dimanche 30 juin 2019

"Danser les lettres hébraïques".

C'est la nouvelle "mode" dans les milieux qui s'auto-définissent "éveillés", bobos indhouïsés, en mal de vivre dans leurs deux pièces uberisés.

Principe de précaution : Ne pas le faire !

La Kabbala envahit nos écrans et nos loisirs. C'est vraiment la meilleure, celle-là !

Demain je vous parlerai de la production en masse de bébés-golem et je ne pense pas que tout ceci mis bout à bout soit l'oeuvre du hasard.

____________


Rappel : la kabbale est interdite au femmes, aux hommes de moins de 40 ans, aux non juifs (normal) et n'est autorisée à être étudiée que par les religieux qui sont penchés sur le Talmud et la Thora depuis leur prime jeunesse.

Chaque lettre en hébreu peut être écrite en chiffre. 

Chaque lettre correspond à plusieurs niveaux de lecture, niveau d'âme (il y en a 5), niveau physique (les organes, par exemple), niveau prospection de l'avenir. 

Le but d'assembler les lettres hébraïques les unes avec les autres et de galoper parmi les combinaisons possibles (sans calculette) est de se rapprocher de Dieu et d'en capter un message.

Chaque lettre a une "sonorité", chantée et même prononcée elle produit un son qui se transforme en onde. (évident). 

Une onde bénéfique, bien sur, mais dont le bienfait pourrait être aussi potentiellement perverti par des associations avec d'autres lettres. (l'onde produite par le son serait alors négative).

On peut donc combiner les lettres et les chanter pour soigner et guérir ou....le contraire.

C'est la grande magie de la Kabbale. Elle est interdite au plus grand nombre, y compris juif, car la kabbale peut rendre "fou", (textuel) selon les religieux et les rabbins.

Il y a 22 lettres en hébreu et 22 lames majeures de tarot. Chaque lame peut-être remplacée par la lettre qui lui correspond. Ou par son chiffre.

Le "aleph" est le Bateleur mais aussi le 1, le départ du chemin de vie que racontent mises bout à bout les 22 lames majeures. source 1,
source 2

Pour construire un tarot divinatoire, écrire au dos de bouts de papiers, des chiffres de 1 à 22 suffit amplement. 

Ensuite, bien sur, si on ne connait pas la signification des lettres hébraïques et chacune de leurs portées et niveaux... ça s'arrête là !

Chaque lettre peut être aussi mimée avec le corps. Et dansée. Danser les lettres hébraïques pour arriver à l'extase et entrevoir la puissance divine. 

Hum, hum... En dansant nous émettons des ondes. Notre corps dans l'espace fait vibrer l'air (élément fondamental) et envoie donc un message via les ondes vibratoires.

Notre corps devient vecteur. Quand nous dansons les lettres hébraïques nous "espérons" que la vibration ainsi générée sera bénéfique pour nous et pour les autres.

Nous utilisons avec notre corps l'alphabet de Dieu. 

Tous ces petits bourgeois en mal de vivre que font-ils dans ce piège ?

1) Ils ne savent pas ce qu'ils font.

2) Une mauvaise combinaison aurait quel effet ?

3) Ils ne savent pas un mot d'hébreu, ils produisent des phrases mouvantes dont le message leur échappe.

4) Qui a eu l'idée géniale de mettre une bombe dans les mains d'illettrés ?

La kabbale est proche du chamanisme dans le sens où elle reconnait et utilise les forces de la nature.
Elle y ajoute des calculs infinis mais n'est jamais loin de la terre, de l'eau, du feu et de l'air.



Les lettres hébraïques ont une traduction dans l'espace, (voir sur la vidéo) c'est pour cela qu'on peut les danser.

Elles sont en 3 dimensions visibles et en x dimensions invisibles.

On prend la forme de la lettre dans l'espace et on la traduit avec son corps. 

On peut aussi traduire les combinaisons de lettres ou de lames de tarot en figures géométriques à deux dimensions.



Je ne regarde même pas ! :)

Attention ! Danser les lettres hébraïques n'est pas sans conséquence. Je vous laisse imaginer toutes les possibilités et portes ouvertes...ouvertes ? Oui, mais à quoi ? ;)

La kabbale est un système très élaboré. 

Ceux qui s'amusent à n'en utiliser qu'une infime partie et à vous faire onduler au gré de leurs nécessités, maîtrisent le message que vous envoyez. Pas vous.

Danser les lettres hébraïques c'est s'adresser au visible et à l'invisible.

Pour l'immense majorité de ceux qui s'adonnent à cet exercice ils ne savent pas ce qu'ils disent et encore moins à qui ils le disent.

jdcjdr.