samedi 29 juin 2019

Les bals populaires.

1969 !

Les plus vieux, ici, se souviendront. Ils verseront une larme, je n'en doute pas.

Cette chanson était jouée dans les bals des villages de province jusque dans les années 75-80.

Elle faisait partie de ce qui s'appelait : la "série de slows" qui engageait aux baisers volés.

Je voudrais vous décrire un bal populaire depuis des semaines. Aujourd'hui à midi, en pleine chaleur, il est un peu tard pour commencer... 

Je cherche des images mais, comme vous le comprendrez plus tard, pour des raisons de féminisme 2.0 et de LGBTQ compatibilité, c'est extrêmement difficile. 

Google efface ces rites initiatiques de passage à l'âge adulte avec férocité. Pourtant ils sont historiquement très récents.

Le bal populaire rural est l’ancêtre ainsi que le contemporain des boîtes de nuit citadines mais peut-être moins celui des boîtes échangistes. Encore que... Je me le demande...  

Le bal de campagne et sa nécessité sociale ont disparu. 

Je vous raconterai ...à suivre...


 

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas au rythme de l'accordéon d'Yvette Horner, mais je vous ai retrouvé un danseur de zouk en Guadeloupe gérontophile; vous apprécierez sa souplesse
    https://www.youtube.com/watch?v=DZbnM1nQPvg

    (oh! quand vous tapez gérontophile sur google, ils affichent la photo de bribri, servie en exemple pour expliquer ce type de déviance; dis, mon ami google, tu pourrais respecter la 1ère dame...)

    RépondreSupprimer
  2. Mes souvenirs remontent même aux milieux des années 60 .
    Dans les milieux ruraux la réalité n'était pas aussi raffinée souvent.Il y avait de l'alcool avec ses excès ,hélas .
    Ce n'est pas étonnant que le pouvoir ne tienne pas a faire la promotion des ces temps anciens? :-/
    Pirate .

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.