dimanche 9 juin 2019

Instantané, migrants et générosité.


On met des produits alimentaires d’origine inconnue dans son coffre et on dépose ses cartons sur un trottoir parisien.

Immédiatement un attroupement se forme et chacun tente sa chance.

Puis on repart avec la conscience d’avoir fait sa B.A. de l’année.

Y-a-t-il encore un état qui pilote ? Des services d’hygiène, un service préfectoral de sécurité de la voirie, un service sanitaire ? 

L’état nous le voyons à la télévision qui s’écoute parler pendant des heures et dans la boîte aux lettres de septembre à décembre.

***Parfois je me dis qu’un service spécialisé passe récupérer les morts à potron-minet dans l’est parisien, la proche banlieue et les périphériques extérieurs et intérieurs, ni vu ni connu...