


Ce calcul représente une mine d'informations encore largement inexploitée. Les données obtenues pourraient aider à comprendre comment les dorsales naissent et disparaissent, comment s'initie une subduction, ou encore ce qui détermine la localisation des panaches à l'origine des grands épanchements volcaniques.


Source


6 commentaires:

  1. La tectonique des plaques, c'est comme le réchauffement du au CO², c'est du domaine du consensus scientifique, et donc pas de la science.

    Par défaut, et comme il faut une explication à tout, on a choisi ça.

    Quand on commence à sortir les super calculateurs et autres modèles mathématiques à n variables, ça sent la carabistouille.

    Mais nous avons aussi la théorie de la terre en expansion de Vogel, très élégante :

    https://www.youtube.com/watch?v=MTWJZsOD_qo

    Pas con du tout !

    Ou celle de Chan Thomas qui dit que les différentes couches de la terre ne sont maintenues en cohésion entre elles que grâce au champ magnétique.

    C'est la Terre MHD, modèle développé par le Nobel de physique Hannes Alfven en 1970.

    Quand le champ magnétique faiblit, les calottes glaciaires poussent de leur poids les plaques qui bougent de 90°.

    Les pôles se retrouvent à l'équateur en quelques heures.

    Sur la fameuse carte de Piri Reis, le pôle est en Somalie.

    Beaucoup plus flippant, cataclysme tous les 6000 ans environ, quelques bipèdes survivants qui en fonction de leur niveau et nombre font redémarrer les civilisations.

    Quant aux physiciens des plasma, ils nous disent qu'il y a 12 800 ans, Mars est venue nous faire des bisous bien baveux, tandis que Vénus jouait les pompons du manège.

    https://fr.sott.net/article/34501-La-Terre-at-elle-vole-l-eau-de-Mars

    Vu que l'uniformisme de Lyell a été préféré en loges au catastrophisme de Cuvier, en matière de géophysique, on a choisit le temps long et bien pépère de la "tectonique" plutôt que dire la vérité aux terriens sur la dangerosité inouïe de la surface de cette planète pour y construire des civilisations de temps long.

    Penser que des "plaques" puissent "glisser" sous la croute terrestre est assez débile !

    D'où les super modèles pour faire entrer les ronds dans les carrés !

    Comme je l'ai déjà dit, si un quidam de mon espèce a pigé cela, nos contrôleurs aussi, et gageons qu'ils font leurs meilleurs efforts dans le dos des masses pour essayer de passer au travers du prochain cataclysme.

    A part une arche en orbite, je ne vois pas autre chose.

    Elysium !

    Avec Jodie Foster, déjà dans "Contact" avant cela, toujours dans les bons coups la miss !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et il est pour quand le prochain super cataclysme cyclique une idée ? selon le livre partiellement déclassifié de la Cia c'est du sérieux .

      et le minimum solaire le prochain mini âge de glace, qui doit advenir a partir de 2020 t'en pense quoi ? ou tu situe ça dans le chimleblique .

      Supprimer
    2. Chan Thomas dit entre maintenant et + 500 ans

      J L Lash, par d'autres voies, arrive à 2200, date de l'alignement du système solaire avec le centre galactique.

      Mini âge de glace : bcp de théories et observations pour dire que ça a déjà commencé. Nul ne connait l'ampleur que prendra le phénomène.

      Certains parlent d'une baisse de l'activité solaire de 60%, ce qui provoquerait un refroidissement brutal de 7 degrés.

      MAIS, depuis la fin du XIXème siècle, l'élite a joué sur les peurs. Dans les années 70, on nous parlait de l'âge de glace qui vient !

      https://www.armstrongeconomics.com/world-news/climate/wild-9-year-cycles-in-climate-change-from-cold-to-warm/

      Tof

      Supprimer
    3. merci de ta réponse tof .

      en ce qui concerne le mini age de glace j'ai de bonnes raisons de pensé que c'est la vérité .

      car il ont déjà le mensonge qui leurs permettras de ne pas bazardé leurs mensonge du réchauffement climatique d'origine humaine

      en gros ils expliqueront que la fonte des glaces a amené de l'eaux froide dans le jet Stream provoquant un refroidissement majeurs en Europe et dans l'hémisphère nord .

      je me rappelle que cette théorie a était évoquait dans une veille émission Thalassa, aux début des années 2000 (je sais pas pourquoi cette émission ma marqué) plus récent encore le doc écolo de Dicaprio annonce la même chose, et puis il y a le film "le jours d'après" également

      le tout passant sous silence l'activité solaire et les précèdents minimum solaire dans l'histoire et leurs conséquences désastreuse .

      Supprimer
    4. Le plus important à retenir c'est que "c'est de notre faute". Et que l'on doit donc rembourser une dette. Je me demande qui peut imaginer tout ça ?

      Supprimer
  2. « gageons qu'ils font leurs meilleurs efforts dans le dos des masses pour essayer de passer au travers du prochain cataclysme ». Faut être con pour croire le contraire alors que toutes les évidences pointent vers ça. Follow the money !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.