samedi 31 août 2019

Sarov et son nuage radioactif, suivi de dossier.

Suite d'hier...,

Lire sur l'AIPRI.

De nouveaux détails ont été révélés sur l'explosion qui avait impliqué un centre de recherche nucléaire le 8 août, causant la mort de certains techniciens et scientifiques et élevant le niveau de radiation : la cause en était la tentative de récupération d'un missile.

Une mission de récupération compliquée a mal tourné et non un test : c’est la dernière révélation de l’incident survenu à la base russe de Nenoksa, dans la région d’Archange. Détails diffusés par la chaîne américaine CNBC qui cite des cercles de renseignements américains.

 Une opération visant à "sauver" un nouveau modèle de missile de croisière, le Burevestnik, égaré lors d'un précédent test. 

Une arme importante et stratégique sur laquelle le Kremlin a beaucoup investi mais qui aurait rencontré des problèmes de développement. 

Ainsi, trois navires ont été mobilisés, dont un capable de manipuler des matières nucléaires, le propulseur de la bombe étant composé d’une sorte de mini-réacteur. 

Selon la CNBC, toutefois, l'intervention se serait transformée - pour des raisons évidentes - en catastrophe : une explosion s'est produite sur l'une des unités et a ensuite touché des parties du missile. Avec de graves conséquences. Une demi-douzaine de techniciens et de scientifiques sont morts. Selon la presse russe, deux d'entre eux sont morts des suites de contaminations.

....les explications sur l'étrange silence des chaînes russes chargées de surveiller l'atmosphère paraissaient peu convaincantes.


Les gars sont des magiciens ! Ils fabriquent des bidules qu'ils ne maîtrisent pas... Je les visualise très bien en prière : "Seigneur, faites que tout se passe bien"...

Mickey dans Fantasia. L'Apprenti Sorcier. Un peu comme ceux qui ont voulu le danger permanent en France... 56 réacteurs, vieillissants, une maintenance laissée aux sous-traitants...

De mon point de vue, c'est une guerre larvée mais active qui se joue loin de tout contrôle.





L'industrie russe de la défense a commencé à mettre au point un missile de croisière à propulsion nucléaire de type intercontinental, capable de pénétrer dans tout système de défense antimissile à base d’intercepteurs On dit qu'il a une portée illimitée et la capacité d'esquiver les défenses antimissiles. 
Une étape majeure des essais du missile de croisière du complexe de Burevestnik, les essais de la centrale nucléaire, a été achevée avec succès en janvier 2019.
Le projet "frère" de Burevestnik, le sous-marin nucléaire torpille / drone Poséidon, est également construit autour d'une unité de propulsion nucléaire miniature. Davantage d'infos, ici. Source.

La coupe est pleine !

11 commentaires:

  1. J'avais vu passer l'info. JPP nous parle bien de ces nouvelles armes de l'Armageddon développées par Poutine.

    Qui dit nouvelles armes, dit tests, alors que ces saloperies ne sont utilisables qu'en dernier recours, pour la guerre totale !

    C'est très malin : utiliser la puissance de l'atome pour faire avancer le missile !

    Et l'atome combustible pour fabriquer 1gr d'antimatière pendant que le missile vole ?

    L'équivalent d'une mini nova qui rase les USA en un seul coup ?

    Rien à foutre, après nous le déluge !!

    Nous autres nés pendant et juste après les essais atmosphériques atomiques avons été farcis au césium et quelques centaines de produits de fission in vitro.

    Nous sommes déjà une espèce mutante !

    Au plan de la datation au C14, nous ne "naitrons" que dans 5000 ans, la demi-vie du C14, tellement nous sommes farcis d'isotopes radioactifs !

    1945 marque la fin de toute datation possible au C14.

    Nous les mutants !

    ça a donné naissance dans les années 60 à un truc appelé l'adolescence et le conflit des générations !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à ajouter ! Mutants, oui. Tof, c’est moi qui déraille ou c’Est bien des bruits de bottes étouffés ?

      Supprimer
    2. La troisième guerre mondiale a commencé en 1947 par la guerre par les ondes, et ensuite l'élargissement à d'autres technologies masquées pour pratiquer la guerre asymétrique.

      La découverte des RADARS est le grand changement de paradigme du XXème, pas le nucléaire.

      La géophysique au sens le plus large est le nouveau terrain de bataille, les chars et autres avions n'étant là que pour gaver le lobby militaro-industriel, financer les black programs, promener le couillon et ratonner les petits pays récalcitrants.

      Nous vivons un conflit mondial asymétrique, qui vise tout autant les populations civiles, que les ressources adverses, sachant qu'aujourd'hui pour un Etat, SA propre population est considérée comme l'ennemi.

      Tout a été militarisé, même les puces, les tiques, les moustiques.

      La militarisation officielle de l'espace marque la fin de toute liberté sur terre.

      Des drones grands comme des terrains de foot volant à 30 000m vont êtres testés à Hawaï pour arroser le dessous avec la 5G.

      Il ne nous est même plus possible de savoir si nos "pensées" nous appartiennent encore !

      Comme le précise l'ancien des SS UK, Barrie Trower, ils ont déterminé pas moins de 750 fréquences différentes pouvant cibler chaque organe du corps ou chaque processus métabolique.

      Les seuls vaincus de cette guerre sont tous les civils de la terre.

      Nous vivons une dictature mondiale pour laquelle nous votons tous les 5 ans pour élire le nouveau kapo de notre baraquement, mais sans jamais vraiment connaitre le commandant du camp.

      Cela dit, ça a toujours été un peu comme ça.

      "L'Empire n'a jamais pris fin".

      Tof

      Supprimer
    3. J’adhère à 100%à votre commentaire TOF
      JSP

      Supprimer
    4. Je suis comme l'alsacien de l'autre billet, j'ai peur de la conspiration des SS. :(

      J'espère que les juifs sauront déjouer leurs plans !

      https://rationalwiki.org/wiki/Barrie_Trower

      Supprimer
  2. Le point positif c'est que la guerre apporte une évolution de la technologie

    Si ce missile a une porté illimité alors il pourrait aller sur Mars, non?

    Après la troisième guerre mondiale alors peut-être qu'on aura résolu les problèmes de manque d'énergies.
    De manque de ressources.

    Alors enfin la Croissance n'aura plus de limite...

    Il faut faire plein d'enfants

    Lyriko

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les Russes ont vraiment réussi à miniaturiser une centrale nucléaire c'est le roman ''Fondation'' d'Asimov qui prend forme.

      Lyriko

      Supprimer
    2. C'est de la technologie des années 50.
      Les USA avaient un projet nommé Nuclear Energy for the Propulsion of Aircraft (NEPA).

      Les généraux de l'US Air Force voulaient leur bombardier à propulsion nucléaire parceque la Navy s'équipait sous-marins et portes-avions à propulsion nucléaire.

      Le projet à été abandonné en 1951 quand le gouvernement s'est rendu compte que c'était d'abord un danger pour les USA en temps de paix, comme l'explosieon russe vien de l'illustrer.

      En plus il fallait protéger l'équipage avec un bouclier en plombs dont le poids réduisait considérablement la capacité d'emport de l'appareil.

      Sans parler du fait qu'il fallait amener l'avion dans un hangard blindé pour protéger les équipes au sol des radiation... Un truc de Dr Folamour.

      Le missile, lui, etait plus "faisable", mais bien crade quand même. Ce qui n'a pas empeché Popovs et Yankees de tester leurs prototypes respectifs. A l'apoque on bazardait des Becquerels dans l'atmosphère comme si c'était des confettis.

      Ca avait quand même été abandonné car c'est une arme qui en fout plein la guelle au pays qui l'envoie et pas qu'à l'ennemi. Il faut vraiment être desespéré pour en faire usage.

      L'accident russe montre juste que Poutine ne bluffait pas : il développe vraiment les armes du désespoir. Ce qui en dit long sur les analyses des géostratèges russes concernant le proche futur.

      Supprimer
    3. Si on accepte la radioactivité dans les océans par les sous marins alors on s'en fichera de la radioactivité dans l'espace

      Lyriko

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.