dimanche 8 septembre 2019

Dies irae, Libera me.


Verdi.

Figure du patriarcat blanc, à détruire.

——-
Heureusement :
Le twerk libère la femme, une danse d’émancipation.

Source

Tout le monde est d’accord ! (Je ne posterai pas de vidéo twerkiste).

[« ce n’est plus mon monde ». Je me fossilise. Je me retire du jeu. Je ne comprends plus les subtilités du « tout se vaut ». De sardonique je vais doucement vers le détachement. Je suis en exil, peut-être, spectatrice désabusée. Parfois triste en contemplant la beauté abandonnée, honnie et, dans le meilleur des cas, effacée. Ne valait-elle pas qu’on se batte pour elle ?]