lundi 16 septembre 2019

« Ils vont en parler ».


En parler, à l’AN, entre eux et sans voter.

Jeudi dernier, je suis passée devant une antenne de France Terre d’Asile, la file d’attente était longue de 200 mètres, sur deux rues. 

Rien de neuf, 98% d’hommes africains. Idem dans les bidons villes de toile sur les périphériques.

Même en parler peut-être dangereux :) alors, n’en parlons pas davantage ! :) 

Ça nous entraînerait dans des considérations culturelles et religieuses néfastes au vivre ensemble.

Aucun intérêt...