mercredi 17 juillet 2019

Tinder et commissariat, le fantasme des menottes.

Source

Un brigadier marié, bon père de famille, fixe rendez-vous à un homme préalablement choisi en ligne pour quelques câlins.

Il choisit son lieu de travail, le commissariat à 14h.

Dans le hall, il pense reconnaître son complice coquin et lui demande de le suivre.

Il le « fouille » avec insistance, l’autre pense que c’est la procédure et se laisse faire. Le brigadier continue et commence à se dévêtir.

L’homme objet de la méprise comme du désir portera plainte quelques minutes plus tard pour
« agression sexuelle ».

Enquête en cours. Une fin de carrière pour rien, en quelque sorte. Un divorce aussi, peut-être...


Elles ne sont pas si fatiguées que ça, nos FdO...😂😂😂


Les couple hétérosexuels se forment en ligne aux USA.