dimanche 28 juillet 2019

"Mon Jardin Zen".


Merci, Merci aux âmes qui veillent !

Pour les vieux lecteurs : vous savez tous à quel point comptait pour moi la difficile création d'un "jardin zen" !

Quelques hectares de terres agricoles dans un pays lointain m'attendent. Bien sur, rien, mais alors absolument rien ne va être simple ! Personne ne souhaite a priori ma présence là-bas, je dirais même bien au contraire. 

En aout, je commence le parcours "documents officiels", traduits en quatre langues, estampillés par notaires et avoués et plus encore ...Des démarches avec embuches et frais d'enregistrements hallucinants à chaque étape.

Mais, au final de la terre agricole dans une région du monde où tout pousse, non loin d'un tropique avec de l'eau. Une région d'une beauté à couper le souffle. Une région de cultivateurs de primeurs. Une région de paysans éclairés. 

Entre paysans nous devrions nous entendre : un sou est un sou. 😉

J'accumule les handicaps pour m'implanter, le premier est que je suis une femme. Petite et fragile.

Je compte proposer un contrat qui sera 100% favorable aux agriculteurs locaux qui voudront bien me suivre dans ma démarche. Ils y ont intérêt, ce genre de production est bio +++ et se vend une fortune. Ce sont d'excellents gestionnaires, ils le savent parfaitement.

Je connais le peuple chez qui je vais me rendre, il est raisonnable et sait compter.

Je ne compte faire aucun bénéfice, mon seul souhait est la création de mon jardin zen. Je n'en attends aucun revenu. Seule la satisfaction personnelle de l'avoir créé a de l'importance à mes yeux.

Bien évidemment, contrats d'exploitation ou autre à la clef. Je connais l'âme humaine.  😊

De plus, je pourrai faire analyser la terre et compter sur les scientifiques et les agronomes du pays.

En fait, cette dernière réalisation, je la conçois davantage comme une offre que je donnerai à partager que comme une réalisation pour flatter mon ego. 

... à destin compliqué, challenge à relever ! 

"Nous ne sommes pas comptables de réussir, nous sommes comptables d'essayer".

Je ne dis pas que j'y arriverai mais je vais y travailler avec acharnement.

Hop, c'est parti ! Et pour commencer, le plus aride : les terribles paperasses pour "exister".





(Là, c'est un paysage chinois mais là où est ma terre il y a quelque chose de ça..)