jeudi 10 octobre 2019

Electriser 9 milliards de smart phones.

https://www.economist.com/international/2019/02/09/electricity-does-not-change-poor-lives-as-much-as-was-thought

L’accès à l’électricité ne rend pas plus heureux.

Tout le monde suit ? 

Ceux qui ont de la mémoire, vous souvenez-vous de la campagne :
 « électrification de l’Afrique » ? À grands coups de $. C’était une blague.

Ceux qui ont la place, pensez groupe électrogène.

En Californie les gens (800.000 environ) subissent des coupures d’approvisionnement, y compris les labos de recherche.

https://t.co/EtSsXGgX4s?amp=1

https://www.nature.com/articles/d41586-019-03086-2

Attention ! c’est pour leur bien ! Ça coûtera 2 milliards de $.

(Cf : China Lake ? Non, complot !)



Pas ici, bien sûr....




4 commentaires:

  1. il n'y a pas que les groupes électrogènes pour faire de l'électricité.
    Des chargeurs solaires fonctionnent très bien pour recharger des smartphones.
    D'autre part l'électricité transmise par fil va arriver à ses limites. Les travaux de Tesla sont relancés partout sur la planète. Maintenant que la demande dépasse les capacités de notre système il est temps d'évoluer.
    L'effondrement de notre système énergétique va nous propulser dans un autre modèle. Adieu trotinettes , vélos électriques et autres gadgeteries du moment. Bonjour un autre monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La zone favorable à l'autoproduction d'energie commence avec la rive nord de la méditérannée et descend jusqu'au lac Tchad.

      Au dessus c'est l'hiver, dirait Charlebois et en dessous la saison des pluies, qui rendent l'investissemen aléatoire.

      Mais bon, justement c'est un investissement, et donc une bonne partie des Africains sont hors-jeu.

      Bref, une société d'autoproduction energétique peut se développer autour du bassin méditerranéen. S'il y a stabilité politique.

      Supprimer
    2. Evidemment c'est valable pour l'Amêrique aussi.

      Au nord, la Norvège tirera son épingle du jeu grace à son elecrticité hydraulique abondante. Du reste la scandinavie a le bois comme principale resource renouvelable.

      Mais dans tous les cas, comme l'illustrenr les coupures en Californie, la vraie question est e rapport entre capacité de production et demande.

      Ou plus précisément entre renouvellement des ressources et surpopulation.

      Par exemple, pour produire sa consommation d'electricité un californien moyen aurait besoin, à la louche, d'un terrain de basquet recouvert de panneaux photovoltaiques.

      Il faut le terrain, le matos, assurer l'entretien et surtout la sécurité de l'installation. Pas donné, possible n'importe où.

      Bon évidemment il y a un autre modèle : en admettant que 50% de la population vive dans des tentes Queshua au milieu des excrêments et des seringues usagées, le 50% restant n'aura pas a se préocuper de coupure d'électricité... Et ça semble être la voie choisie.

      Supprimer
    3. Très bien, parfait résumé, comme de coutume.:)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.