vendredi 12 juillet 2019

Le vendredi, c’est GN.



Les gilets noirs au Panthéon.
😂 Robespierre, spéciale dédicace.

De visu, ces gars ne sont pas des sans-papiers. C’est la diaspora, sénégalaise, ivoirienne et congolaise. Je dis ça par expérience :). Je peux me tromper, bien sûr, mais les migrants accumulés dans les tentes Porte d’Aubervilliers, Porte de La Chapelle....et ailleurs, ne sont pas dans cet état.

Aucune communauté n’a encore pensé à entrer au Louvre décrocher (la copie) de Mona Lisa ?

« La France accueille » ? Ce n’est pas ce que je constate. Quechua accueille.

Nous la «communauté » blanche, 😂 demandons :
1) la sortie du franc CFA.
2) des structures d’accueil organisées.
3) des unités d’habitation.

Dans les faits c’est impossible car la pression migratoire est trop forte. 500 migrants /jour arrivent à Paris. Chiffres officiels. Davantage, bien sûr.

La générosité, c’est une question d’échelle.

Je me demande aussi si les dossiers des premiers migrants de 2013-14 ont été traités. Tout ça n’a pas commencé en 2015 mais bien avant.

C’est la vie sauvage, la jungle, les abus, les morts, bref, c’est l’enfer. C’est une pluie de sauterelles hors contrôle parce qu’incontrôlable.

Les JO, je les sens mal 😉.

Dans mon quartier noir africain-musulman-animiste et algérien nous n’avons ni roms, ni migrants, c’est pas bon pour le commerce. La police invisible « nettoie ».

In vivo : « la tragédie des communs ».

À un bout de la rue, le même dealer algérien depuis des années, ses amis sont en face. À l’autre bout de la même rue, sur le même trottoir, un groupe de dealers noirs africains assis sur des chaises. Chez moi, c’est la dope, deux rues plus loin, la prostitution, puis la contrefaçon.

Je n’ai pas de souci d’insécurité. Ici tout est sous contrôle sans que je ne vois jamais la police.

«bonjour, ça va ? Ça va ! ». « Tu veux t’assoir ? ». Il fait chaud, on plaisante un peu et ainsi va la vie.