mardi 8 octobre 2019

Les pro-nucléaires à la pointe du «climat».


Les pro-nucléaires sont les plus engagés pour « sauver le climat ».


Extinction Rébellion : Pas un mot sur le nucléaire ! Voir ici

Ok ? C’est clair pour tout le monde ? 

Sauver la vie, ça les intéresse ? Non, je ne pense pas.

À part ça, ne serait-il point judicieux d’affréter un avion, un navire ou un train pour nettoyer le plastique des rivières indonésiennes ? Demander aux chinois de ne point construire d’immenses vaisseaux archi-polluants afin de nous livrer des avocats et des oranges en toutes saisons ? 

Non, ça créerait du chômage. Sans parler de la stigmatisation.

Je finirai dans la détestation de tous les mouvements créés par FB....

Italie, quelqu’un a pendu Greta.
Greta qui est pressentie pour le prix Nobel de la Paix vendredi.

Tout le monde avec le niveau de vie des zimbabwéens, en courant dans les radiations russes et françaises et américaines et...? 

Sinon, où en sommes-nous de la limitation des naissances ? Chaque enfant est un consommateur...

Le sujet est interdit car c’est cultuel culturel.






Intersectionalité des luttes.







11 commentaires:

  1. Fermer toutes les centrales et priver les réseaux sociaux par manque d'electricite et donc d'internet ?
    Tu rigoles ?
    Comment serions nous informés que nous allons tous mourrir ?

    RépondreSupprimer
  2. Ben ouais, les climatologues du GIEC sont des nucléocrates :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Jouzel

    Du tritium à la glaciologie.

    C'est le CEA qui gère ce dossier climat, ne cherchons pas l'erreur !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons qu'ils le géreront mieux que l'EPR de Flamanville...

      1,2 milliards pour refaire les soudures de la cuve.

      Plus de 10 ans de retard.

      Qui a dit que le nucléaire c'est une energie pas chère et bien maitrisée?

      Supprimer
  3. J'aime bien quand la madame colle l'affiche. Cela me rendrait presque activiste ! <3

    RépondreSupprimer
  4. Le calcul de Jancovici est bidon. Le coût de la station spatiale internationale ce n'est pas la production des ressources c'est le prix de l'ascenseur pour aller les placer là haut.

    Ca n'a rien à voir avec ce qu'il raconte.

    En fait ce qu'il ne dit pas c'est que les resssources sont infinies, vu la taille colossale de l'univers.

    Ce qui est limité c'est l'activité ici bas.

    Il devrait se taire à propos de l'espace, c'est pas son domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      Merci.... ! Sincèrement !

      Supprimer
    2. Cette histoire de coût de l'ascenceur gravitationnel c'est un nouveau paradigme pour l'humanité que H. G. Wells a presenti au début du XXe siècle, bien avant Gagarine, dans son roman "The shape of things to come", adapté au cinéma en 1936 dans un navet intitulé "Things to come" qui prédit une guerre mondiale en 1940, la fin des Etats-nations remplacés par un gouvernement mondial franc-macon ayant (dans le film) la grosse tête au point d'avoir des casques XXL, puis le premier homme sur la lune (en 2035 et non en 1969) après une réduction drastique de la population mondiale (à 500.000 âmes?)

      Le nouveau paradigme est celui ci :

      Soit on nourri des milliards de bouches inutiles inutiles et terre-à-terre, soit on part, nous les grosses-têtes, à la conquète de l'espace.

      Supprimer
    3. C’est un « vieux » plan. Dans les années 70 les gens croyaient que la « conquête de l’espace » serait le futur de l’humanité.

      Que la science occidentale nous aiderait à conquérir de nouveaux territoires.

      Plus d’Occident... la science est laissée à l’extrême orient...

      Le NWO reste avec un QI en baisse et la reproduction sociale pour le dernier décile sous tension démographique.

      Supprimer
    4. Je me dis comme ça que s'ils avaient voulu aller vers la dépopulation, ils n'avaient pas à faire autrement. Dix milliards de bouches à nourrir dépendantes d'un système en voie d'effondrement, c'est dix milliards de personne en sursis qui bientôt s'étriperont puisqu'elles sont incapables de retourner à la terre ou de trouver une autre alternative. Les gens veulent que ça continue mais je ne vois pas comment. Et quant aux zélites, qu'on-t-elles fait de ces milliers de milliards de dollars détournés ? Sont-elles déjà en train de coloniser l'espace ? Avec des gens triés sur le volet ou carrément créé de toutes pièces avec force eugénisme ? Si les chinois parviennent maintenant à bidouiller le génome, j'aurais tendance à croire que les ricains le font depuis longtemps. Quand je dis ricains, je pense plutôt à une société parallèle qui a eu besoin pendant un temps de s'appuyer sur la société du tout venant. Et ils feront quoi quand ils n'auront plus besoin de nous ?

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.