lundi 26 août 2019

Lutte anti-nucléaire en safe zone.


À Bure, l’Etat veut enfouir les déchets les plus dangereux du système nucléaire français pour les cacher loin de nos yeux. Dans l’est de la France ou ailleurs, nous refusons cette politique de l’oubli. Nous ne voulons pas qu’il sacrifie des territoires entiers, polluant des sous-sols pour des centaines de milliers d’années. Nous refusons la banalisation de la vie contaminée. Nous n’acceptons pas que la menace de sa pollution perpétuelle soit occultée. Nous ne voulons pas du nucléaire.
Jusque là tout va bien. Puis... tout devient ridicule...




Nous appelons à converger le week-end du 21 et 22 septembre 2019 en mixité choisie sans hommes cisgenre** pour affirmer de tous nos corps avec celles et ceux qui luttent à Bure et ailleurs, notre opposition au nucléaire et son monde.


Voilà comment pourrir et ridiculiser une lutte plus que fondée ! Elles sont payées par le lobby du nucléaire ?
Certainement.... « c’est dur d’être soutenus par des k*ns »

(Vous me l’écrirez en inclusif).



Merci Anonyme !!!!