lundi 2 septembre 2019

L’exclusion par le numérique.



Parmi les onze millions de Français qui sont « en difficulté avec le numérique » selon l’étude de la mission Société Numérique du gouvernement, le cas des personnes déjà fragiles est problématique car elles en dépendent de plus en plus pour accéder à leurs droits sociaux. 

D’après une étude CSA, près de 20% d’entre nous abandonnent des démarches administratives en ligne, par manque de compétences. 



Une exclusion qui a des répercussions à divers niveaux de nos vies, de la difficulté à trouver un emploi, à l’impossibilité d’accéder aux ressources multidimensionnelles du web. Et si l’on pense que les jeunes accros à leurs smartphones sont épargnés, on se trompe : la plupart des démarches sont difficilement accessibles à partir d’un mobile, et pour les jeunes issus des classes défavorisées, c’est souvent le seul appareil à disposition. 

....qui dit révolution numérique dit disparition physique de certains services. Centres d’impôts, de pôle emploi… Que signifie la fin des guichets d’aides sociales en chair et en os ? Ne risquons-nous pas d’accélérer l’isolement des plus marginalisés ? Car les personnes fragilisées seraient ici victimes de la conjonction de trois fractures : la fracture numérique, certes, mais également la fracture sociale et la fracture territoriale.

Alors qu’en 2022, les démarches administratives seront complètement dématérialisées en France, il est urgent de penser des solutions inclusives. Source et plus.


C’est la formation d’une caste d’invisibles. Idem aux usa.

Et les zones blanches ? Combien de Français concernés ?