mardi 17 septembre 2019

Boule de Cristal et premières pluies.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/secheresse/secheresse-la-situation-est-grave-selon-l-hydrologue-emma-haziza-elle-a-depasse-le-stade-du-scenario-de-science-fiction_3618777.html

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/secheresse-l-indre-a-baisse-de-60-cm-en-48-heures-des-degats-irreversibles


En Indre :

....« jamais vu ça, et ce qui se passe aujourd’hui n’est pas référencé historiquement. Là, on ne sait pas où on va… » ....

malheureusement. « C’est la nappe alluviale qui a lâché. C’est elle qui permettait jusqu’ici à l’Indre de résister, un peu, à la sécheresse et à la hausse des températures. Mais là, aujourd’hui, elle ne peut plus assurer sa mission… » 

Et le résultat est dramatique : la rivière a perdu 60 centimètres en deux jours, et le lac de Belle-Isle pourrait disparaître.

—— nous étions en stress hydrique dès la fin du printemps dans de multiples régions. Dès juillet de larges zones du territoire étaient classées en pénurie /restriction d’eau.

La terre est sèche et forme une croûte.

Aux premières grosses pluies, l’eau va simplement ruisseler sans pénétrer, laissée en surface  par la dureté des sols. Il n’y aura pas de boue pour assimiler mais des formations de torrents.

Quand on ajoute le problème des zones construites et bétonnées qui bloquent le parcours naturel des eaux on se retrouve avec des quartiers inondés.

On peut aussi ajouter au tableau de violents orages qui succèdent toujours aux fortes chaleurs.

 Il est donc à prévoir des paysages envahis par des eaux incapables de rentrer dans leur lit.

Un genre de mousson, comme en Espagne pays précédemment occidental et tempéré.




(France agricole).


Voies fluviales interdites à la navigation faute de profondeur.









4 commentaires:

  1. Bonjour.. Peut être connaissez vous ? Ou alors vous mepriserez. A la fin du jour, loin des lumieres electriques faires des feux de vos cieux bois, faites les hauts, si possivle , pas de lumières électrique, pas de flash, lumiere des feux de bois dans la nuit en campagne, éteindre avant l aurore par dispersion , pas par arrosage.

    Carvajal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le temps, nos chers agriculteurs RESPECTAIENT UN PEU MIEUX la nature. Ils laissaient des bosquets sur les terrains, limitant ainsi naturellement les "frontière" de leurs cultures. Maintenant pour la production/le fric/la rapidité/l'extension de leurs terres/la fainéantise/le j'enfoutisme ils RASENT TOUT. Des champs à perte de vue SANS AUCUNE VERDURE ce qui va effectivement faire s'écouler l'eau comme un torrent puis PLUS RIEN ne la retiendra. Pour ma part je plante, je plante, je plante TOUT CE QUE JE TROUVE. Les chinois ont réussi à réimplanter une région désertique en quelques années alors si chacun de nous plantait par ci par là et bien nous reverdirions le monde face à ceux qui détruisent. Je SOUFFRE quand je vois des arbres qui sont coupés uniquement pour le bien être de ces messieurs équipés d'engins ENORMES pour éviter de faire demi-tour/perdre du temps/s'emmerder la vie ...Bref cela me laisse sur le cul ! Et il y en as des coups de pieds qui se perdent justement. Bonne soirée

      Supprimer
    2. Dans le temps les paysans n'étaient pas agriculteurs et n'avaient pas 150 hectares à gérer et 70h de boulot par semaine pour un RSA et quelques mollards dans la gueule. Alors oui ça craint. Mais ils ne sont pas les seuls responsables.

      Tout le monde a le droit d'acheter des terres agricoles et de s'en occuper. L'idéal 1 Ha par famille. Mais c'est du travail et de l'argent. Sans aide de la société bien au contraire. Plus facile d'avoir un bullshit-job en ville et de manger du kebab en carton.

      Donc, l'avenir sera à priori des fermes avec 10000 vaches et le désert en France. Sauf si on n'a plus de pétrole et qu'il faille réutiliser les petites mains des citadins pour espérer avoir de quoi grailler.

      Dieu se rit toussa...

      Supprimer
  2. Hs...


    Une radioscopie de la France par Mr René Naba

    Journaliste-écrivain,Journaliste, Ecrivain Français d’origine libanaise ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l'information, membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme et de l'Association d'amitié euro-arabe. Auteur de "L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres" (Golias), "Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français" (Harmattan), "Hariri, de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres (Harmattan), "Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David" (Bachari), "Média et Démocratie, la captation de l'imaginaire un enjeu du XXIme siècle (Golias). Depuis 2013, il est membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme (SIHR), dont le siège est à Genève et de l'Association d'amitié euro-arabe. Depuis 2014, il est consultant à l'Institut International pour la Paix, la Justice et les Droits de l'Homme (IIPJDH) dont le siège est à Genève. Depuis le 1er septembre 2014, il est Directeur du site Madaniya.

    Ça pique un peu...
    C’est un peu la tendance au Liban...de lâcher la France...

    https://www.madaniya.info/2019/08/30/radioscopie-france-36-ans-apres-la-marche-des-beurs-1-5/

    https://www.madaniya.info/2019/09/06/radioscopie-france-patrie-des-droits-de-l-homme-ou-patrie-de-la-declaration-des-droits-de-l-homme-2-5/

    https://www.madaniya.info/2019/09/14/radioscopie-france-36-ans-apres-la-france-et-le-fait-musulman-3-5/

    P...B

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.