vendredi 28 juin 2019

Les « droits » ne sont pas gravés dans le marbre.





Dans l'Aisne, les allocataires du RSA ont désormais de nouveaux devoirs. Ils devront effectuer jusqu'à 35 heures d'activités bénévoles par semaine. 

Pour les élus c'est le seul chemin vers la réinsertion. "Il s'agit finalement de rendre acteur de son parcours d'insertion le bénéficiaire du RSA, de donner de l'activité pour pouvoir mieux s'insérer et être prêt à retrouver le chemin de l'emploi lorsqu'il se présente". 

Exemples : effectuer des heures au sein d'une association caritative, apprendre à écrire ou suivre des formations.

Ceci concerne, pour commencer, 38.000 personnes, soit 103 millions d’euros, soit 20% du budget du département. 

Source

—— travail au noir ?