mercredi 26 juin 2019

Islam, un rapport pour rien.

Deux députés, publient mercredi 26 juin un rapport parlementaire sur la radicalisation, notamment islamiste (quelles sont les autres radicalisations en action ?), dans les services publics. Ils préconisent de multiplier les enquêtes administratives, (au tournant, subventions d'associations anti-radicalisation ?) notamment dans le recrutement des encadrants sportifs. source

Blablabla.Tout ça, pour préparer le discours sur "l'islam de France" de notre président entre septembre et ... la Saint-Glinglin.

Discours qu'il évite depuis bientôt deux ans ! 😂 Se souvenir du rapport Chevènement...😂

Je rappelle que tous ces "rapports" ne sont pas gratuits...

Pas un mot du communautarisme, ni de la géographie de cette "radicalisation", ni des écoles coraniques cachées dans des appartements, ni des prêches, ni des caractéristiques démographiques de "ces radicalisations" surprenantes en pays laïc, ni de ses signes avant-coureurs, ni de l'islam et de ses courants...

Pas un chiffre, pas une analyse !

Finalement, il faut comprendre, à travers ce rapport, que la radicalisation doit fondre sur certains comme la misère sur le pauvre monde ! Par hasard et injustice.

Il est évident que le gouvernement connait parfaitement et le sentiment des électeurs sur ces sujets, et le réel du terrain, mais le gouvernement a peur. 

Se souvenir du "vivre face à face" de Collomb.


Jusque là tout va bien... "C'est pas la chute qui pose problème, c'est l'atterrissage".

La France est un pays musulman. C'est la réalité démographique et territoriale.


De plus, ce rapport est rassurant nous dit l’AFP.