jeudi 31 octobre 2019

Agitation de la Corée du Nord.




1) c’est désormais confirmé : un malware nord coréen a bien contaminé le réseau informatique d’une centrale nucléaire indienne. L’information vient d’être confirmée par la Nuclear Power Corporation of India Ltd (NPCIL) qui indique que le malware Dtrack venu de Corée du Nord a touché la centrale de Kudankulam.

Selon la déclaration officielle, l’infection s’est limitée au réseau administratif, et n’a pas touché le réseau opérationnel qui contrôle les réacteurs nucléaires. 
Pourtant, quelques jours auparavant, l’un des réacteurs de la centrale a été coupé de manière inattendue. Les deux évènements n’ont vraisemblablement aucun rapport. Dtrack, le malware mis en cause ne dispose d’aucune fonctionnalité qui aurait pu mettre en péril le fonctionnement de la centrale. Source
2) Le comité des chefs d'états-major des Forces armées sud-coréennes a annoncé le lancement de deux projectiles depuis la province nord-coréenne du Pyongan du Sud en direction de la mer du Japon.
La Défense japonaise dit croire que le projectire tiré n'atteindra pas la Zone économique exclusive (ZEE) du pays. En outre, le ministère n'a pas exclu qu'il s'agisse d'un tir de missile balistique. Source