dimanche 30 juin 2019

Le pape appelle à l'intégrisme écologique.





Le Pape a rappelé samedi 8 juin matin que son encyclique Laudato si’

« non une encyclique verte, mais une encyclique sociale », est un appel « à une conversion des mentalités et des cœurs, afin que le développement d’une écologie intégrale devienne toujours plus une priorité au niveau international, national et individuel ».

« une mauvaise utilisation des ressources naturelles et des modèles de développement non-inclusifs et non-durables continue à avoir des effets négatifs sur la pauvreté, sur la croissance et sur la justice sociale ». (Traduction demandée, je n’ai pas compris. Vous pensez à quels moyens de pressions exactement ?)


Le pape a alors plaidé pour un « changement de direction », une « conversion », vers une « vision éthique renouvelée, qui sache mettre la personne au centre » ( parce que depuis 2000 ans ce n’est pas le cas ? Un aveu ?) pour « ne laisser personne aux marges de la vie ».
Cette « écologie intégrale » est « un appel à redécouvrir notre identité de fils et filles de notre Père céleste, créés à l’image de Dieu, et chargés d’être administrateurs de la terre », (c’est dans l’évangile ? Pages et versets SVP ! Quelqu’un a entendu Dieu dire que nous étions les administrateurs désignés de cette terreje suis choquée, je pensais qu’on avait égaré l’Arche d’Alliance) a-t-il insisté, plaidant pour une transformation « à tous les niveaux de notre société contemporaine : individus, entreprises, institutions et politiques ».
À l’invitation de la Fondation Centesimus annus, qui travaille sur la doctrine sociale de l’Église, (la prochaine doctrine sociale de l’église, je sais pas, mais je ne la sens pas vraiment sociale.... par contre je la sens bien intégriste) 300 personnes, entrepreneurs, économistes, universitaires et hommes et femmes d’Église avaient échangé au Vatican sur les manières de mettre en œuvre l’encyclique Laudato si’dans le monde économique. Source

(Alors ? Qui paye quoi et à qui et lesquels donnent aux quels et sur quelles bases ? 
Un tri est-il prévu ? Un budget ? Des organes de redistributions ?) 

————

Qui dit intégrisme dit violence et dictature.

J’ose croire que le pape connait le sens des mots... : 

« l'intégrisme désigne une intransigeance extrême en vue d'imposer ses règles à la totalité de la société et régenter la vie de chacun selon celles-ci ». Source

Quelque chose urge en haut lieu. C’est clair. La doctrine sociale de l'église est le document qui cadre la politique séculaire vaticanesque et fixe les objectifs politiques de l’église pour les années à venir.

Une sorte de plan quinquennal. 

(Voir Russie 1921, plan Marshall1948, les 30 glorieuses en France, la longue marche etc...)