samedi 18 mai 2019

Maroc : la sécheresse divise nomades et sédentaires.




« Nous refusons d'être enfermés dans une cage » : sous une grande tente de toile plantée sur des pieux de bois, Mouloud revendique fièrement le droit des éleveurs nomades à faire paître librement leurs bêtes, sur les terres du Souss, dans le sud du Maroc.
Mais dans le village d'Arbâa Sahel, Hmad, comme tous les agriculteurs sédentaires de la région, enrage lui de voir les troupeaux nomades "piétiner" les champs de blé et de maïs cultivés à grande peine sur les terres arides de ces plateaux parsemés de cactus et de cailloux. 
Quand l'eau vient à manquer, la situation se crispe : plusieurs cas d'affrontements ont été rapportés par les médias locaux ces derniers mois.
Source et plus.

Rappel :


1 commentaire:

  1. "M*uloud revendique fièrement"

    Wendy !?! Pas toi !!! Tu ne vas pas t'y mettre aussi ! :))

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.