mardi 9 juillet 2019

La France réelle.



Installée dans une salle d’accouchement et alors que les contractions s’intensifient, elle s’aperçoit qu’elle n’a pas à disposition de sonnette près de son lit. Comme elle n’est plus en état de se lever, elle se met à hurler : « Mon bébé arrive », en vain. Pendant ce temps, le personnel demande à son mari de patienter à l’entrée en lui expliquant qu’une péridurale est en train d’être posée.


« Comme j’étais toute seule parmi une équipe médicale, au milieu d’un hôpital, je me disais jusqu’au bout qu’on n’allait pas me laisser comme ça ».
Pourtant personne n’interviendra pendant une heure. Elle doit accoucher seule.
Et ce avant de filer chercher du personnel dans le couloir avec son enfant dans les bras, encore reliée par le cordon ombilical.
 ....la direction du centre hospitalier lyonnais s’est excusée. Source