samedi 26 octobre 2019

Langer ou slipper les statues ?

Lors des Journées du patrimoine 2019, l’artiste plasticien Stéphane Simon est invité par l’Unesco à exposer plusieurs de ses sculptures inspirées de la statuaire grecque

Chacun de ses nus traduit un des gestes contemporains les plus partagés au monde, celui du « selfie ». Les œuvres ont déjà été exposées dans de nombreux lieux publics, du Conseil économique et social à la cour du Palais-Royal, sous les fenêtres du ministère de la Culture.

Mais le samedi 21 septembre, une désagréable surprise attend les visiteurs de cette exposition : les deux statues grandeur nature sont étrangement pourvues d’un cache-sexe, un string pour l’une, une bande à langer pour l’autre. 🧐

L’Unesco, chargée de contribuer « au dialogue interculturel par l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information », a exigé au dernier moment l’ajout de cet accoutrement afin de « ne pas choquer certaines sensibilités ».
Source



Source image

———🙄🥺😡 j’ai du mal, là, tout de suite... sans vouloir heurter personne, cela va sans dire. Pendant qu’ils parlent de voile H24,  ils habillent les œuvres d’art de culottes...

On s´casse ? On emporte avec nous toutes les œuvres ? 

Je vais prononcer le mot ....de ma vie, je n’aurais jamais pensé avoir à faire face à un tel niveau de connerie institutionnel.

Et demain ?