dimanche 23 juin 2019

Septembre, des coupes dans les prestations sociales.

En France, le montant total des prestations de protection sociale (santé, retraite, famille, chômage) a augmenté de 1,8% en 2017, soit 727,9 milliards d’euros, selon une étude de la Drees, le service statistique du ministère de la Santé et des solidarités, publiée le 20 juin.
Cette somme représente 31,7% du PIB, contre 27,1% en moyenne dans les pays voisins, ce qui a permis à la France de rester en tête des pays les plus généreux d’Europe.
En ajoutant les frais de gestion et financiers, les dépenses de protection sociale s’élèvent à 774,5 milliards d’euros.


les prestations pour les retraites correspondent à la plus grande partie du budget: 45%, soit 331,1 milliards d’euros. Ce chiffre augmente de plus de manière modérée (+1,7%) depuis plusieurs années en raison de l’évolution des effectifs des retraités, liée aux effets de la réforme des retraites de 2010 ainsi qu’au faible niveau de revalorisation des pensions.
Quant aux prestations destinées à la santé, elles représentent 35% des dépenses (255,8 milliards d’euros) et sont en progression constante. 

Enfin viennent les prestations familiales (8%), avec une augmentation en 2017 (+1,1%, à 55,2 milliards).
Les dépenses pour l’emploi représentent 6% des prestations versées, tandis que les dispositifs d’aide au logement représentent 3%, en légère baisse (+0,8 %)
Les prestations liées à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ont quant à elle augmenté de 5,9 % (23,1 milliards) en 2017.

Pendant ce temps, rappel, chacun reconnaîtra...
La corruption avance...