lundi 26 août 2019

Les migrants africains choisissent maintenant les USA.





Des centaines de migrants africains manifestent depuis le 18 août à Tapachula, une ville mexicaine proche de la frontière avec le Guatemala, devant un bâtiment du service des migrations. Ils exigent des documents leur permettant de voyager librement vers le nord, en direction des États-Unis ou du Canada.
Délaissant l’Europe, les Africains sont de plus en plus nombreux à traverser l’Atlantique pour tenter de rejoindre les États-Unis ou le Canada, en passant par l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale. 

(« À bas le racisme, nous ne sommes pas apatrides, nous avons une nationalité »).


10 commentaires:

  1. Ce n'est pas autour des USA qu'il faut construire un mur, mais autour de l'Afrique...

    https://streamable.com/1jr3r

    RépondreSupprimer
  2. Et l'Afrique, ce n'est aussi notre maison à tous qui brûle ? : "Pourquoi personne ne parle des incendies titanesques en Afrique subsaharienne" :

    https://www.lavoixdunord.fr/627531/article/2019-08-22/pourquoi-personne-ne-parle-des-incendies-titanesques-en-afrique-subsaharienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai été peut-être la première à en parler.

      Supprimer
    2. https://www.wendy-leblog.com/2019/08/bresil-fake-news-et-pourquoi-cacher-les.html

      Supprimer
    3. Et avant :

      https://www.wendy-leblog.com/2019/08/davantage-dincendies-de-forets-en.html

      Supprimer
  3. Commentaire intéressant de Horzabky chez Patrick Reymond,

    http://lachute.over-blog.com/2019/08/freinage-allemand.html

    "Après la coupe du monde 98, certains politiciens français, enthousiastes devant la victoire des Bleus, disaient que l'avenir de la France, c'est le Brésil. Ça avait l'air de leur faire plaisir, à ces crétins. La coupe du monde suivante, désastreuse, les fit redescendre sur terre.

    En réalité, il apparaît de plus en plus évident que l'avenir de l'Europe, ce n'est pas le Brésil, c'est Detroit. Dans les années 40 et 50, Detroit était une ville blanche à 90%. Grâce à l'industrie automobile, c'était aussi la ville la plus riche du pays le plus riche du monde. En 2019, inversion totale, Detroit est une ville noire à 87% (les 13% de non-noirs étant d'ailleurs loin d'être tous blancs), totalement sinistrée, et dont la population est descendue à 700.000 habitants après un pic de 1,8 millions au faîte de sa prospérité.

    La tragédie de Detroit, c'est l'histoire de l'industrie automobile américaine. Au début, tout marche bien, la ville est un géant industriel, et fait venir des centaines de milliers de noirs du Sud, souvent quasiment illettrés, pour travailler dans ses usines.

    ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...

      À comparer avec l'idée géniale d'Angela Merkel d'ouvrir les frontières de l'Allemagne en 2015, à la demande du patronat allemand qui réclamait 800.000 ouvriers supplémentaires, de préférence payés 4 euros de l'heure. En gros, il s'agissait de remplacer des Allemands payés 2.000 euros par mois par des Afghans et des Africains payés 500 euros par mois. Ceux qui n'étaient pas d'accord avec ce projet ne pouvaient bien sûr qu'être d'ignobles racistes. Manque de bol, les immigrés sont incapables de s'adapter aux méthodes de travail allemandes, et deuxième manque de bol, l'industrie allemande n'est pas loin de connaître sa bataille de Stalingrad. Bref, Merkel a importé du Tiers-Monde un million de jeunes hommes qui ont grandi dans des cultures violentes et machistes, qui manquent de femmes, sont fort peu lettrés pour la plupart, et dont beaucoup considèrent que c'est Allah qui leur a ouvert les portes de l'Allemagne, pour qu'ils en fassent la conquête.

      Dans les années 60, l'industrie automobile américaine a commencé à décliner face à la concurrence japonaise et allemande (vengeance posthume d'Hitler et de Tojo ?). Problème : que faire des noirs dont Detroit n'avait plus besoin ? Ils restèrent à Detroit, alors que les emplois partaient. Ce qui arriva ensuite, c'est que ce furent les noirs, par leur violence et leur démographie, qui chassèrent les blancs de la ville (émeutes raciales de 1968). Le tournant devint irréversible quand la majorité noire élut un maire noir un peu mégalo, qui fit comprendre aux blancs que Detroit, ce n'était plus leur ville. Le déclin économique et l'explosion de la criminalité firent le reste.

      L'Allemagne et une bonne partie du reste de l'Europe en sont au point ou était Detroit dans les années 60 : le déclin économique est là, mais les immigrés inassimilables vont rester. Actuellement, près de la moitié des habitants de Detroit sont illettrés fonctionnels (ont été scolarisés, mais sont infoutus de lire une ordonnance ou un mode d'emploi), c'est pire que dans certains pays du Tiers-Monde, et le taux d'homicides est hallucinant (11 fois plus élevé qu'à New York).

      https://fr.express.live/25-faits-sur-la-ville-de-detroit-qui-vous-ebranleront-exp-193407/

      Les villes américaines dont la population est restée majoritairement blanche ont pu survivre au déclin de l'industrie lourde en se tournant vers une économie de services, notamment financiers. C'est peut-être largement bidon, mais en attendant ça nourrit les gens. Mais pour cela, il faut une population un tant soit peu éduquée et civilisée. Ce que Detroit n'a plus.

      Pour certains pays européens, dont la France, il est déjà trop tard.

      Que disent les noirs de Detroit pour expliquer la chute de leur ville ? C'est la faute des blancs qui sont partis, par pur racisme, en emmenant leur savoir-faire. En Europe aussi, ce sera la faute des blancs."


      Huuummm

      Supprimer
  4. Infomigrants... ouah, ça c'est de la source super sûre...

    Les européens viennent de signer le pacte de Marrakech, c'est 480 millions de noirs en + pour l'europe, et c'est non négociable.

    "Les africains choisissent les USA... ""

    Bulshit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que pierre sautarel est super intelligent, et qu'il a trop d'humour. Il faut croire que wendy aussi.

      Les migrants choisissent les US, les migrants repartent chez eux... tout ça c'est kif kif :

      https://rahowa73.blogspot.com/2016/03/decus-par-leurope-les-migrants-rentre.html

      Supprimer
  5. fake news, puisque les US n'en veulent pas et sont déjà surchargés par les latinos. Ils ont envoyé l'armée à leurs frontières.

    Les africains arrivent en masse chez nous sur territoire européen et pas seulement par bateaux mais aussi par avions avec la complicité des Etats européens traitres envers leurs propres nations.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.