vendredi 23 août 2019

Des chimères pour l’immortalité.

 Hiromitsu Nakauchi qui dirige des équipes à l'Université de Tokyo et à l'Université Stanford en Californie, est le premier à recevoir une aide gouvernementale pour cultiver des organes humains dans des embryons animaux menés à terme.

Il s'agit de créer des embryons animaux modifiés génétiquement pour être incapables de former l'organe voulu, et de leur injecter des cellules humaines reprogrammées pour être des cellules souches. Les cellules souches sont par essence capables de se transformer en n'importe quel type de cellule de l'organisme, et seront donc naturellement utilisées par l'embryon pour générer l'organe qu'il ne peut faire lui-même. En transplantant l'embryon dans un utérus animal, il devrait naître avec un organe humain.

Pour Nakauchi, l'espoir est évidemment de pouvoir pallier la demande de don d'organes.

Du point de vue éthique, la crainte est principalement que des cellules souches humaines se retrouvent dans le cerveau de l'animal en développement et puissent éventuellement affecter sa cognition, brouillant la limite entre animal et humain. 

Source

——- « Il ne lui manque plus la parole », pourrons-nous dire bientôt de nos toutous ou de nos chatons. 

- des embryons  d'animaux menés à terme ? Nés vivants.

- les cellules souches humaines en développement dans un animal deviendront, pour partie, animales. (Osmose par partage des fluides compatibles).

Conclusion :

Il vaudrait mieux acheter un être humain pour lui implanter les cellules souches d'un autre, nous n'aurions plus le souci de métissage homme-animal.

 Créer des chimères "Homme/Homme" me parait être sans conteste l'alternative à privilégier. ;)

Je suis bien persuadée qu'ils y travaillent dans les labos militaires. 

Les clones n'ont pas donné ce que les chercheurs en immortalité en attendaient car il y a une dégénérescence constatée rapidement sur les générations suivantes ou, pire, une difficulté à se reproduire.

un texte sur les chimères.





De :  Le Jardin des Délices. J. Bosch.


Chimère la plus connue.



Centaure grec. Nihil Novi.

La thérianthropie ou zooanthropie est la transformation d'un être humain en animal, de façon complète ou partielle, aussi bien que la transformation inverse dans le cadre mythologique et spirituel concerné.  

Ce thème très ancien plonge ses racines dans le chamanisme et apparaît sur d'anciens dessins dans des grottes préhistoriques, comme la grotte des Trois-Frères en Ariège, il s'exprime aussi à travers de nombreuses légendes, comme celles du nahualisme ou de la lycanthropie

En ce qui concerne l'étude culturelle, mythologique et anthropologique, la thérianthropie décrit un personnage qui partage des traits humains avec des capacités ou des traits empruntés à d'autres animaux.

source à lire, intéressante.

  
2019, nous sommes prêts !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.